• L'Homme à la caméra, par Dziga Vertov

     

     

    Dziga Vertov, à nul autre comparable !

     

     

     

    * L'homme à la caméra, 1922

    extrait :

    Dziga Vertov _L'homme a la camera 1
    Vidéo envoyée par XLanig

     

               Dziga Vertov, de son vrai nom Denis Arkadievitch Kaufman, est né à Bialystok le 2 janvier 1896. Il adopte comme pseudonyme: "dziga " (toupie) " vertov " (virevoltante), symbolisant le mouvement de la caméra et le bouillonnement d'images et d'idées qu'elle favorise. Il estime que le montage doit précéder le tournage, que le cinéaste ne doit pas enregistrer n'importe quoi mais opérer un tri, une synthèse signifiante de la réalité. Il lance le manifeste du "Ciné-oeil" (Kino-glaz), qui affirme les pouvoirs absolus de la caméra : "Je suis le cinéoeil, l'oeil mécanique, la machine qui déchiffre d'une manière nouvelle un monde inconnu. En tâtonnant dans le chaos des événements visibles, je crée un homme nouveau, parfait." Il se heurtera à l'administration et reviendra seulement dans les dernières années de sa vie au simple reportage d'actualités. Il meurt le 12 février 1954. Aujourd'hui les théories de Dziga Vertov sont revendiquées par les cinéastes militants. Son nom a servi de porte-drapeau à un groupe animé par Jean-Luc Godard et Jean-Pierre Gorin. Et, pour jean Rouch : "Quand Edgar Morin et moi-même avons décidé de faire de Chronique d'un été (1961) une expérience nouvelle de " cinémavérité ", notre seule intention était un hommage à Dziga Vertov".

     

     

    Liens :

    * La vidéo suivante, un hommage aux nomades d'Europe sur une musique de Bregovic, Ederlezi : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1788143

    « Goran Bregovic, un hommageDe toutes jeunes Tsiganes stérilisées à Ravensbrück »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :