• Denise Legrix, handicappée chez les forains

     

     

     

     Curiosité malsaine et voyage

     

     

     

     

               Les difformités du corps ont de tous temps suscités la curiosité des gens. Les foires attirent beaucoup de monde, de ceux près à payer pour des émotions fortes. Les " parias " humains se sont liés depuis la nuit des temps aux voyageurs forains, puisque en mariant leurs intérêts, chacun y trouvait son compte (souvent aux dépends des handicappés, il faut l'avouer).

     

    Ainsi, Denise Legrix, artiste peintre et écrivain, handicapée motrice (privée des bras *), dont la vie est un modèle et un espoir pour tous les handicappés, a longtemps vécu avec les forains. Elle a beaucoup souffert de cette vie "de monstre" qu'on vient voir comme dans un zoo, et s'en souvient dans l'ouvrage Née comme ça (1964, prix Albert SCHWEITZER).

     

     

     

    Denise Legrix

     

     

     

    « C’est à dire que, le jour où des forains… Encore des forains ! N’échapperai-je jamais à cette race ! »

    P. 159

    Denise Legrix, Née comme ça, Segep-Kent, 1964.

     

     

     

     

    * Dysmélie et phocomélie sont des malformations invalidantes d'origine congénitale

     

     

     

    Liens :

     

    L'association Denise Legrix qui oeuvre pour l'insertion des handicappés : http://asso.denise.legrix.free.fr/  

    « Sagesse de Nasreddin HodjaNiglos en voie de disparition, la faute aux nomades ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :