• Mariage qui détonne chez les Roms de Roumanie

     

    Un mariage tzigane déchaîne les passions roumaines

     


    La “princesse” tzigane roumaine Ana Maria Cioaba, 12 ans, parle de son mariage avec un garçon de 15 ans, mercredi, lors d'un talk show à Bucarest, en présence de son père. Cette union, illégale au regard de la loi roumaine, a provoqué une vive émotion dans tout le pays, d'autant que la jeune fille a tenté de fuir pendant la cérémonie. Son père, l’autoproclamé “roi” des Roms, Florin Cioaba, plaide la tradition.

    Le secrétaire général du gouvernement, Serban Mihailescu, a ouvert une enquête et a évoqué la possibilité de placer les deux époux enfants dans un centre pour mineurs.

    Ce type de mariage n'est pas la seule “tradition”qui place la minorité tzigane (536 000 personnes selon les sources officielles, trois fois plus selon les dirigeants roms) en dehors du système légal national roumain. Les Roms ayant commis des délits dans la communauté ne sont, par exemple, pas déférés devant les tribunaux, mais jugés par un “conseil de sages”.

    Article issu du site www.lexpress.mu/ en date du Lundi 6 octobre 2003

    « L'enfant nu d'Esméralda ROMANEZUn couteau au poil Baker's Knife »

  • Commentaires

    1
    Fille de l'eau
    Mercredi 23 Février 2011 à 05:40
    Tzigane Gitan manouche …
    Ceux à qui manquent les mots diront simplement qu’il y a des bons et des mauvais partout !
    Trop niais pour moi.
    Ce que je lis là ne m’étonne pas plus que ça! Et je le regrette !
    Ici l’histoire à été dévoilée, mais il est plus que fréquent de constater ce genre de " mariage "
    J’avais raconté celui de Loudji. Ce n’est pas une tradition, mais une perversion des adultes selon les clans, les familles et leur degré de connaissances !

    Une petite fille réglée est selon ces familles là, bonne à procréer. Le jeune garçon lui, parfois l’homme s’en voit béni des dieux…!
    Il y a quelques années sur un terrain bombé de sinti, un homme d’une quarantaine d’années a jeter brutalement sa propre nièce de 15ans au sol. Celle-ci a bien essayé de se relevé, mais l’homme l’a rejeté en arrière. Dans des éclats de rires il s’est allongé sur elle et a simulé le coït avec fougue.
    Du haut des ses quinze ans, ses gestes là elle ne les comprenait pas.
    Cette jeune fille et le fils de cet homme étaient amoureux l’un de l’autre et il le savait !
    Ils jouaient à se séduire. Craintive, elle n’a pas réussi à lui accorder son premier baiser. Mais elle était faite comme un violon disait l’oncle plus que mort aujourd’hui , ce qui laissait entendre avec des formes attirantes, donc une vraie femme. Aussi en a-t-il déduit, qu’il était en droit de faire ce qui selon moi était une atteinte à la pudeur.
    Mais pour eux tous, une simple manoucherie !
    Des années après, son propre fils en avait honte quand la jeune fille devenue femme, a dénoncé cet acte comme un début de viol !

    Pour ne pas créer de cataclysme je précise que c’est bien selon les individus et non une généralité au seins de ces trois communauté!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :