•  

    Payo, n'est pas tsigane

     

     

     

    Le terme Payo renvoie à la fois à l'étranger, au paysan et au sédentaire mais désigne plus largement les individus ni tsiganes, ni voyageurs. 

    C. ROBERT, 1998   [...] Il blague. Ils se savent peuple d'artistes. Alexandre [Romanès], vingt ans de luth grâce à Pierre Boulez, "fait", partout où il passe, les prisons, comme un "payo" ferait le Louvre ou les grands restaurants : "Parfois pour de toutes petites bêtises : ainsi, un jour en Roumanie, je me retrouve embêté. Surtout, dans ces cas-là, ne jamais aller à l'ambassade de France. Donc, je rencontre un député du cru, très hautain, royaliste. Il me dit : "Je vais vous aider bien que je déteste les Tsiganes."" Mais pourquoi ? "Parce que si tous les Roumains avaient été tsiganes, le communisme n'aurait jamais marché. Vous faisiez peur, vous comprenez ?"
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/10/28/alexandre-romanes-raconte-son-cirque-et-sa-vie-de-tsigane_1259771_3246.html#1VWIm17UXYdpS0wU.99           

    Et Peyo, le dessinateur belge a-t-il un rapport avec notre "payo" ?      

     

    Peyo et un schtroumf pour l'UNICEF

     

     

    Page dernièrement mise à jour le 09/03/2016

     

     

     

    Liens :

    * Alexandre Romanès sur le site des Fils du Vent sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/bibliotheque-au-petit-bonheur/Romanes-Alexandre,a485300.html (ce lien n'est plus actif depuis février 2016 ; veuillez taper "Romanès" dans la recherche sur le côté)

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique