• Boucles d'or, cheveux de jais

     

     

    Est un conte roumain où sévit une Bohémienne jalouse jusqu'à l'infanticide.

     

    Paul Brizzi: Bohemienne au Chapeau (Gypsy with a Hat), 1994 - Watercolor
    Paul Brizzi
    Bohémienne au Chapeau
    (Gypsy with a Hat)
    1994
    Watercolor on paper
    8 x 6 inches
     

           Jalouse de la femme choisie par l'Empereur, la Bohémienne ne reculera devant rien fera pour prendre le pouvoir. Comme le coucou, elle mettra des enfants tsiganes aux cheveux de jais, au lieu des ceux de l'impératrice dans le nid nuptial, faisant croire à une malédiction.

    Elle tentera de se débarrasser par tous les moyens des vrais enfants aux boucles d'or. Elle échouera et finira en morceaux, pour le bonheur de l'empereur et de sa famille réunie au complet.

    L'histoire ne précise pas ce que sont devenus les deux enfants tsiganes !

     

    Un conte tiré de l'ouvrage Contes de Roumanie par M. Rosenthal-Singourof, Fernand Lanore, 1936

     

    Leçons :

    Il ne faut pas se vouer en vain combat (sens religieux)

    Même si les Bohémiens portent malheur, la vie est la plus forte est finit par triompher

    La Bohémienne a tous les vices ! Elle est une sorte de monstre. En tout cas inhumaine.

    Parabole du destin implacable, de la direction des choses qu'on ne peut influer, leçon de droiture et de croyance mais aussi de soumission au destin. ???

    Ce conte préfigure ce qui va bientôt arriver aux Tsiganes, Juifs, et autres minorités pourchassées au cours de la seconde guerre mondiale. Il a contribué à préparer le génocide comme les mentalités ont été préparées quelques 50 ans plus tard au Rwanda, peu avant un autre génocide. 

     

     

    Liens :

    Vers la définition du Samudaripen

    « Si à strasbourg, un forgeron mordu du couteau...Garcia Lorca, Federico »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :