• Roulotte ou caravane, qu'est-ce que ça fait ?

     

     

    La caravane est le seul domicile qu’ils aient jamais connu

     

     

    [...]

    Le « métier » : skooters, confiserie, chenille, cirque, manège, cette construction qu'il faut si souvent monter et démonter, est le premier souci du forain. Il met son point d'honneur à l'embellir, à le perfectionner, à inventer sans cesse du nouveau.

    - Voyez mes voitures, me fait remarquer le patron d'un manège d'autos-skooters : leurs pare-chocs, ce sont des pneus gonflés d'air. Il m'a fallu des nuits de travail pour mettre cela au point.

    Il me fait entrer dans sa caravane (et non dans sa « roulotte », comme s'obstinent à dire bien des sédentaires). Je demande à <st1:personname productid="la visiter. Je" w:st="on">la visiter. Je</st1:personname> suis ébloui : réfrigérateur dans la cuisine, meubles clairs et élégants dans la salle à manger, divans dans la chambre des enfants, cabinet de toilette, douche, W.C., chauffage central, etc. et tout cela sur roues : quel rêve pour un sédentaire! C'est un rêve aussi pour bien des forains : si les autres caravanes que j'ai visitées avaient souvent un réfrigérateur, et parfois la télévision, toutes n’offraient pas un tel luxe. Mais toutes étaient claires et bien tenues. Le forain a le souci de son « chez lui » : et la caravane est en général le seul domicile qu’il ait jamais connu. C’est là aussi qu’il voudra mourir : on m’a cité le cas d’un forain qui, atteint d’un cancer, s’est fait transporter de Paris à Troyes pour finir sa vie dans sa caravane…

    [...]

    In, La vie catholique illustrée, hebdomadaire n°819, avril 1961. Un article signé François Séjourné (photographies sont de Jacques Houzel).

     

     

    On sent ici le côté péjoratif du mot "roulotte". Effectivement, une roulotte aurait plutôt quatre roues que deux, quoique certaines grosses caravanes en ont quatre et plus. Mais franchement, quelle importance ?

    Ce que je te dommageable dans cet article c'est le fait que les forains BCBG dirait-on aujourd'hui, n'ont pas envie qu'on les confonde avec les Tsiganes et autres Bohémiens, comme si ces derniers étaient pestiférés. Cela est vérifié par le fait qu'à aucun moment de ce reportage de quatre pages il n'est fait mention des Tsiganes. En quoi les forains seraient-ils plus catholiques que les Tsiganes ?


    D. Toulmé le 18/08/2009

     

     

    Tsiganes ou forains ? Franchement...

     

     

    Liens :

    * Forains ou tsiganes, la roulotte est un lieu important de la vie : http://filsduvent.kazeo.com/C-est-la-vie/Verdines-roulottes-et-autres-caravanes,a485046.html#undefined

    * Des préjugés qui ont la vie dure, vis à vis des nomades et des Tsiganes en particulier : http://filsduvent.kazeo.com/Idees-re-ues-et-autres-perceptions-faussees,r101546.html

     

    « Les guitares Selmer-Maccaferri, de l'or pour la musique manouchePoésie rustique des Sanka du Japon »

  • Commentaires

    1
    nerina
    Mardi 18 Août 2009 à 18:25
    Parmi les Voyageurs, n'englobe-t-on pas les forains ? Le voyage ne fait-il pas partie intégrante de leurs métiers ? Sans doute y a-t-il un fossé entre Tsiganes et forains, culturel c'est certain. Mais ils gagneraient tous deux à se côtoyer et s'enrichir mutuellement donc, comme c'est certainement le cas dans beaucoup de familles "métissées", qui ne se posent pas la question du "pourquoi" et du "comment".
    Dans le cas présent, la religion (catholique) semble travailler à diviser deux groupes aux moeurs assez semblables pour en récolter quels fruits ? Plus de pouvoir.
    Schmouts
    2
    Caillie Profil de Caillie
    Mardi 18 Août 2009 à 21:44
    Parmi les Voyageurs, n'englobe-t-on pas les forains ? Le voyage ne fait-il pas partie intégrante de leurs métiers ? Sans doute y a-t-il un fossé entre Tsiganes et forains, culturel c'est certain. Mais ils gagneraient tous deux à se côtoyer et s'enrichir mutuellement donc, comme c'est certainement le cas dans beaucoup de familles "métissées", qui ne se posent pas la question du "pourquoi" et du "comment".
    Dans le cas présent, la religion (catholique) semble travailler à diviser deux groupes aux moeurs assez semblables pour en récolter quels fruits ? Plus de pouvoir.
    Schmouts
    3
    nerina
    Mercredi 19 Août 2009 à 13:14
    Je n'ai pas les d?ils de cet article ou le catholicisme semble avoir un impact certain entre ces deux communaut?Cependant la religion n'en est pas la plus grande cause.
    Selon moi est voyageur toute personne se d?a?t avec son habitation ou se d?a?t r?li?ment sans habitation fixe.
    Ce choix de vie, ne fait pas de chaque individu un Gitan, un tzigane ou un manouche..
    Le m?ssage est une tr?bonne et jolie chose et naturellement qu'il y a des unions entre forains/gadj?t tziganes; pourtant tout ?reste fragile…
    il ne faut pas chercher ?ombler chaque foss?ous s?rant des gadj?mais juste laiss?n pont permettant le passage. L?st la clef d’un ?ange riche et serein.

    J'a cro chaud
    4
    maguy
    Mercredi 26 Août 2009 à 09:23
    Bonjour et merci Maguy,

    Quelle importance en effet ? Sauf que l'on dit "vol à la roulotte" et non pas "vol à la caravane", que les roulottes sont -de moins en moins de nos jours, mais dans les années 60, oui- associées aux Tsiganes, Bohémiens et autres Voyageurs, tellement moqués et méprisés... Les Voyageurs arrivés ne veulent plus dans le présent article être associé à ces préjugés vrais ou faux. Ils préfèrent se démarquer sans les nommer de ces "indigents aux moeurs d'un autre âge" semble-t-on lire entre les lignes

    Les représentants des religions devraient avoir un rôle neutre. Malheureusement, c'est rarement le cas. Il vaut mieux apparemment disposer d'ouailles argentées. La fortune est l'une des bases de développement des religions. Elle contribue à asseoir et légitimer le pouvoir politique. En contrepartie, ses représentants sont grassement récompensés, voire canonisés...
    5
    Caillie Profil de Caillie
    Vendredi 28 Août 2009 à 09:27
    Bonjour et merci Maguy,

    Quelle importance en effet ? Sauf que l'on dit "vol à la roulotte" et non pas "vol à la caravane", que les roulottes sont -de moins en moins de nos jours, mais dans les années 60, oui- associées aux Tsiganes, Bohémiens et autres Voyageurs, tellement moqués et méprisés... Les Voyageurs arrivés ne veulent plus dans le présent article être associé à ces préjugés vrais ou faux. Ils préfèrent se démarquer sans les nommer de ces "indigents aux moeurs d'un autre âge" semble-t-on lire entre les lignes

    Les représentants des religions devraient avoir un rôle neutre. Malheureusement, c'est rarement le cas. Il vaut mieux apparemment disposer d'ouailles argentées. La fortune est l'une des bases de développement des religions. Elle contribue à asseoir et légitimer le pouvoir politique. En contrepartie, ses représentants sont grassement récompensés, voire canonisés...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :