• Mort en poésie par LALLY

    Jeune Bohémienne par Léopold Batut (1852-1906),

     huile sur bois - Musée Goya (Castres)

     

     

    Au chevet de l'héroïne défunte

     

     

     

     

         ... " Des vieilles la veilleront jusqu'à l'aube nouvelle, jusqu'à ce que le bel étalon noir de Hongrie ait emporté la roulotte fleurie loin de la prairie maudite, sur le sol de laquelle viennent de se briser les ailes d'or d'un trop beau rêve. Sans reproche et sans tache..."

     

    Page 138

    dans Hakkini Bougouri - Nomadisme (1930), par Alphonse-Louis LALLY

     

    « Colère de taille deux poids deux mesures !Oeuvres d'art - PEINTURE - Dessins »

  • Commentaires

    1
    visiteur_Gadji
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 13:44
    Merci pour ton commentaire !
    Le personnage d'Esmeralda me fascine... même si finalement, je ne connais pas encore grand'chose sur elle...
    Je me renseigne également sur les poèmes dédiés aux gens du voyage.
    @u plaisir en tout cas !!
    http://gadji.over-blog.net
    2
    visiteur_petite mano
    Samedi 15 Juillet 2006 à 13:43
    pourquoi tu dit un gadjé ? chez moi on dit un gadjo , une gadji , des gadjé
    3
    Caillie
    Samedi 15 Juillet 2006 à 23:59
    C'est tout à fait exact, Petite Manouche. D'ailleurs, je suis allé vérifier ici, à ce sujet :
    http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=281997

    Merci à toi
    4
    visiteur_Stella
    Mercredi 16 Janvier 2008 à 09:50
    Petite manouche
    je vois tes commentaires pertinents, un peu partout, et sur tout. Et en plus tu rectifie caillie! (le pauvre petit oursin) pas mal!
    Tu me semble adorablement espiegle, ne change rien. gros bisou.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :