• Istar, l'amour fécond

        

    Istar ou Ishstar

     

     

     

    "C'est dans l'ordre des choses établies par Bel et Istar sur la Terre" page 48

     

         "Une rumeur d'approbation courait parmi les Bohémiens. Debout, à présent, le Chef portait son regard vers l'horizon nocturne, dans l'espoir d'y découvrir la planète lointaine qui préside aux hyménées zingares. Ayant décelé la Divine, le conducteur de horde formula :

    - Par Istar, qui toujours guida nos pères dans le sentier de l'Amour, le Gadjé, s'il y consent, sera ton époux, Zoraiya. Que ce souhait de mon coeur s'accomplisse un jour ! " page 49

     

    "Père disait : "Ecoutez, mes enfants : voici qu'Istar inspire la Zoraiya ". Et c'était vrai ; et ce fut beau comme tout ce que la harpe sous tes doigts sais dire..." page 63/64

     

    "Après quoi, et sur un signal donné par le Chef, fut attaqué l'Hymne istarien. Dans ces strophes, aussi vieilles que vieille est la nation zingare, il était rappelé à la mariée que celle-ci devait obéissance, fidelité, dévouement, à l'homme qui prenait aujourd'hui charge d'elle." page 128

     

    dans Hakkini Bougouri - Nomadisme (1930), par Alphonse-Louis LALLY

     

     

    Déesse Ishtar nue et ailée sur deux capridés,
    dynasties amorrites, Larsa. Musée du Louvre

     

     

       Mythologie :

    "Ishtar ou Istar est la déesse de la vie et la fertilité.
    Dans la plupart des mythes qui la concernent, elle est décrite comme un démon impitoyable qui pouvait tuer ses amis et ses amants. Le plus célèbre d'entre eux fut Tammouz, dieu de la végétation, qu'elle alla rechercher aux Enfers.
    Elle voulut faire de Gilgamesh son époux mais celui-ci refusa. Furieuse, elle demanda à son père Anou d'envoyer le taureau céleste pour tuer Gilgamesh et son ami Enkidou.
    Mais ils réussirent à le tuer et jetèrent la dépouille à ses pieds. Alors elle se vengea en faisant mourir Enkidou."

    plus sur le site Le Grenier de Clio 

    "Istar, déesse de l’Amour et de la Guerre descend aux Enfers pour sauver son amant et doit franchir pour cela 7 portes. A chaque porte, elle se dépouille d’un bijou ou d’un vêtement..."

    « Bel, le bienveillantTARIZZO, Domenico »

  • Commentaires

    1
    visiteur_Densi
    Samedi 6 Décembre 2008 à 12:29
    D'après Franz de Ville (Tziganes, Bruxelles 1956), Sarah était rom :

    L'un des premiers membres de notre peuple à recevoir la première Révélation fut Sarah la Kali. Elle était de naissance noble et dirigeait sa tribu sur les rives du Rhône. Elle connaissait les secrets qui lui avaient été transmis... Les Roms à cette période pratiquaient une religion polythéiste, et une fois par an ils portaient sur leurs épaules la statue d'Ishtar (Astarté) et allaient dans la mer pour y recevoir sa bénédiction. Un jour, Sarah eut une vision qui l'informa que les saintes présentes à la mort de Jésus allaient venir, et qu'elle devait les aider. Sarah les vit arriver sur leur embarcation. La mer était agitée, et le bateau menaçait de se renverser. Marie Salomé jeta son manteau sur les vagues et, l'utilisant comme un radeau, Sarah flotta vers les saintes et les aida à atteindre la terre ferme par la prière.

    Sur Wikipédia en date du 6/12/2008
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :