• DUMAS, Louis

     

     

    Louis Dumas

     

    * L'univers Des Marchands Forains, Riom, Éditions Pauze, 1982 (?)

    Rare étude sur ce milieu des marchands ambulants, ancêtre de tous les commerces . Au sommaire : Le jargon , Ce qui est proposé , La corporation des marchands du Sud-Ouest , Un métier d'hommes libres ? La période noire des années 1932 à 1940 , Sous l'occupation . - Les ethnies foraines - Les catégories foraines - Industriels et Artisans forains - Ce qu'on trouve sur les marchés - Foires insolites . Illustré de photographies en couleurs et de reproductions de cartes postales.

     

    C'est un livre très partisan des forains. Les propos sont crûs, vulgaires parfois, proches de l'argot. Il y a de la démagogie, de la politique de comptoir de zinc à l'intérieur. Il a en tout cas le mérite d'exister.

    Un exemple : un ami de l'auteur envie les Manouches qui n'ont pas d'impôts à payer, de déclarations à effectuer. Il les soupçonne d'être malin au point de refuser d'apprendre à lire pour ne pas avoir à payer d'impôts.

    " Heureux Manouches ! qui ne savent pas toutes les " emmerdes " que peut contenir une boîte aux lettres... " Page 36

     

    Ce que l'on apprend ici, ou des pistes pour savoir :

    ... les hommes [Manouches] qui doivent rentrer de la chasse aux " nigloos " (hérissons) où de la " mangave "

    Les nigloos, on sait ce que c'est  chez les fils du vent, même s'il on met deux "o". Mais la Mangave, c'est quoi ? Vous avez une idée ?

    les landiers, je ne connaissais pas ce terme. " le forain landier fait pendant sept jours, sept marchés différents, et recommence le huitième sa tournée." Page 62

     

    Et cet intéressant point de rendez-vous, adresse improbable pour un nomade :

    On nous prie de mentionner qu'il existe aujourd'hui l'Union pour le Rassemblement des " ROMS "

    Mouvements Gitans

                       Manouches

                       Tziganes

    Afin de leur apporter une meilleure condition de vie et les faire reconnaître comme citoyens à part entière.

    Président : Guy Pierre

    Siège : Café de la Cité, Avenue de Vendôme, 41000 Blois

    Chez Guy le Prince Soldeur

    La Modèlerie, Châtres-sur-Cher (41)

     

    Si vous avez eu vent de cette(ces) adresse(s) près de chez vous, merci de nous en informer. Vous avez connu Guy Pierre ou vous le connaissez ? Partagez votre savoir avec les fils du vent.

     

     

     

     Dernièrement mis à jour le 27/02/2017

     

     

     

    Liens : (vérifiés le 26/02/2017)

    * Le niglo, hérisson des Tsiganes : http://filsduvent.kazeo.com/le-niglo-herisson-des-tsiganes-a121150552

     

    * Sur les colporteurs, lire la conférence de Jean-Noël Lallemend  en 1997 sur le métier dans le Cantal : [RTF]les colporteurs : mythe et réalité - Free : gmemoire.free.fr/doc/colporte.rtf

    Extrait :

    "Leur existence remonte à la nuit des temps, car tout marchand fut d’abord un nomade. Ils ont laissé peu de traces dans l’histoire qui s’écrit, hormis les règlements édictés contre eux, des procès-verbaux de saisie, des rapports de gendarmerie : catégorie soupçonnée, présumée délinquante. Aux yeux des sédentaires,  l’aspect rustique dû à leur origine paysanne se conjugue à une errance illégitime pour composer un personnage trop proche du bohémien, cet éternel réprouvé..."

    « Trouver son double chez les Gitans (d'après Corto)Le Samudaripen, des photos en vidéo »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :