• Bohémiennes = sorcières de Da Vinci Code

     

            Le Da Vinci Code nous informe, avec toutes les réserves que l'on peut émettre concernant ce livre, rempli d'invraisemblances, que "la croisade brutale que mena le Vatican pour la "rééducation" des religions païennes et des cultes de la déesse, et qui s'étendit sur trois siècle, utilisa des méthodes de persuasion aussi sophistiquées que terrifiante."

    (...)"L'Église appelait sorcières toutes les femmes érudites et mystiques, les prêtresses, les bohémiennes, les amoureuses de la nature, les herboristes, ainsi que toutes celles "qui montraient un intérêt suspect pour le monde naturel". Les sages-femmes étaient également poursuivies et mises à mort pour l'utilisation hérétique de leurs connaissances à des fins de soulagement des douleurs de l'enfantement. Après tout, ces souffrances, arguait le Vatican, n'étaient que le juste châtiment d'Eve, qui en consommant le fruit de la connaissance du bien et du mal avait perpétré le péché originel. En trois cents ans de chasse aux sorcières, cinq millions de femmes furent ainsi brûlées sur le bûcher par l'Église".

    Dan Brown, Da Vinci Code, mai 2005 pour l'édition de poche en français. (Pages 326-327 de cette édition)

    A sa manière de contribuer, de rappeler ainsi les souffrances endurées par les femmes, les bohémiennes y compris, ce best-seller ne doit pas être qualifié de "complètement mauvais".

    « Errances de l'Église, Da Vinci Code et bohémiennesKusturica, Emir »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :