• Eugénie Bonnefois, une amie des Voyageurs trop vite oubliée

    img73/1254/eugniebonnefoisetlcoledyd1.jpg

     

     Découverte d' Eugénie Bonnefois

     

     

    En 1888, Eugénie Bonnefois fonda l'école des forains.

    Née en 1829 à Dardilly, elle est la fille d'un instituteur qui, quatre ans après sa naissance, quitte l'école pour la baraque foraine où il montre des marionnettes : dès sa plus tendre enfance, elle est de toutes les parades.

    Ayant appris seule à lire et à écrire, elle a l'idée, après la guerre de 1870, d'instruire les petits forains que leur vie nomade éloigne de toutes les écoles. Des Invalides à Saint-Cloud, de Montmartre aux Loges, de la place de la Nation à celle du Lion-de-Belfort, les roulottes emportent leur convoi de lions, d'hommes serpents et de petits enfants. Une roulotte suit toutes les autres : celle d'Eugénie.

    Dix ans plus tard, elle fonde à amiens l'oeuvre de la Première Communion des Forains, puis, à Rouen, sous les auspices du cardinal Thomas, elle tente l'installation d'une autre école. A 80 ans, l'Académie lui décernera le prix Monthyon*.

    In, Il y a un siècle... La femme, par Rosine LAGIER. Éditions Ouest-France, Édilarge S.A., Rennes, 2005

     


    * " MONTHYON : Prix de vertu décerné, cependant, par l'Académie Française. Il donna respectivement son nom à un personnage réputé vertueux et à une rue de Paris assez mal famée. Morale : La distribution des prix est une cérémonie assez curieuse et qui attire les foules : un homme assez vert, quant au costume, et généralement prévaricateur, proxénète, pédéraste ou ministre, tient des propos profonds sur l'honneteté, la fidelité, la pudeur ou la République ; après quoi, il se rend dans la rue du même nom ou une cérémonie plus intime lui apporte récompense et délassement. "
    In, Dictionnaire pour l'intelligence des choses de ce temps..., par André Wurmser, Édition du Sagittaire, 1946.


    En témoigne la plume acérée de ce polémiste André Wurmser, le prix Monthyon a perdu de sa crédibilité... DT 10/03/09

     

     

    Cette page fut mise à jour dernièrement le 24/02/2015

     




    Liens :

    * Métiers des Voyageurs, tsiganes, yéniches et autres gens du Voyagehttp://filsduvent.kazeo.com/c-est-la-vie/Métiers-exerces-revenus-des-gens-du-voyage,a485060.html

    * Un autre ami des Tsiganes qui les aide du point de vue scolaire en particulier, Yvon Massardier : http://filsduvent.kazeo.com/portraits-amis-pas-a-moitie/Yvon-Massardier-l-ami-des-gitans,a485708.html

    « L'automne 2008 des Fils du vent sans paysL'action du site des Fils du vent sans pays »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :