•  

    La SPA dénonce la chasse au hérisson

     

     

     chiffres : Selon la SPA, les causes principales de la mortalité des hérissons sont les véhicules (24 %) et les pesticides (26 %) . Seuls 9 % seraient victimes de leurs prédateurs naturels.

      

     

        Perpétuée par la communauté des gens du voyage, la consommation de hérissons pique au vif la société protectrice des animaux (SPA) de Mérignac. « L'espèce est protégée par le code de l'environnement et sa capture est passible d'une amende », rappelle sa présidente, Eliane Dusclaud. Pour la première fois, la SPA a porté plainte le mois dernier contre deux braconneurs, pris en flagrant délit de chasse nocturne à Ludon-Médoc par la brigade de gendarmerie de Macau. « Pas moins de dix hérissons se trouvaient dans une cage, à l'intérieur de leur véhicule, où deux chiens de chasse semblaient être dressés à dénicher les petites bêtes », rapporte la présidente de la SPA. Les deux contrevenants auraient déclaré « les avoir capturés pour les manger en famille ce week-end ».Discrète, cette chasse « a toujours existé », reconnaît la gendarmerie. Il s'agit d'une pratique ancestrale au sein de la communauté des gens du voyage, où certaines familles considèrent encore le hérisson comme un mets de choix. « Il existe plusieurs recettes pour cuire et accommoder la viande de hérisson », selon le chercheur Alain Reyniers, du Centre de recherches tsiganes de l'université de Paris V. C'est aussi un animal auquel les Tsiganes reconnaissent des vertus thérapeutiques. » Tradition ou pas, la SPA précise qu'il est primordial « de se conformer aux lois ». « Le hérisson est inoffensif et très utile car il mange les petits nuisibles de nos jardins. Et il y a tant d'autres choses à manger ! », plaide Eliane Dusclaud. Le phénomène reste cependant marginal, comparé aux ravages causés par la circulation ou les pesticides. » « Le problème, c'est surtout l'urbanisation et l'agriculture », confirme l'association Protection environnement Médoc estuaire. « Mais à part les associations, personne ne s'en préoccupe. On voit beaucoup de hérissons par ici et on ne s'émeut plus de voir des cadavres joncher les routes. »

     


    Marion Guillot
    20 Minutes, éditions du 26/03/2007

     

     

     

     

    Les Manouches et autres Tsiganes ne sont donc pas les ogres de hérissons qu'on veut bien nous faire acroire. Encore un préjugé qui saute lorsque l'on se penche sur la question !

     

    Liens :

    En savoir plus sur le niglo, hérisson des Voyageurs : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=212399&coms=212399

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique