• Dramatique accident à Marseille

    MARSEILLE

    Un jeune chauffard
    fauche 4 collégiens


    Quatre adolescents ont été fauchés par un chauffard de 15 ans qui conduisait une voiture volée. Deux des quatre jeunes sont grièvement blessés.

    Quatre collégiens ont été fauchés par un un adolescent de 15 ans qui conduisait à grande vitesse une voiture volée lundi à 12h30 lundi 22 mai devant le collège Massenet, situé dans le XIVe arrondissement de Marseille, a-t-on appris de source policière. Le véhicule volé, une Clio grise volée, remontait le boulevard devant le collège à l'heure de la sortie. Il a heurté dans des circonstances qui n'ont pas encore été entièrement définies quatre jeunes gens qui venaient de quitter l'établissement.
    Deux d'entre eux, un garçon et une fille, élèves de 4e, ont été très sérieusement blessés par le choc. Si la jeune fille est hors de danger, selon les Hôpitaux de Marseille, le garçon est toujours en réanimation dans un état critique. Deux autres collégiens, apparemment du même âge, ont été fauchés mais leurs blessures n'inspiraient aucune inquiétude.

    Le jeune prend la fuite

    Le jeune chauffard, membre de la communauté des gens du voyage et connu des services de police, avait volé le véhicule dans la matinée. L'adolescent a pris la fuite après avoir percuté les collégiens, mais devait heurter, quelques instants plus tard, un autre véhicule dans la cité La Simiane.

    Il décide alors d'abandonner son véhicule et tente de s'échapper à pied.
    En début d'après-midi, les policiers marseillais l'interpellaient dans une autre cité à proximité, la cité Consolat. Le jeune garçon correspondait parfaitement au signalement donné par les témoins de la scène: petite taille, T-shirt blanc et casquette vissée sur le crâne. Il a été placé en garde à vue à la sûreté départementale de Marseille et est actuellement entendu par les enquêteurs. (Avec AP)

     

    **********

    Le jeune homme encourt 7 à 10 ans d'emprisonnement à la perpetuité au pire.

    Interrogé sur le profil de l'accusé, le procureur a déclaré qu'il s'agissait "d'un illettré, totalement descolarisé et de grande fragilité psychologique".

     

    source : La nouvelle République du Centre-Ouest du 24/05/2006

     

    « Tekameli, c'est je t'aime et c'est joliTISSOT, Victor »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :