•  

    Un mariage tzigane déchaîne les passions roumaines

     


    La “princesse” tzigane roumaine Ana Maria Cioaba, 12 ans, parle de son mariage avec un garçon de 15 ans, mercredi, lors d'un talk show à Bucarest, en présence de son père. Cette union, illégale au regard de la loi roumaine, a provoqué une vive émotion dans tout le pays, d'autant que la jeune fille a tenté de fuir pendant la cérémonie. Son père, l’autoproclamé “roi” des Roms, Florin Cioaba, plaide la tradition.

    Le secrétaire général du gouvernement, Serban Mihailescu, a ouvert une enquête et a évoqué la possibilité de placer les deux époux enfants dans un centre pour mineurs.

    Ce type de mariage n'est pas la seule “tradition”qui place la minorité tzigane (536 000 personnes selon les sources officielles, trois fois plus selon les dirigeants roms) en dehors du système légal national roumain. Les Roms ayant commis des délits dans la communauté ne sont, par exemple, pas déférés devant les tribunaux, mais jugés par un “conseil de sages”.

    Article issu du site www.lexpress.mu/ en date du Lundi 6 octobre 2003


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique