• Soumission de la bru aux beaux-parents, la tradition chez les Tsiganes

     

     

    La bonne bru mangera non salé...

     

     

    Je suis à la recherche d'explication, comment interpréter l'expression : 'ajsi bori lachi : xal bilondo, phenel londo'
    C'est un homme que j'aime qui a écrit cela sur son profil... J'ai trouvé comme traduction : un telle belle-fille est bien celle qui mange de la nourriture non-salée comme-ci cela avait du goût... Je voudrais savoir dans quel contexte le peuple rom emploie cette expression... Je suis intriguée...

    Dans le courrier au mois de juillet 2008

     

    Voila la traduction de la phrase, est " la bonne bru mangera non salé, mais dira c'est salé "

    Une bonne bru en fait ne doit jamais contredire ses beaux-parents.

    (Réponse de Leelou, toujours sur le pont, merci Leelou   )

     

    On peut le prendre à la rigolade en se disant que c'est du passé et que c'est révolu. Cependant, Il certain que, encore aujourd'hui dans des familles traditionnalistes, la soumission n'est pas un vain mot, et pas seulement chez les Tsiganes...

    Chez les peuple nomades, le poids des traditions est plus fort. C'est une condition à la cohésion, et par là, à la survie du groupe. Cette particularité des peuples nomades peut s'appliquer aux groupes "en danger", comme le sont les minorités ethniques.

    D. Toulmé

     

    Une autre piste, une autre version, celle d'Estelle :

    Pour la traduction, «  ajsi bori latchi » heu… écrit ainsi, ça a une connotation sexuelle. !
    Bon…« Ajsi » et au vue des deux autres mots qui suivent, c’est soit selon l’accent à la prononciation « comment était elle» où encore « était elle »

    « Bori » ( ce prononce pori )/ queue (pas celle de l’animal, mdr)
    latchi / bonne.
    Je te laisse le soin d’accorder les mots du coup !
     
    Ceci dit, tu le sais peut être déjà, tout dépend du contexte dans le quel on en vient à prononcer ces mots.
    Chez les manouches, entre amis où membre d’une même famille et plus aisément entre hommes ou entre femmes, nous jouons souvent avec les mots ayant allusion au sexe ; c’est la traduction en français qui rend l’ensemble très vulgaire ! Nous, comme tout ce qui a attrait à la sexualité est tabou, on s’en sert le plus souvent pour taquiner l‘autre ! Parfois, certains lancent des petits mots crus par ci par là, en insinuant des trucs, pour gêner les plus jeunes ou les couples.
    Ceci dit, lors de querelle, les gros mots qui s’en suivent prennent de l’ampleur. Toujours en rapport avec le sexe mais plus détaillé et comment te dire…Personnalisé de façon à souiller, dénigrer l’autre !
    Après il est vrai qu’ils adorent aussi dire les pires choses aux gadjé, le fait que ceux- ci ne comprennent rien, les amusent beaucoup (sauf moi) !
     
    Maintenant pour « Xal bilondo » xal (rhal) / tu as mangé !
    Bilondo / non salé. Donc : Tu as mangé non salé
    Phénel / il manque  
    Londo ( loundo) /salé : Donc: Il manque du sel !
     
    Quelle étrange expression…

     

    Je viens entretemps de voir la traduction de Leelou.

    C'est sûr que dit ainsi ça a au moins un sens ! Mais chez nous pour bru nous disons " tchaves'k roumi" ou "schwig tohrter" plus souvent dit par les manouches d'alsace et d'Allemagne. Mais pour "Bori" je tombe des nues, je viens d'apprendre quelque chose !

    Je soumets également ta version, Estelle. La vérité doit se situer entre les deux... Denis

     

    La soumission et ses excès...

     

     Dernièrement mis à jour le 5/08/2008

     

     

    Liens :

    * La page consacrée à Leelou, notre amie, sur filsduvent.oldiblog : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1240783

    * Coutumes et traditions des Tsiganes, cette rubrique vous intéressera : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=articles&rub=92692

     

    * La page suivante de la rubrique Maximes, sentences, dictons chez les Fils du vent sans pays, courage chez les Tsiganes : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1967584

    « A Severa, chanteuse gitane de fadoLe 8 avril fête des Roms à Paris, comme si vous y étiez »

  • Commentaires

    1
    visiteur_Stella
    Vendredi 8 Août 2008 à 21:52
    Denis Toulmé tu es dinlo !

    Bisous
    2
    visiteur_nouzri
    Dimanche 10 Août 2008 à 00:31
    pour répondre a la personne du sens de cette expression.



    cette personne a écrit " ajsi bori latchi: xal bilondo, phenel londo "

    " bori " c'est la " belle-fille ", mais aussi la " mariée ".

    ce qui faut comprendre de cette expression : naturellement/ ainsi la mariée qui serait bonne/ gentille, même si elle mange non salé, dira que c'est salé, en faite dira rien, parce qu'elle est " latchi" et elle évitera au maximum les conflits contre son mari, ou ses beau-parents, donc cette jeune femme sera respectueuse, docile envers sont mari et ses beau-parents, l'idéal pour le rom.



    " ajsi " dans cette phrase prend le sens de " naturellement "

    si cette bori est naturellement gentille, elle ne sera pas compliqué et respectueuse.

    moi personnellement, je vois aucune soumission, mais c'est perso.

    il aurai été plus sec et là on aurai pu parler de soumission si cette expression aurai été écrite comme cela;

    i bori; xal bilondo ama trobul te phenel, londo
    la mariée mange non salé, mais doit dire, salé.


    maintenant j'aimerai faire un petit commentaire sur la traduction d'Estelle, traduction qui est fausse, mais on peut expliquer pourquoi elle s'est mise en erreur.

    en France, on ne peut parler de langue manouche, mais de " parlers manouche " roménes, roumènès, roumnes, romnépen etc....

    Estelle n'a pa le mot " bori " dans son roumnes dans le mien il existe " borine " de plus les parlers manouche du nord de la France et d'Allemagne confondent assez souvent le "B" et le "P" en autre, donc la confusion du mot "bori" en " pori"
    de même l'orthographe " phenel " Estelle a compris (ph = f) " fénel " qui signifie il manque, alors que " phenel " se lit " p+h = p + h, h se prononce comme le " j " de la rota " elle aurai pas fait l'erreur si il aurai été écrit comme cela " prhénel "

    cette liste de mot pour ex.
    les premiers de la liste sont des mots aussi bien connus des roms, des sinti et des manouches, les 2iemes de la liste sont ces mots déformés par certains parlers manouche

    pek / bek = rôtir, faire frire
    pekari /bekari boulanger
    pik / bik épaule
    pirépen/ birépen liaison, amourette
    pirni/ birni fiancée, amante, mariée
    pirno/ birno masculin
    pisla/ bisla un peu
    peso/ beso gros
    bal/ pal chevelure, cheveux, poil


    pour finir, je voudrai dire a Estelle, que j'ai un grand respect pour elle, a travers ces post par ci par là, que j'ai pu lire, je trouve cette personne très intelligente, cultivée et qui connait très bien son manouche....

    hi man but fon éra tuké Estelle................

    djoukel@voila.fr
    3
    visiteur_Stella
    Dimanche 10 Août 2008 à 11:59
    Waouh ! Mon héros, qui l'eut cru ?...
    Mais il n'empêche que j'ai quand même raté un épisode là !
    Lorsqu'il m'arrive de dialoguer avec des tziganes roumains, je repère les mots clefs pour les comprendre, eux font de même je pense. Nous avons beaucoup de similitudes dans notre langage, mais il est vrai que je n'ai encore pas eu l'occasion d'entendre ce fameux mot sous cet angle là.
    C'est bien la première fois que je me sens soulagée d'être contredite !
    Non paske j'ai bien crus un moment que notre modérateur serait obligé d'ouvrir une rubrique portant le logo « interdit aux moins de 18 ans »
    Maintenant je sais que le jour ou un Rrom me parle de « bori » je devrais lui laisser la vie sauve !
    Merci Zenlo mencho, de bien vouloir, enfin, prendre en considération, les diverses façons de parler de chaque groupe manouche, selon leur position géographique !
    Tout n'est donc pas perdu ?

    Parcro man !

    Tchoum Zenlo mencho
    Tchoum Tikno béro
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :