• Sarah, Moustaki et Reggiani

     

     

     

    Sarah

     

     

    Si vous la rencontrez, bizarrement parée, traînant dans le ruisseau un talon déchaussé, et la tête et l'oeil bas, comme un pigeon blessé, ne crachez pas de juron ni d'ordure, au visage fardé de cette pauvre impure, que déesse famine a par un soir d'hiver contrainte à relever ses jupons en plein air. Cette bohème là c'est mon bien, ma richesse, ma perle, mon bijou, ma reine, ma duchesse...

    La femme qui est dans mon lit
    N'a plus vingt ans depuis longtemps.
    Les yeux cernés
    Par les années,
    Par les amours
    Au jour le jour,
    La bouche usée
    Par les baisers,
    Trop souvent mais
    Trop mal donnés,
    Le teint blafard
    Malgré le fard,
    Plus pâle qu'une
    Tache de lune.

    La femme qui est dans mon lit
    N'a plus vingt ans depuis longtemps.
    Les seins trop lourds
    De trop d'amours
    Ne portent pas
    Le nom d'appâts,
    Le corps lassé
    Trop caressé,
    Trop souvent mais
    Trop mal aimé.
    Le dos voûté
    Semble porter
    Les souvenirs
    Qu'elle a dû fuir.

    La femme qui est dans mon lit
    N'a plus vingt ans depuis longtemps.
    Ne riez pas.
    N'y touchez pas.
    Gardez vos larmes
    Et vos sarcasmes.
    Lorsque la nuit
    Nous réunit,
    Son corps, ses mains
    S'offrent aux miens
    Et c'est son cœur
    Couvert de pleurs
    Et de blessures
    Qui me rassure.

     

    Paroles et Musique : Georges Moustaki

     

                 Une des plus belles chansons de Georges Moustaki ; une chanson qui submerge l'auditeur d'émotions.

    L'attachement d'un homme pour une vieille femme, aux moeurs jadis légères. Le charme de cette vieille femme décrépite, tellement touchante... Ses attraits physiques depuis longtemps disparus, ravagés par l'âge et les excès de son existence passée...

    Les voix douces de Moustaki et Reggiani se prêtent magnifiquement à l'interprétation de cette chanson, l'une des plus belles chansons du répertoire français.

    Présentation dans Les pages culturelles d'EnkiEa

     

    Un homme une femme

    « Superstitions tsiganesDe l'importance des cheveux chez la femme tsigane »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :