• Le camp d'internement pour les Tziganes de Jargeau (45), France 

     

    Jargeau, erreur et/ou mépris des Voyageurs

    Par ignorance et/ou par mépris, une erreur s'est glissée dans ces panneaux : la photographie du carnet anthropométrique n'est pas celle d'un tzigane interné dans le camp de Jargeau. c'est son petit-fils qui me l'a dit lors des commémorations du 73e anniversaire de la libération du camp en décembre 2019.

    En effet, le petit-fils a confié des archives mais on ne lui a pas demandé plus pour afficher la photo de son grand-père qui n'a jamais été interné dans un camp aux dires de son petit-fils. Incroyable mai vrai !

     

    Ces plaques sont situées devant le collège du Clos-Ferbois sis, sur l'ancien site du camp d'internement des Tziganes de Jargeau, dans le Loiret (France). Dans ce collège est élevée une stèle gravée à la mémoire des Tziganes (mais pas seulement) internés au cours et après la Seconde Guerre Mondiale notamment.

     

    Stèle à l'endroit de l'internement des Tziganes

     Plaque commémorative à l'intérieur du collège de Jargeau et les mots de Jean Guéhenno

     Au cours de la cérémonie du 73e anniversaire de la libération du camp, nous avons pu entendre de la part des officiels présents qu'aucun Tzigane n'aurait été déporté et que la France de Vichy se serait contenté d'interner et de priver de liberté nos amis. Ce sur quoi Raymond Gurême et moi-même nous sommes interrogés et Raymond de dire dans son souvenir qu'il y en avait. Certainement appuyais-je. Comment et pourquoi se montrer aussi péremptoire ? Moi-aussi, ça m'a interrogé. Qu'est-ce qui empêchait alors Vichy de se débarrasser de personnes gênantes parce qu’intelligentes, réfractaires en particulier ? Je vous laisse juge.  D. Toulmé le 17 décembre 2019.

     

     

    Jargeau, erreur et/ou mépris des Voyageurs

    Commémoration 2019, Raymond Gurême en manteau gris, la lanterne sur le monument éteinte.

     

     

    Mis à jour dernièrement le 22/12/2019

     

     

     

    Liens :

    * Concernant le carnet anthropométrique utilisé jusqu'en 1969 en France : http://filsduvent.kazeo.com/le-carnet-anthropometrique-pour-les-Tsiganes-a121151168

    * Cet article se trouve dans l'onglet "Samudaripen, génocide des Tziganes au cours et après la Seconde Guerre Mondiale, voir son actualité : http://filsduvent.kazeo.com/Samudaripen-génocide-des-Tsiganes-durant-ww2-c27543186

    * Le témoignage de Raymond Gurême, l'un des derniers témoins tzigane de leur internement et de la volonté de la France de Vichy de se plier aux volontés du IIIe reich allemand : http://filsduvent.kazeo.com/Gurême-Raymond-a121152660

     

    * Lien wikipédia vers Jean Guéhenno, résistant français : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean Guéhenno

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  •  

    Exposition-hommage à Odette du Puigaudeau, Vendôme, France, du samedi 16 novembre au samedi 23 novembre 2019 

    Odette du Puigaudeau, bretonne et nomade à Vendôme

     

     

    Une soirée proposée par l'association Vend'Afrik dans le cadre du second festival "Vendôme ville d'Afrik" , en 2019

     

     

     Odette du Puigaudeau, bretonne et nomade à Vendôme

     

     

    Chapelle Saint-Jacques de Vendôme, rue du Change 41100 VENDÔME

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, texte

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

     

     Contact festival : vendafrik@gmail.com

    Odette du Puigaudeau qui avait débuté sa vie professionnelle à Paris, eut bientôt l'envie de grand large. Elle partagea la vie de marins pêcheurs langoustier avant que de mettre le cap sur le désert africain à la suite de sa rencontre avec Marion Sénone avec qui elle partagera désormais sa vie.

    En sa compagnie, elles traverseront à pied la Mauritanie, étudieront les inscriptions préhistoriques pariétales, en feront des relevés sous l'égide de Théodore Monod. Puis, pris de passion pour les nomades du désert, elles s'attacheront à copier le mode de vie nomade en train de disparaître, dépassé par le modèle colonial occidental.

     Cette exposition sera une évocation des vies de ces deux aventurières à travers des objets leur ayant appartenu, mais aussi des aquarelles de Marion Sénone, photographies, dessins, etc.

     

    Horaires de l'exposition : ouvert l'après-midi au public ainsi que le matin du samedi 23, le matin étant réservé aux scolaires.

     

    Odette du Puigaudeau, bretonne et nomade à Vendôme

    Merci à tous ceux, petits et grands, qui se sont joint à nous afin que cette manifestation ait lieu et dans de bonnes conditions. Merci en particulier à Monique VÉRITÉ pour sa grande amabilité et sa disponibilité. D. Toulmé

    Cette page a été mise à jour dernièrement le 22/12/2019

     

     

     

    Liens : 

    * Les Maures, peuple nomade de Mauritanie sur Filsduvent.kazeo : http://filsduvent.kazeo.com/les-Maures-en-Mauritanie-et-ailleurs-a174335372

     

    * Actualités du festival "Vendôme ville d'Afrik" sur facebook : https://www.facebook.com/pg/Vendôme-Ville-d'Afrik-182954618943906/posts/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Maures

     

    Résultat de recherche d'images pour "maures mauritanie"

    Tente nomade des Maures/Berbères : la khaïma (vu sur le site https://maison-monde.com, 10/2019)

     

     

     Pour les articles homonymes, voir Maure et Maures (homonymie).

     

    Les ambassadeurs castillans tentent de convaincre le roi almohade Abu Hafs Umar al-Murtada de rejoindre leur alliance. Représentation contemporaine des Cantigas de Santa Maria.

    Les Maures désignent à l'origine et durant l'Antiquité les populations berbères d'Afrique du Nord, tout particulièrement celles vivant le plus à l'ouest. Ils ne furent clairement distingués des Numides que lorsque les Romains eurent connaissance de l'existence de royaumes berbères à l'extrême-ouest (actuel Maroc). Peuples vivant dans les deux provinces de Maurétanie sous l'Empire romain, la Maurétanie Tingitane et la Maurétanie Césarienne. Pline l'Ancien écrit que, parmi les tribus de Maurétanie Tingitane, la plus célèbre était jadis celle des Mauri.

    Après la Conquête musulmane du Maghreb, au viiie siècle les armées du califat omeyyade, sous le commandement du général berbère Tariq ibn Ziyad, conquièrent la péninsule ibérique, sous le nom d'Al-Andalus. C'est le début de l'Ibérie musulmane. À partir de cette époque, le terme « maure » va désigner les « musulmans », plus particulièrement ceux vivants en Al-Andalus, qu'ils soient d'origine berbère ou non. Ces populations s'installeront essentiellement en Tunisie, au Maroc et en Algérie après l' expulsion de tous les musulmans ordonnée par la monarchie catholique espagnole au xvie siècle, à la suite de la Reconquista.

    Après avoir qualifié à l’époque moderne (jusqu'au xixe siècle) les populations urbaines et côtières du Maghreb, le terme est de nos jours plutôt utilisé pour désigner les populations arabo-berbères « blanches » (parfois quelques peu métissées) vivant dans l’Ouest du Sahara, parlant hassaniya, principalement en Mauritanie, au Sahara occidental ainsi que dans le Nord-Ouest du Mali.

    La culture mauritanienne sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_mauritanienne

     L'introduction de Wikipédia au 11/10/2019. Pour faire un don à Wikipédia, l'encyclopédie en ligne : https://dons.wikimedia.fr/souteneznous/~mon-don

     

    Odette du Puigaudeau a parcouru la Mauritanie au cours de plusieurs voyages en compagnie de son amie, Marion Sénones. Elle tomba amoureuse du nomadisme et de la culture des Maures.

    Femme maure sur le site Rakuten.fr

     

    De 1934 à 1960, Odette du Puigaudeau et Marion Sénones ont parcouru la Mauritanie à la rencontre de ses hommes et de leur culture millénaire. De ces séjours avec les nomades - qui furent donc de grands voyages - elles ont tiré une oeuvre commune à la jonction de leurs talents. L'une a écrit de très nombreux articles, sept romans et, avec l'appui de Marcel Griaule et de Théodore Monod, une oeuvre anthropologique de première valeur, Arts et coutumes des Maures. L'autre a dessiné et peint croquis et aquarelles de scènes et de gens rencontrés ensemble.
    Mémoire du Pays Maure présente les meilleurs extraits de leurs carnets de voyage : textes, dessins et photos d'Odette du Puigaudeau, croquis et aquarelles de Marion Sénones. Par ces témoignages, à travers le regard sensible des deux aventurières, nous sommes introduits dans l'intimité des peuples et des gens du désert du Pays Maure.

    Grâce à Monique Vérité, conservatrice à la BNF et biographe d'Odette, quelques unes de ses œuvres ont été éditées de manières posthumes.

     

    Résultat de recherche d'images pour "puigaudeau culture maure"

     

     

     

    Liens : 

    * Des paroles d'Odette du Puigaudeau qui embrassa le nomadisme et la culture des Maures au XXe siècle : http://filsduvent.kazeo.com/Odette-du-Puigaudeau-eprise-de-nomadisme-a153509984

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire