• Après Kendji GIRAC, ces dernières années, , voici Negrita et la famille qui explosent les compteurs : spectacle phare pour 2020 : Nantes,44, France, la nuit des Gitans

     

    Prenez date, réservez vos places 

     

     

     

     

     

     

    TANIA – NEGRITA & TCHOUNE dans LA NUIT DES GITANS

    CONCERT

     

    DIMANCHE 08 MARS 2020 À 17H00

     

    A la Cité des congrès de Nantes,
    Tania, Negrita & Tchoune dans La nuit des gitans
    Negrita, la Madone des gitans, et Tania sa fille, ont littéralement explosé lors de la saison 8 de The Voice.
    Elles ont conquis le public par leur talent et leur authenticité.
    Elles seront sur scène, entouré d’une dizaine de danseurs et musiciens dans un spectacle rendant hommage à la culture gitane, tzigane, manouche, à toutes les musiques des gens du voyage.
    C’est un concert intemporel, entre tradition et modernité, danse, chant, musique, joie et douleur.
    Tania est l’emblème de la femme gitane moderne, qui s’est battue pour son indépendance et sa liberté.
    C'est avec fascination que le monde occidental écoute aujourd'hui ces fils du vent.

    "Douleur et joie, complainte et danse. Un cocktail explosif mené de mains de maître par Tchoune Tchanelas et Negrita, la madone des gitans."
    Le Parisien

    "Chant, danse, violon, accordéon, guitare, tous les artistes sont des virtuoses"
    Le Figaro

    "Tania nous envoûte, le violon nous émeut, la guitare nous fait danser. Une nuit magique."
    El Païs

    "Rien à dire. Juste à écouter"
    BFM

    Inspiré et brillant, Tchoune passe sans transition du classique au tzigane ou au swing manouche. Les musiciens se tournent autour, se cherchent. Du pur plaisir.
    Jean Barak, La Marseillaise 


    Partis de l’Inde il y a mille ans, chassés par la famine, les Gitans ont gagné l'Orient, le Caucase et la Méditerranée. Gipsies, Bohémiens, Manouches, Sintis, Tziganes, Romanichels
    Ceux qui sont passés par la Grèce byzantines sont appelés gipsies, gitans.
    Ceux de Bohème, bohémiens, ceux d’Allemagne manouches, manush signifiant « être humain »
    Le sintis d’Italie vient de Sindh, nom d’une région Indienne.
    Tsigane ou Zingari vient du grec Athinganos « ceux qui ne se touchent pas", parce qu’ils se saluaient en joignant les mains à l’indienne.
    Romanichels vient de Roma, Rome.
    Leur musique ne se ressemble pas vraiment mais elles sont cousines.
    Ces “fils du vent” ont laissé les voyages colorer leur fabuleuse musique. Une musique remplie de force, de liberté, d’énergie communicative. Enfants de cette culture, artistes produits sur les grandes scènes européennes, le chanteur-guitariste Tchoune Tchanelas et Negrita, la Madone des Gitans, puisent dans leurs racines la puissance de leur art.
    Le monde festif des musiques tziganes d’Europe centrale rejoint la puissance du flamenco espagnol dans un cocktail explosif.
    Pour votre tranquillité, achetez vos billets sur le site de l'organisateur ou via la réseaux autorisés.

     

    Auditorium 800 - Placement numéroté

    19€ - 45€

    Réservez en ligne
    Cette information est juste relayée du site internet https://lacite-nantes.fr 
     
    • Liens :

     

    * L'histoire de Boï, Negrita et Pépito dans "Boï le patchivalo", 2006 : http://filsduvent.kazeo.com/Boï-le-patchivalo-de-Shandor-et-Klein-a121151590

    * Kendji GIRAC sur le site des Fils du Vent Sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/Kendji-Girac-le-gitan-qui-reussit-a121153282


    votre commentaire
  • Vous avez entendu parler, vous connaissez des gens qui ont vécu l'internement, les horreurs du régime nazi et ses complices,

     

    Témoigner pour éviter que ça ne se reproduise, dites que c'est vrai, que ce que vous avez vécu vous, vos proches, vos amis n'est pas une légende. Donnez chair à vos souvenirs pour les enfants, les petits enfants, ceux qui vont suivre...

    Des témoignages pour les siècles futurs

    Au camp de Poitiers

     

    Pour cela, Théophile conduit le projet de rassembler les témoignages de tous. Adresse mél de Théophile LEROY : theophile.leroy@ehess.fr

     

     

    Vous avez en votre possession des documents : cahiers, films, photographies, enregistrements sonores/audio, autres... sur la déportation, sur les misères endurées par les Voyageurs au cours du conflit mondial 1936-1947, ils appartiennent à un parent, un ami, de la famille : n'hésitez pas à nous en parler (possibilité de contribuer à l'acquisition de la part du site des Fils du Vent Sans Pays !)

    Contribuez à votre manière à préparer les siècles futurs ;0)

     

     

     

    Des témoignages pour les siècles futurs

    Restes du camp de Montreuil-Bellay, 2010

     

    Mis à jour dernièrement le 26/08/2019

     

     

    Liens : 

    * La vidéo de Jeanne Gamonet, Jacques Sigot et Georges Federmann sur les persécutions des Tziganes aux cours des siècles : https://youtu.be/gA9oo7oWfR4


    votre commentaire
  •  

     

     

    Les Boumians seraient les Gitans des Saintes-Maries-de-la-Mer

     

    Lu dans le livre "J'aime la Provence" aux éditions Atlas (Alexandre Grenier rédacteur en chef), 1995. Livre illustré de belles photographies.

    Votre avis là-dessus ? y a-t-il que dans cette cité et sa région que l'on les nomme ainsi ? Est-ce plus général et l'on peut l'étendre à toute la Provence ? (c'est ce que laisse entendre l'Encyclopaedia Universalis ) Ou autre ?

    Votre avis est indispensable. Merci d'avance.

     

    Autre chose de moins reluisant : il paraît, à la lecture du paragraphe concerné (page 100) que "les 24 et 25 mai ainsi que le dernier dimanche d'octobre, "de toute l'Europe déferlent sur les Saintes-Maries des centaines de caravanes. Les gitans et les Tziganes viennent célébrer Sara..."ors, le mot "déferler" d'ordinaire réservé aux vagues en furie ou aux Huns sanguinaires est sans doute très mal choisi. Il contribue à alimenter les préjugés vis à vis des Voyageurs.

     

    Les Bohémiens et les Boumians ont au moins une parenté... Première et évidente idée.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "boumian"

    Les photos des Boumians ne renvoient qu'à des santons : l'appellation serait-elle une tradition perdue ?

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "lei boumian"

     

    Le livre (1910, P. Ruat, Marsiho) de Valère Bernard, réédité en 2015(2015, Au Viu Leupard)...

     

     

     

    Mis à jour dernièrement le 30/07/2019

     

     

     

    Liens : 

    * On les appelle les Tsiganes, les Gitans, les Romanichels, etc. la page consacrée aux différentes appellations sur Filsduvent.kazeo.com : http://filsduvent.kazeo.com/Gitans-ou-Tziganes-ou-Bohemiens-ou-a121151214 

    * Les Saintes-Maries-de-la Mer sur le site des Fils du Vent sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/comme-tous-les-ans-les-gitans-se-rassemblent-aux-Saintes-Maries-de-la--a121151138

     * Bohémiens et Boumians : http://filsduvent.kazeo.com/bohemiens-et-boumians-a121151246


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires