•  

    Jonathan Littell, écrivain franco-américain a écrit un roman important  publié en 2006.

    Vu dans "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell, Maximillien Aue, le personnage principal commet des exactions, SS chez les Einsatzgruppen. Il vient à rencontrer le Chancelier allemand :

     

    "Au fur et à mesure que le Führer se rapprochait de moi [...] mon attention se fixait sur son nez {...] c'était clairement un nez slave ou bohémien, presque mongolo-ostique. Je ne sais pas pourquoi ce détail me fascinait..."

    IP.880, Les Bienveillantes, Editions Gallimard, 2006

     

     

    Le roman Les Bienveillantes a reçu le Grand Prix de l'Académie Française ainsi que le prix Goncourt à sa parution en 2006.

     

    Ce fait  m'est revenu après avoir croisé ce jour J. Littell dans l'exposition des 500 ans de Léonard de Vinci (Musée du Louvre). Peu de cas des Tziganes, pour autant, dans ce livre fleuve. Cela montre l'absurdité de discriminer et de stigmatiser un peuple, une ethnie, d'après des critères physiques. D. Toulmé le 31 décembre 2019.

    A quelques exceptions près, les Tziganes dans les occurences suivantes :

     

    Tsigane, Turek P. 227, 229 ; Typhus P. 563 ; Bohémien P. 880; Tsigane P. 76 (plus dangereux...)

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique