• Injure raciste - Le Canard Enchaîné porte-parole des Gitans

     

    Deux poids, deux mesures (suite)

     

    Le Canard Enchaîné en date du 14/02/2007 se fait l'écho du Midi Libre.

      Voici les propos étonnants d'un substitut à une audience du 4 mai 2005 au tribunal correctionnel de Nîmes : " Un gitan qui a avalé l'agneau dont on voit la queue sortir de la bouche soutiendra encore qu'il ne l'a pas volé ! ", braille Francis Boyer à l'adresse d'un gitan poursuivi pour vol. Décidément très en forme, il poursuit sur sa lancée en visant cette fois les Arabes, qu'il appelle les " Melons ".

    " C'est un type à problème, aimant les saillies et les jeux de mots, raconte un collègue. Il avait sûrement l'habitude de parler comme ça dans le secret de son cabinet, lorsqu'il était juge d'instruction. Il a fait pareil à l'audience... " Son nouveau trait d'esprit, en tout cas, suscite " une légitime émotion " au tribunal, et le procureur général de Nîmes transmet l'affaire au Conseil supérieur de la magistrature pour sanction. Parallèlement, le Mrap porte plainte pour injures racistes, et le dossier est " dépaysé " à Lyon.

    Que croyez-vous qu'il arriva ? Le juge d'instruction prononça un non-lieu, confirmé en appel par la chambre de l'instruction de Lyon, au motif qu'il "n'appartient pas au juge du siège de censurer les propos du représentant du ministère public ". Remarquable clémence, surtout venant de la cour d'appel de Lyon, connue pour être sans pitié pour les délinquants. Magistrats exceptés, on le sait maintenant.

    Heureusement, le Conseil supérieur de la magistrature a pris la relève et proposé au garde des Sceaux " un déplacement d'office ", compte tenu de " propos au caractère objectivement raciste ". Muté, Francis Boyer exerce désormais à Toulouse comme vice-procureur... Après cette horrible sanction, comment certains peuvent-ils oser taxer les magistrats de corporatisme ?...

     

    Liens :

    * Les Gitans ou autres Tsiganes " traditionnellement " accusés de vol

    * Deux poids, deux mesures, Acte 1 : Chirac amnistiant Guy Drut et la justice bafouée

    « Le Gipsy, héros du futurGipsy, définitivement peintre »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :