• Voyage au bout de l'absurde sédentaire

     

     

    Jusqu'où peut aller la bêtise ?

     

     

         Nous avons aperçu, sur la côte de Honfleur, en allant à Notre-Dame de Grâce, l'inscription suivante :

    "La loi punit tout ceux qui marchent sur les bancs, dégradent les arbres, les plantes, les pelouses et le sol, et passent en voiture, à cheval, à âne ou avec des bestiaux, sur les pelouses, sur les trottoirs, ou par d'autres voies que ce soit "

     

    P. 338, dans Mosaïques - Amusettes vieilles et nouvelles recueillies par Arthur Murcier, Gaume Frères et J. Duprey, 1870 

     

    « L'anticipation comme alibi à l'anti-tsiganismePrésidentielles 2007 : qui vous semble le mieux à même de défendre les Gens du Voyage ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :