• Hiripsimé la chanteuse flamenco pop aux portes de la gloire


    Hiripsimé

     

     

     

     

    Hiripsimé, la voix du flamenco pop

    Les Portes, un premier album sensible et très prometteur

    Afficher l'image d'origineUn nom pas banal pour une musique originale.  Photo: LUCILLE REYBOZ

     

     

                 Hiripsimé, ça sonne un peu bizarre ; c’est pourtant bien son nom. “Petite, j’ai toujours été complexée par mon prénom, je suis même allée jusqu’à dire à un prof que je m’appelais Isabelle !”

    Le choisir comme nom d’artiste est pour elle un moyen de réconciliation, “et de retour aux sources”. Moitié libanaise, moitié arménienne, Hiripsimé entend “la musique de manière très orientale”, mais, habitant le nord de Paris, elle se sent tout aussi occidentale. Les Portes, son premier album, est l’inattendu résultat de ce mélange de cultures.

    Arrangés tout autour de sa voix de velours et d’une guitare flamenco signée Malik Kerrouche, ses chansons parlent d’amour, de somnambulisme, de portes qui claquent et de tiroirs à ranger. Des choses simples mais personnelles, dans lesquelles on se retrouve souvent. Si avant, elle était plutôt “piano-voix enragée” au fond d’un cabaret, elle semble s’être finalement trouvée dans un registre plus manouche et poétique. “Dans la vie, j’ai du mal à être concise pour dire ce que je ressens, mais quand j’écris une chanson, j’y arrive mieux.”

    Son magnéto à la main, elle enregistre des sons qui l’interpellent ou des mélodies qui lui viennent à l’esprit. Ainsi donc se baladent des bruitages du quotidien tout au long de son album. Avec un premier opus si réussi, les portes ne devraient plus claquer au nez d’Hiripsimé, que tous les amoureux de guitare et de voix auront hâte de découvrir sur scène.
     

     
    Julie Duquenne de Metrofrance.com, pubié le 11/04/2007 dans le quotidien gratuit Métro
     

     

     

    Tu sais bien que je t'aime Hirip' et je n'aurai de cesse de le répéter. Denis 08/2008

    C'est long et à la fois, nourri, par tant de substance de ton cd. Mille besos. Denis 12/01/2015

     

     

    <script> (function(d, s, id) { var js, djs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "http://e-cdn-files.deezer.com/js/widget/loader.js"; djs.parentNode.insertBefore(js, djs); }(document, "script", "deezer-widget-loader"));</script>
     

     

     

     

     

    Tu me manques, dans l'album "Les portes", Hiripsimé

     
     
     
     
     
     
     

    Cet article a été mis à jour dernièrement le 12/01/2016

     

     

     

    Liens :

    Le Flamenco est-il gitan ? : http://filsduvent.kazeo.com/des-fois-si-vous-saviez/le-flamenco-est-il-gitan,a485163.html

     

    Le site d'Hiripsimé : http://hiripsime.artistes.universalmusic.fr/ Ce site n'est plus valide en date du 12/01/2016. Voici le bon :

     

    http://www.universalmusic.fr/artiste/1239-Hiripsimé/

    « Gitane, c'est beaucoup de fuméeBoire du Rhum au bar des Roms (Tziganes) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :