• Toulmé, spectateur à la fête

     

    Fête Foraine    

    Fête à l'ancienne à Colmar                   

     

    Arrivée à la fête

    Vision de rêve champêtre

    Distraite petite fille qui songe

    Et suis des yeux l'histoire :

    Roué de coups le chien

    Voleur, quand les saucisses sont faites

    Seulement pour voir le goût qu'ça a

    Et dans les champs avoisinants

    On pourrait lire de temps en temps

    L'étonnement naturel des animaux

    Les bruits et les heurts, menteurs

    Pas futés affublés, déguisés, sortant

    Brusquement, en avant, à travers

    La fumée rosée bouturant et rampant

    Calme, apaisé, innondé, plein le nez

    Rouge, se couchant, tandis que certains

    Sur les bancs imités, doublés

    Se lèvent, pénibles et embués

    Tanguent et la danse aussi

    Et puis, au bord des lèvres

    Des traces de tabac et autres

    Calcinent sur les pieds tombés.

    Mangez mangeurs, quand le fer

    Est rouge, il faut battre les blés

    Et danseurs, fumeurs, baratineurs,

    Funambules et joueurs "filin-filou"

    En nombre s'éclatent chacun chez soi.

    Juste aussi l'oeil éteint du vieux Jack

    Plié, frustré, pipé, prostré

    Le clou de la fête, de la soirée.

     

     

    Denis TOULMÉ, 1988

     

    « Une pièce de monnaie qui VOULAIT partir de làTchavolo Schmitt à Montlouis pour JAZZ EN TOURAINE »

  • Commentaires

    1
    visiteur_disons...fi
    Samedi 22 Décembre 2007 à 20:54
    Et moi, lectrice de tes mots.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :