• Commentaires en danger sur 20minutes.fr : un quotidien pas si libre

     

     

    20minutes et 20minutes.fr, des médias sous haute surveillance !

     

                 Fini le temps où 20 minutes était un petit journal confidentiel, gratuit et sympathique. Aujourd'hui, il dispose d'une vraie puissance. Il joue dans la cour des grands. Et quand on est grand, c'est très souvent qu'on a que faire des petits. On les écrase du pieds comme naguère une cigarette. On les ignore avec le plus grand mépris sauf quand ils peuvent être utilisés à des fins électorales ou alors lorsque des sommes d'argent importantes sont en jeu.

    Au début, je m'étais inscrit pour réagir en direct sur leur site ergonomique, agréable. Et ça marchait ! J'avais bien constaté que les lecteurs, via leurs commentaires, n'étaient pas des poètes ou des idéalistes. Mais, bon an mal an, quelques commentaires réussissaient à subsister... quelque temps ! En effet, un système permet par internaute interposé de suprimer le commentaire qui ne plaît pas. Cette missive est donc bien en danger puisqu'elle doit affronter la censure des aministateurs du site, des internautes, ainsi que les affres du temps.

    Un jour, j'ai constaté que je ne pouvais plus réagir en direct, sans en avoir été averti. Y avait-il un problème avec mon adresse email ? J'ai écrit plusieurs fois où j'avais la possibilité (pas beaucoup d'adresses sur ce site !) en demandant le pourquoi du comment, sans réponse à ce jour.

    J'ai donc décidé temporairement de boycoter ce site puisqu'il m'avait radié sans cause apparente et sans volonté de dialoguer plus que le bout de sa lorgnette.

    Tout de même, je me suis dit, il doit y avoir possibilité de commenter des articles. J'en ai donc écrit dans le pavé des "personnes non-enregistrées" et les ai envoyés. Bien entendu, pas d'affichages immédiats, pas de possibilité de contrôler. Le jour même, pas de commentaire. Je me suis dit "c'est perdre du temps pour la peau, ça ne mène à rien ". C'est quelque temps plus tard, par hasard, que j'ai constater la présence de -certains- de mes commentaires sous les articles en question. Je me suis alors dit en moi-même "Voilà, tu es dans une seconde catégorie, citoyen de seconde zone, il faudra t'y faire !"

    Désormais donc, je fais une copie de mes messages à droite à gauche, pour qu'ils ne sombrent pas dans le néant du virtuel.

     

    En conclusion, sous des dehors populaires et agréables, 20minutes est une instrument des nantis ne nous-y trompons pas !

     

     

    JPG - 202.3 ko

    Voyageurs en Andorre à la fin du XIXe siècle : l'information a de tout temps été fugace

     

    Liens :

    * Sujets sur les Roms ou Tsiganes sauvés des eaux fangeuses, des sables mouvants de 20minutes.fr dans les news du site, Roms ou tsiganes : il faut faire des recherches à l'aide Google ou de tout autre moteur de recherche.

     

    « Donner ses vieux vêtements c'est solidaire et durableLe Voyageur d'Antonio Machado »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :