• « Ma Mairie Mobile », aide pour la précarité à Paris

     

     

     

       Paris lance « Ma Mairie Mobile », un bus des services publics à la rencontre des Parisiens Lundi 4 avril 2016 à 14h30, 5 rue Lobau (4e) Emmanuel Grégoire, adjoint à la Maire de Paris, lancera cette semaine le premier bus des services publics, « Ma Mairie Mobile », aux côtés de François Dagnaud et de Frédérique Calandra, Maires des 19e et 20e arrondissements. Ce dispositif innovant facilitera les démarches administratives des Parisiens, dans certains quartiers excentrés. A l’issue d’une grande consultation en ligne sur les services publics qui a ressemblé plus de 6.000 participants début 2015, Emmanuel Grégoire, adjoint à la Maire de Paris, a lancé un grand plan de modernisation des services publics parisiens, doté de 70 mesures. Parmi elles, l’expérimentation du dispositif « Ma Mairie Mobile » : un bus des services publics, conçu pour faciliter les démarches administratives des Parisiens, en allant directement à leur rencontre dans certains quartiers « politique de la Ville ». Emmanuel Grégoire présentera à la presse ce dispositif innovant qui débutera dès mardi 5 avril, sur les secteurs des 19e et 20e arrondissements. Il détaillera à cette occasion le fonctionnement du bus et les services qui y seront proposés. Grâce à ce bus, les agents municipaux iront à la rencontre des habitants qui rencontrent des difficultés à se déplacer ou maîtrisent peu le langage administratif. Ils les accompagneront dans leurs demandes aux côtés de partenaires du centre d’action sociale de la Ville et de l’association des PIMMS – points d’information et de médiation multi-services: information, aide aux démarches y compris sur Internet, compréhension des courriers administratifs, conseils pour faire des économies d’énergie ou gérer ses factures, etc."

     

    Contact presse : Nadhéra Beletreche / presse@paris.fr / 01.42.76.49.61

     

     

    Informations : Ville de Paris, en date du 4 avril 2016

     

     

     

    Ça peut dépanner mais il faut être Parisien... Il faut compter sur l'indulgence des agents de la mairie.

     

     

     Dernière mise à jour : le 04/04/2016

     

     

     


    votre commentaire
  • "Hitler n'en avait peut-être pas tué assez"

     

    Gilles BOURDOULEIX, maire de Cholet, en 2013

     

     

    Détenus tsiganes Ravensbrück 1941-1944 - Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz

     

    Détenus tsiganes Ravensbrück 1941-1944 - Bildarchiv Preussischer Kulturbesitz

     

    Il l'aurait seulement marmonné. La cour de cassation a annulé sa condamnation car le délit d'apologie de crime contre l'Humanité suppose que les propos soient dits avec une volonté de les rendre publics... (décembre 2015)

     

     

    Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le 7/04/2016

     

     

     

    Liens :

    * La page consacrée au Samudaripen sur le site des Fils du Vent Sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/Definition-du-Samudaripen-a121151090

    * La page consacrée à notre ami Jacques SIGOT sur le site des Fils du Vent Sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/Jacques-Sigot-et-l-Holocauste-tsigane-a121151096

     

     

    * Les faits, le 22 juillet 2013 : http://www.liberation.fr/societe/2013/07/22/derapage-du-maire-de-Cholet-sur-les-Gens-du-Voyage-et-Hitler_919966

    * La condamnation à 3000 € en 2014 : http://www.franceinfo.fr/actu/justice/article/propos-anti-roms-Gilles-Bourdouleix-condamne-en-appel-une-amende-de-3-000-euros-548821

    * L'annulation de condamnation du 15 décembre 2015 : http://www.franceinfo.fr/actu/justice/article/Hitler-n-en-peut-etre-pas-tue-assez-le-maire-de-cholet-n-est-pas-condamne-752065


    5 commentaires
  • Le Vieux Tzigane

     

    Cigale

     

        Attaque un air, Tzigane, tu en as déjà bu le salaire — ne balance pas inutilement ton pied. Que valent les soucis à l'eau claire et au pain sec : allonge-les avec du vin dans la coupe morose. C'est toujours ainsi que la vie s'est écoulée : tantôt en grelottant, tantôt en brûlant à flammes. Attaque ton air ! Qui sait jusques à quand tu pourras l'attaquer ? Quand deviendra gourdin l'archet aux crins usés?... Le cœur et le verre sont remplis de peines et de vin : attaque ton air, Tzigane, et ne te soucie pas des soucis !

        Que ton sang bouille comme les flots d'un tourbillon ; que ton cerveau s'ébranle sous ton crâne; que tes yeux brillent comme les lueurs d'une comète et que tes cordes résonnent plus violentes que l'ouragan. Durement comme la chute de grêlons, la semence des hommes est anéantie ! — Attaque ton air ! qui sait jusques à quand tu pourras l'attaquer ? Quand deviendra gourdin l'archet aux crins usés?... Le cœur et le verre sont remplis de peine et de vin : attaque ton air, Tzigane et ne te soucie pas des soucis !

        Apprends sa chanson de la tempête sonore, comment elle geint, hurle, sanglote, pleure et gronde, arrache les arbres, brise les vaisseaux, étouffe la vie et tue fauves et hommes. Une guerre sévit maintenant dans l'univers, faisant trembler en terre sainte le tombeau de Dieu. — Attaque ton air ! qui sait...

     

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

     

     

         La planète obscure, cette terre misérable, qu'elle se roule dans son jus amer, qu'elle se purifie de tant de crimes, de boues et de la fureur des chimères. Au milieu de l'ouragan, que l'arche de Noé arrive enfin, renfermant dans son flanc un monde nouveau ! — Attaque ton air ! Qui sait jusques à quand ta pourras l'attaquer ? Quand deviendra gourdin l'archet aux crins usés ? Le cœur et le verre sont remplis de pensées et de vin : attaque ton air, Tzigane, et ne te soucie pas des soucis !

        Attaque !... Et non cependant : laisse les cordes en paix. Un jour, il y aura encore des fêtes dans ce bas monde ; quand le courroux de la tourmente sera fatigué et que la discorde aura péri sur les champs de bataille : ce sera alors que tu devras attaquer ton air avec enthousiasme, afin que les dieux eux-mêmes y trouvent du plaisir. Reprends alors ton archet et que ton front assombri s'éclaire. Que ton cœur soit rempli du vin de la joie et qu'en attaquant ton air tu ne te soucies plus des soucis du monde.

     

    Mihály VÖRÖSMARTY (1800-1855),  A vén cigány, 1854 (Le Vieux Tzigane). Traduction M. Daubresse, La Grande Revue,1906.

    Poème de sept strophes de dix vers. - Les 7e et 8e vers sont ennéasyllabiques, les autres décasyllabiques.

     

    Un poème tellement d'actualité... D. Toulmé, le 27/03/2016

     

     

    A lire et consulter, 1492, la revue internationale des arts et des lettres, numéro 1, mars 1962, qui compare différentes versions du présent texte dont celles de Cécile Nagy, jean Follain, Louis Guillaume, Marcel Béalu, Charles Le Quintrec, Michel Manoll, Jean Rousselot, Jean Dupont (pseudonyme), Anne-Marie de Backer, Robert Sabatier, Paul Chaulot, Luc Estang, et enfin de Jean Grosjean. (Sources : le document lui-même). D. Toulmé, le 14 février 2017

     

     

    Dernièrement mis à jour le 14/02/2017
     

     

    Liens :

     

    * Un poète hongrois : Vorosmarty, par M. Debresse : http://cdn.notesdumontroyal.com/document/453a.pdf (lien vérifié le 14/02/2017)


    2 commentaires