• Derniers Tziganes de Ferrat

     

     

    Les derniers Tziganes

    Jean Ferrat

     

    C'en est bien fini
    Nous ne verrons plus
    De l'Andalousie
    Les gitans venus
    La chemise ouverte
    Sur leur peau brûlée
    Les roulottes vertes
    Au milieu des blés
    Et coquelicot
    Pavot arraché
    Les grands calicots
    Place du marché
     
    Le ciel se fait lourd, les roses se fanent
    Nous vivons le temps des derniers Tziganes
     
    Disparus l'enfant
    Voleur de cerceaux
    Les chevaux piaffants
    De tous leurs naseaux
    Disparus les ânes
    Avec leurs paniers
    Les belles gitanes
    Sous les marronniers
    En ce temps qui va
    Qui va dévorant
    On n'a plus le droit
    D'être différent
     
    Le ciel se fait lourd, les roses se fanent
    Nous vivons le temps des derniers Tziganes
     
    Plus de feux de camp
    Près des HLM
    Révolu le temps
    Des anciens bohèmes
    Finis l'esplanade
    Et les tambourins
    Les derniers nomades
    Claquent dans leurs mains
    Et la liberté
    Femme de gitan
    Tombe poignardée
    Sous l'effet du temps
     
    Le ciel se fait lourd, les roses se fanent
    Nous vivons le temps des derniers Tziganes
     
     
    free music

     

     

    Liens :

    * La page suivante de poésie nomade, Victor Hugo s'y colle : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1915441

     

    « Les anneaux d'or avec Marlène DIETRICHAu printemps 2008, mise au point et revendications »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :