• Sédentaire ou nomade ? deux choix de vie

     

     

    La sédentarisation, une maladie de jeunesse ou bien l’évolution obligatoire de l’homme ?

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le film de Jacques Malaterre, Le Sacre de l’homme, diffusé à la télévision le 10/04/2007 sur France 2.

     <o:p></o:p>

    Il montre « comment le nomade est devenu sédentaire avec la création du premier village, l’invention de l’agriculture, l’élevage, le commerce, l’utilisation des métaux… «  La propriété engendre les premières guerres, le bétail provoque des épidémies ravageuses, mais Homo sapiens continue et construit des cités et imagines une société complexe, organisée, hiérarchisée » , explique la voix hors champ du commentateur. » 

     <o:p></o:p>

    «  Jean-Jacques Rousseau a décrit ce moment décisif dans son Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité. « Le premier qui, ayant enclos un terrain, s’avisa de dire : ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile. »<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    « Le ton est tout aussi lyrique que dans les films précédents *. Avec une nuance cependant. Tout comme Rousseau, le réalisateur est nostalgique de l’état antérieur. L’évolution vers la vie en société est grandiose. Il n’est pas sûr qu’elle soit entièrement bénéfique. «  A la fin de la journée, le nomade regarde la nature s’endormir, alors que le sédentaire compte ses réserves » , dit le commentateur. Cela tourne parfois à l’exercice scolaire…

    […]

    Cela fait un peu bande dessinée (il y a d’ailleurs une BD tirée du scénario), mais le spectateur est rassuré, en quelque sorte, par le patronage scientifique de deux professeur du Collège de France, Yves Coppens et Jean Guilaine. On nous raconte de belles histoires, mais validées par des savants !

    C’est tantôt un nomade qui découvre l’égoïsme des sédentaires, tantôt un scribe au grand cœur qui transmet son savoir

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Extraits de l’article tiré du quotidien Le Monde en date du 12/04/2007 par Dominique Dhombres dans la rubrique Vu et commenté.

     <o:p></o:p>

    *Autres films du réalisateur : L’Odyssée de l’espèce, 2003 et Homo sapiens, 2005

     <o:p></o:p>

    --------------

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    C’est au Néolithique que les hommes passent de nomades à sédentaire en majorité.

    P. 91 Petit Féroce est un génie, Paul Thiès, Rageot éditeur, 1990.

     <o:p></o:p>

    « Âge de la pierre nouvelle ou de la pierre polie (4 000 à 2500 ans av. J.C.).

    Les hommes inventent la culture des céréales, ils apprennent à domestiquer les animaux, la poterie, le polissage de certains instruments. Les premiers villages apparaissent. De nomades, les hommes deviennent agriculteurs. »

     <o:p></o:p>

    « La plus ancienne roue que nous connaissons viens des Sumériens. Elle date de 3 500 ans av. J.-C. environ. »  

    Petit dossier documentaire à la fin

     P. 91 Petit Féroce est un génie, Paul Thiès, Rageot éditeur, 1990.

     

     

     

    roue carré

    Il a fallu souffrir pour en arriver là où nous sommes !

    (Photographie du site http://www.villiard.com/)

     

     

    <o:p></o:p> 

    <o:p>*************</o:p>

    <o:p></o:p> 

    <o:p></o:p> 

    <o:p>Liens : </o:p>

    <o:p></o:p> 

    <o:p>* Voyage au bout de l'absurde sédentaire : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=808208</o:p>

    <o:p>* C'est un préjugé, les roms sont quasi-sédentaires aujourd'hui et non-plus nomades</o:p>

    <o:p></o:p>  

    <o:p>* Page suivante dans la rubrique histoire ( Au XVIIIe siècle, les Bohémiens au banc de la société)</o:p>

    <o:p>* Une page au hasard</o:p>

    « Le printemps 2007, parenthèse douloureuse du site Fils du vent sans paysMiossec pour rester en vie »

  • Commentaires

    2
    Caillie
    Mardi 14 Octobre 2008 à 15:00
    Bonjour,
    Veuillez vous en référer au site d'où est tirée cette photographie, soit :
    http://www.villiard.com/
    Cordialement
    1
    visiteur_myléne
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 16:18
    la photo est nul veuiller nous dirent quand même comment s'appellent le vélo ou la byciclettes (se marrent)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :