•  

    3 frères pour le trône de roi des Tziganes

     

     


      Matéo Maximoff , Tzigane kalderash, a entrepris de raconter sa jeunesse et le passé de ses ancêtres dans Routes sans roulottes. Ce récit assez décousu pose plus de questions qu'il n'en résout. L'extrait qui suit ne déroge pas à l'ensemble puisqu'il nous manque des éléments...

     

      

              " A l'époque, ils étaient trois frères, tous de la tribu Yonesti (fils de Yono). Donc, ils étaient trois frères. L'aîné, comme c'était la coutume, portait le nom de son père, c'est à dire Yono (Jean), d'où Yonesti.

    Le second portait le nom de Gana d'où est issue la tribu des Ganesti.

    Le plus jeune s'appelait Matéi (Matéo ou Matthieu), comme moi, car si on m'appelle Matéo en français, on m'appelle Matéi en romanès (en tzigane).

    A un moment que je ne situe plus très bien, le plus âgé des trois frères a voulu se faire élire roi des Tziganes.

    je reparlerai plus tard de cette affaire du roi des Tziganes. Je suis absolument contre et d'ailleurs, cela n'a jamais existé ! *

    Mais lui, il entendait se proposer comme roi des tziganes. Il est donc allé voir l'empereur ou le roi du pays - je ne sais plus exactement lequel - et il lui a dit :

    - Majesté ! Voici, si je suis élu roi des Tziganes, je vous amènerai quelques milliers de soldats. En outre, nous vous paierons des impôts.

    Le roi alla demander l'avis de son conseil qui fut favorable aux prétentions de Yono.

    Hélas, même chez les Roms sévit la jalousie. Voilà pourquoi Matéi, le plus jeune des trois frères, a à son tour demandé audience au roi :

    - Majesté ! N'oubliez pas que nous sommes de Tziganes, des vagabonds, des voyageurs, Et si vous considérez mon frère aîné comme notre roi, que diront les autres roi de votre entourage ? Est-ce qu'ils ne vont pas se moquer de vous ? Ne vont-ils pas dire que vous avez pris un Tzigane pour allié ?

    Convaincu par ces paroles, le roi du pays a refusé de considérer Yono comme le roi des Tziganes, et il a fait de Matéi le chef suprême de ce peuple. "

    Pages 10/11, dans Routes sans roulottes de Matéo Maximoff

     

    * A ma connaissance, Mattéo n'a pas parlé plus loin de cette "polémique" autour du roi des Tziganes, mais si quelqu'un sait...

     

    Parmi les questions que posent cet extrait :

    • Et Gana, le second frère ?
    • Changer de personne ne change rien au fait que le roi aurait eu comme ami le roi des Tziganes... Alors, Gana aurait pu clore le bec de ses deux frères ?

     

    Ce récit est intéressant par le fait qu'on y assiste à une légende en gestation. Si certains faits sont attestés par la mémoire conjointe de Matéo et de son oncle, trop d'éléments nous manquent pour rendre l'histoire crédible. Là où les faits font défauts, les contes et légendes entendus par Mattéo prennent le relais. Du moins c'est l'impression qui en ressort.

      

      

    Dernière mise à jour : le 11/09/2018

     

    Liens :

    * Le roi des Tsiganes n'est peut-être pas celui auquel on pense Le roi des Gitans : un clown à la solde des gadjé ? http://filsduvent.kazeo.com/le-roi-n-est-peut-etre-pas-celui-auquel-on-pense-a121151020 

     

    * la page consacrée à Matéo MAXIMOFF sur le site Filsduvent.kazeo.com ; http://filsduvent.kazeo.com/Maximoff-Mateo-a121151282

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique