• Enfin l'Europe s'engage pour des villages d'insertion

    Cinq nouveaux villages d'insertion: l'Europe s'engage au côté de LMCU
      En 2012, une centaine de Roms (sur une population estimée à 2300 dans la métropole) trouveront une place dans les nouveaux villages.

    mardi 08.11.2011, 05:22 - La Voix du Nord

     
    En 2012, une centaine de Roms (sur une population estimée à 2300 dans la métropole) trouveront une place dans les nouveaux villages.

     

    Ce ne seront pas deux mais cinq, cinq nouveaux villages d'insertion pour les Roms, ... qui devraient ouvrir « très vite », assure Michel-François Delannoy, premier vice-président LMCU délégué à la gouvernance. La nouvelle a été annoncée hier, lors du colloque sur l'intégration des Roms organisé par Lille Métropole avec les députés européens Hélène Flautre (EELV) et Gilles Pargneaux (PS).

     
    Une vraie nouvelle au regard de l'impasse dans laquelle semblait se trouver LMCU depuis un an, quand l'État avait annoncé qu'il n'y aurait pas de nouveaux moyens déployés pour les Roms, qu'il faudrait « se servir » dans le dispositif d'hébergement d'urgence, déjà insuffisant. Colère de Martine Aubry, au conseil du 5 novembre 2010, à l'heure d'adopter un plan d'action Roms. Depuis, des maires se sont fait connaître pour accueillir - après Halluin, Faches-Thumesnil, Lille et Roubaix - un village d'insertion. Pour les cinq nouveaux sites, les terrains sont repérés et/ou acquis. Leur localisation n'est pas encore dévoilée, mais il pourrait s'agir de Villeneuve, Mons, Lezennes, Tourcoing... Des maires, premiers vice-présidents, pourraient avoir à coeur de montrer l'exemple. Des associations évoquent aussi Ronchin.

    L'obstacle du financement vient d'être levé. Si M.-F. Delannoy reconnaît une « sortie d'impasse » dans le dialogue avec un préfet « plus attentif » que son prédécesseur, c'est l'Europe qui fournit la solution. Grâce au forcing des députés Flautre et Pargneaux, financer ces villages via le Fonds social européen est possible, même sans concours de l'État. « Une mesure dérogatoire que nous avons décrochée pour la région mais qui vaut pour tous les territoires. » LMCU va mettre à disposition les terrains et les viabiliser. L'Europe fournira les structures d'hébergement et paiera les factures d'eau et d'électricité. Les deux associeront leurs moyens pour l'accompagnement social. Plus d'une centaine de Roms (cinq-six familles par village) vont y être accueillies en 2012.
     
    ST. F.

    PHOTO ARCHIVES CHRISTOPHE LEFEBVRE
    « Filsduvent.kazeo sur Kazeo : mépris, ignorance et incompréhension mutuelsCouté préfère la Bohémienne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :