•  

     

    Les trois zingaris

     

    (imité de Lenau)

    Résultat de recherche d'images pour "zingari"

    Possiblement ces trois là... Photo de Koudelka

                                                  à Édouard Petit

     

    Un jour que mon chariot, par un rude chemin,

    Se tirait lentement d'une pénible ornière,

    Je vis trois zingaris couchés sous un sapin,

    En repos sur la mousse au bord de la clairière.

     

    Le premier qu'enveloppe un coucher de soleil,

    Jouait au violon sa vive cantilène,

    Et, le cœur tout rempli d'u espoir nonpareil,

    Chantait en frissonnant son amour à la plaine.

     

    Le deuxième, étendu sous les feuillages verts,

    Fumait béatement sa pipe parfumée ;

    Ses yeux demi-fermés, oubliant l'univers,

    S'enivraient de bonheur à travers sa fumée.

     

    Le troisième, plus las, en paix fermait les yeux.

    Il avait suspendu sa harpe au bout des branches ;

    La brise, messagère invisible des cieux,

    Apportait à son front le rêve aux ailes blanches.

     

    Ils avaient pour habits de sordides haillons,

    Bariolés ainsi que l'herbe au mois qu'on aime ;

    Mais, ces insouciants, frères des papillons,

    Narguaient le sort douteux dans un mépris suprême.

     

    Ils m'ont appris qu'on peut noyer l'amer chagrin,

    Avec le sans-souci de leur philosophie,

    Dans un creuset de pipe, au cœur d'un vieux crin-crin,

    Dans les bras du sommeil, en dédaignant la vie.

     

    Je poursuivis ma route, et longtemps, bien longtemps,

    Je regardai de loin ces bohémiens sans maître,

    Aux fiers visages bruns, radieux et contents,

    Dans la brume du soir lentement disparaître.

     

     

     

    In, Choix de poésies, Le rêve, P. 285-286, Frédéric Bataille, Paul Dupont éditeur, 1891

     

    Pas révolutionnaire Frédéric Bataille, mais il nous envoie une vision positive du Tzigane ce qui n'est déjà pas si mal... D. Toulmé, le 10 mars 2019

     

     

    Liens :

     

    * La page consacrée à Koudelka sur Filsduvent.kazeo.com


    votre commentaire
  • LA SAGA DE GRIMR

    Une bande dessinée par Jérémie Moreau

    La destinée terrible d'un jeune islandais qui est guidé par les éléments naturels puisqu'il n'a plus de famille...

    Résultat de recherche d'images pour "grimr"

    Éditions Delcourt, 2017.

    "Tout meurt, il ne reste rien d'un mort. A part les murmures des vivants."  Page 106


    "L' Islande est indomptable et sauvage, et tu lui ressembles." Page 146

     

     

    Si votre enfant se sent seul et pas comme les autres.

    Pour tous les déracinés de la Terre et d'ailleurs...

    Lisez Grimr et vous n'en reviendrez pas !!!

     

    Denis Toulmé, le 2 mars 2019


    votre commentaire
  •  

    Justice pour Angelo, un groupe de pression-(presque) comme un autre !

     

    Circulez, il n'y a rien à voir

    Publié le 6 Octobre 2016 par Philippe CUQ

     

        C'est une très mauvaise expérience pour moi, à oublier mais je me dois de laisser des traces comme le site y invite.
    Il y eut tout d'abord, une volonté de créer à Vendôme un événement convivial et citoyen à Vendôme (Loir-et-Cher, France), une journée Tzigane, avec un "z" pour faire plaisir à Nerina*, lors de la soirée de poésie consacrée à Papusza.
      Comme j'étais également, et tout fraîchement, membre de l'association "Justice pour Angelo", j'en parlais lors d'une réunion et certains se montrèrent intéressés et volontaires pour participer, en premier lieu, la propre sœur d'Angelo, la plus concernée du groupe avec sa mère, par les problématiques tziganes. J'ai bientôt ressenti quelques réticences et au moins, des réserves de certains membres qui "avaient peur d'être récupérés (par qui ? Par quoi?...).
    Les membres cadres n'ont pas dit leur méfiance grandissante mais je m'aperçus que la place de ce rendez-vous devenait accessoire dans le calendrier.
    Il fallait tout de même organiser et prévoir l'événement. Maître d'oeuvre de la soirée, je me chargeais de la location de salle l' après-midi qui, finalement, me fut facturée.
      Je cherchai donc des appuis pour concrétiser et affirmer la raison d'être de cet événement. Je voulais que l'association "Justice pour Angelo" s'engage véritablement comme je le faisais moi : Je demandais au groupe de choisir "un angle d'attaque", une thématique de discussion sur quoi travailler et faire participer le public qui pourrait se montrer sceptique voir dubitatif sur l'action du groupe et demandait à celui-ci de venir nombreux soutenir l'association. Manière de tester une volonté jusque là très poussive et de susciter l'intérêt parmi les éventuels volontaires. 
    Là, je réveillais les foudres. Nous étions maintenant à trois semaines de l'événement et j'étais le seul de "Justice pour Angelo" à véritablement travailler dessus. J'annonçais une interview d'Aurélie à la NR et poussait afin que cette dernière les contacte...
    Le lendemain ou quelques jours après, je recevais un message d'Aurélie Garand (sœur d'Angelo) qui se rétractait et ne voulait plus venir.
    Je me décidais tout de même à assister à une réunion prévue à l'avance pour tenter de sauver les meubles et de défendre mon projet jusqu'au bout. Mais, le mal était fait et chacun avait ses raisons pour ne pas venir.

    Et la tribune n'a pas eut lieu. Et bien sûr, aucune excuse puisque les réactions venant du groupe restaient agressives, méprisantes. J'ai mis du temps à digérer.

      Je dénonce donc la dérive sectaire du groupe qui, tout à SON combat, refuse et méprise ceux des autres... Et, sous couvert de volontés de refus des injustices se moque bien des autres et de leurs idées au point de se renfermer sur soi-même... Et ce n'est pas honorer la mémoire d'Angelo ou de Papusza qui ont tellement souffert, de se conduire ainsi.

    Denis Toulmé, octobre 2018.

     

    * Nérina, invitée de la journée Tzigane, s'est désistée pour un projet personnel important. Elle a collaboré au numéro 61-62 de la revue Études Tsiganes consacrée aux Gens du Voyage en France (2018)

     

     

    Liens :

    * La page du site des Fils du Vent Sans Pays consacrée au soutien d'Angelo Garand : http://filsduvent.kazeo.com/Soutien-a-Angelo-Garand-a-Seur-41-a130558158

    Nerina, invitée de la journée Tzigane est une amie du site des Fils du Vent Sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/Estelle-ma-fille-de-l-eau-preferee-a121152286

    * La page consacrée à la journée Tzigane sur le site des Fils du Vent Sans pays : http://filsduvent.kazeo.com/Journee-tzigane-à-Vendôme-le-20-avril-2018-a135351102

    * Papusza, Bronislava Wajs, la grande poétesse tzigane, sur le site des Fils du Vent Sans Pays : Http://Filsduvent.kazeo.com/Bronislawa-Wajs-poetesse-malgre-tout-a121152148http://filsduve

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires