• L'action du site des Fils du vent sans pays

     

    Mise au point chez les Fils du vent sans pays

     

    La tour des Bohémiens à Poilvache (Ardennes belges). Un château bâti par des Bohémiens, ça vous dit quelque chose ?

     

     

    La requête d'un webnaute m'a invité à reformuler les objectifs du site des Fils du vent sans pays. Un exercice toujours bénéfique ;

    [...] " j'aimerais mieux connaître vos actions auprès des populations nomades ou récemment  sédentarisées. "

    [...] " J ai travaillé avec ATD quart monde mais n'ai pas trouvé vraiment mon compte."

    [...] " je ne crois pas trop aux associations qui ne respectent pas l 'identité des personnes et pensent que tout ce qui convient  aux gens c 'est un HLM et une routine tueuse de singularité. "

    [...] " j 'aimerais connaître mieux vos activités et peut être y participer... "

     

     

    Et le contenu de ma réponse :

     

     

    En réponse à votre mail, je vous remercie de l’intérêt que vous portez à la cause des Fils du vent. Je suis bien d’accord avec vous concernant les associations qui ne paraissent exister que pour panser les plaies des Voyageurs. Elles ont de toute façon le mérite d’exister si leur fonctionnement laisse à désirer.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Beaucoup des solutions pour que nos amis conservent des rudiments de leur culture restent à inventer. Pour ce qui me concerne, je pense aussi qu’avec la fin du Voyage s’arrête la culture du nomadisme en Europe. Mon combat est pour que perdure la vie itinérante ou en tout cas qu’elle reste possible à ceux qui le désirent. Soit qu’ils soient en rupture de ban avec la société occidentale à économie de marché, soit qu’ils soient héritiers d’une lignée de Voyageurs tsiganes ou autres.<o:p></o:p>

    Pour ce faire, un commerce itinérant doit rester possible, susceptible de pouvoir apporter un peu d’argent pour la vie de tous les jours. Cette activité doit rester légale et ne doit pas être contrôlée abusivement par les zélées force de l’ordre.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Voici expliquée en quelques mots, la base du « combat » à mener.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le site des Fils du vent sans pays recueille la mémoire des Voyageurs. Ce peuple à la tradition orale a beaucoup souffert au cours de son histoire. Le propos du site est de rechercher l’histoire officielle de ce peuple qui n’en a pas, afin de lui procurer fierté, orgueil et dignité. Autant d’arguments, de bagages pour supporter et affirmer la légitimité des nomades en Europe.<o:p></o:p>

    Il doit cependant rester des zones d’ombre et c’est là toute la difficulté, l’ambiguïté qui peut exister dans cette action. Le mystère et les inconnus sont partie prenante et sont historiques. Ils ont participé à protéger et éloigner les non-initiés, des ennemis potentiels de l’intégrité et de la cohésion du groupe. L’action du site des Fils du vent sans pays tient compte de cet aspect des choses. Heureusement qu’il n’y a pas une vérité mais plusieurs. C’est ce qui nous encourage dans ce travail de fourmis, de romains diront certains.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>Vous êtes cordialement invitée à prendre part à cette action.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    A bientôt,<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Denis Toulmé

    Administrateur<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>Fils du vent sans pays<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p></o:p>

    <o:p>Liens :</o:p>

    <o:p>* Très proche, le thème de l'internet et la conservation de la Culture nomade et du Voyage  ; toutes les adresse importante à ce sujet sur le site des Fils du vent sans pays : </o:p><o:p>http://filsduvent.kazeo.com/De-l-Internet-de-la-memoire-des-cultures-nomades,a485614.html</o:p>

    <o:p>* Un sujet lié indirectement Recopier des morceaux d'oeuvres, de textes ou autres, activité des Fils du vent sans pays sujette à polémiques : </o:p>http://filsduvent.kazeo.com/Des-recits-des-voyages-des-romans-des-Tsiganes-des-documentaires,a485613.html

    « Eugénie Bonnefois, une amie des Voyageurs trop vite oubliéeAlfonso Ponticelli & Swing Gitan »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Nérina
    Vendredi 20 Février 2009 à 23:27
    La vocation premi? d'Atd est de venir en aide aux plus d?nis avec des outils sans doute inhabituel ! C'est une pr?nce, un soutien morale non n?igeables pour lutter contre toutes formes d'exclusions. Apporter une aide par le savoir, permet de donner la parole aux plus pauvres, donnant une signification ?e qu'ils vivent. L'opinion public dans sa grande majorit?e persuade que les pauvres sont responsable de leurs sorts !

    En Alsace il y a d? 35 ans, les volontaires d’Atd sont intervenus tout aussi bien chez des familles rroms que gadj?Le but ?nt le m?, permettre l'acc??a dignit?ux plus exclus d'entre nous ! Je me souviens des sorties organis?entre gadj?y?ches et rroms, chose tout ?ait improbable ?'?que, mais qui a pourtant permis de tr?belles rencontres.

    D?, la lecture ?it emmen?directement sur le terrain. D’abord m?ants les premiers jours, les enfants attendaient impatients chaque semaine la venue de la petite biblioth?e !

    Des d?ves il y en a chez Atd comme dans toutes les associations, mais je tenais ?eur rendre un p'tit hommage, au p? Joseph Wresinski particuli?ment, pour avoir un jour mis le doigt sur cette partie de la soci? ignor?!
    2
    Lonecyne
    Mercredi 11 Août 2010 à 16:04
    Bonjour,
    Vous ecrivez que vous souhaitez "que perdure la vie itinérante ou en tout cas qu’elle reste possible à ceux qui le désirent", mais comment? D'abord le gros probleme que rencontre les voyageurs c'est la scolarisation de leurs enfants, il est difficile pour un peuple nomade de scolariser ses enfants correctement, par consequent le niveau d'illetrisme bat des records dans notre population, ensuite je constate travaillant avec des enfants du voyage qu'ils ne souhaitent pour la pluspart pas vivre "en marge de la société" comme leur parents, ils veulent sortir avec leurs amis gadjés, ecouter de la musique de gadjés, et si possible un jourse marier avec un ou une cedentaire peut etre, avoir une belle voiture, une belle caravane ou maison... tout comme de jeunes cedentaires. Ils ne connaissent pas la langue de leur peuple et en oublient les coutumes et ne s'y interessent meme pas. Si pendant un temps j'ai étée désolée de cela, je me dis que c'est la Vie. C'est finalement ce qui se passe chez beaucoup d'autres peuples et on doit s'y résoudre le vie sera sans doute plus "facile" pour eux ainsi... Il est malgré tout evident que si depuis sa naissance en Inde jusqu'a aujourd'hui en France le Peuple Tsigane n'avait pas toujours été rejeté, humilié, méprisé pour le simple fait d'une difference de mode de vie ou de couleur de peau ce peuple ne serait actuellement pas en danger de mort.
    3
    Caillie Profil de Caillie
    Vendredi 3 Septembre 2010 à 23:35
    Questions existentielles qui ne sont pas prêtes d'être résolues
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :