•  

        Depuis quelques semaines, le site des Fils du Vent Sans Pays avait retrouvé une audience digne des grandes années 2008 à 2010, soit plus de 1000 pages consultées par jour.

    Et voilà que, comme par hasard, je reçois ce mail qui, sous des airs très enthousiastes vous enveloppe l'affaire. 

     

    On sait d'expérience ce que ça veut dire : exactement le contraire !

     

    "On veut vous mater. On a ordre de réduire votre influence à sa plus simple expression"

     

    Un conseil donc : si vous avez une page qui vous tient particulièrement à coeur, copiez-là, imprimez -la car on ne sait pas ce que disent leurs directives et ce qu'ils veulent tuer (bien souvent les liens entre les articles qui sont autant d'éclairages sur l'information)

     

    Message de Webedia Staff, reçu le 12/06/2024 à 03:26

    Sujet : Important - Migration de votre blog

    Chers Eklablogueurs,

    Nous sommes ravis de vous annoncer une évolution majeure de notre interface d’administration et de notre portail : d’ici moins d’un mois, nous passerons à un nouvel outil, entièrement conçu par Webedia. Cette innovation marque un pas en avant significatif pour améliorer votre expérience sur EklaBlog, en vous offrant une plateforme plus stable et mise à jour de façon régulière.

    Vous pourrez ainsi retrouver certaines fonctionnalités tombées en désuétude sur EklaBlog : les archives, le formulaire de contact, Google analytics, le passage en HTTPS, les notifications de commentaires par mail etc…

    Merci de consulter cet article pour prendre connaissance de toutes les informations : http://doc.eklablog.com/migration-d-eklablog-informations-importantes-a215889977

    L’équipe d’EklaBlog

    Webedia, je soupçonne l'arnaque !

    Persécution des Tsiganes : ancien album photo ayant appartenu à un allemand et traitant de "la question des Tziganes en Europe de l'Est", 1940

     

    En conséquence, si vous êtes témoin de dégradations sur certaines pages (documents disparus, liens coupé ou caduques, etc.), merci d'en faire part à l'aide d'un commentaire sur la page ou bien par mail ici : emelsined@hotmail.com

    Merci d'avance. D. Toulmé le 18 juin 2024

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • L'amitié  n'est pas un vain mot chez les Tsiganes.

    En témoigne cet extrait de la main de Jean Giono 1895-1970, l'auteur de Regain déjà illustré sur le site des Fils du Vent Sans Pays

    Les Tsiganes dans l'Europe d'avant guerre - Photographie | Encyclopédie ...

    Tsiganes près de Uzhgorod, Slovaquie. Tchécoslovaquie, 1938.(photographie https://encyclopedia.ushmm.org/)

     

     

     

    [...]Parfois, sur ces vaisseaux de pierre, sonne le pas de l'antique équipage. Des hommes casqués de foulards rouges à fleurs d'or, de grands bras bruns sortent des chemises étripées, des guêtres d'étoffe serrent les jambes. Il y a avec eux les femmes qui sont comme des princesses douloureuses, de beaux yeux-papillons, toujours à voler en secouant des couleurs, des lèvres saignantes râpées jusqu'au sang par le flux rocheux des cris et des lamentations. Ce sont les " descobridadorès ", ces éclaireurs que le gros de la troupe bohémienne coulant vers les Saintes détache de son bord et lance comme des flamèches "à la découverte" dans le pays.

      Ils campent dans l'herbe, joignent trois pierres et font la soupe. Des petit garçons nus comme des satyreaux courent dans le thym en secouant leur sexe, et la course de ces enfançons a les angles et les cris d'une joie d'hirondelle. Ainsi, j'ai connu Mocco quand il était presque cet enfant-chèvre, moi fils de savetier rêveur. Nous fîmes amitié dans le grand camp enfumé des pirates et des princesses selon le rite de la feuille de chêne.

      Il dénuda mon bras en remontant ma manche de blouse, barbouilla de salive une feuille et me la colla sur la peau ; autant pour lui et, face à face, le bras tendu on resta.    

      Les deux feuilles tombèrent ensemble. Il dit :

    - Amis.

      Je compris que c'était pour la vie.

      Son père nous regardait : un homme ligneux et flexible, aux moustaches en longe de fouet.

      La roue des ans a fait la folle comme un soleil de feu d'artifice. J'ai revu l'autre an, à l'orée des pinèdes, un "descobridador" casqué du foulard et qui regardait la plaine de dessous la visière de sa main.

      Mocco !

      Il m'expliqua ; il aplatit la poussière avec la paume, et tous deux, penchés sur cette page de la terre, il dessina de l'index la barque nocturne à bord de laquelle son père était parti vers le pays des morts.

      - Et de libres chevaux, dit-il, galopaient sur le cal de la tombe.

      De ce campement dans l'ombre je me souviendrai tant que durera ma vie. Tous feux éteints, assis à la proue de la colline, nous cinglions en pleine nuit ; notre sillage d'étoiles battait de la queue dans le ciel, et lui, il me parlait de son amitié en mots sauvages pleins de sang. Sa femme vint s'asseoir à mes pieds. Elle prit ma main, elle ouvrit son fichu et elle emprisonna ma main avec ses seins. Lui, il me parlait de son amitié en mots sauvages. Il avait comme déchiré sa poitrine avec son couteau ; il écartait la plaie, il me montrait du doigt : " Tu vois mon cœur, tu vois ma rate, et mon foie, et mon ventre plein du jus vert des herbes, et ces deux poumons bourrés d'air : c'est tout à toi." Et le bourgeon du sein, brûlant et dur, entrait dans ma main comme un clou de la croix.

      Elle me rejeta. Elle se dressa ; elle dit : 

      - Il a subi l'épreuve.

      Il y eut le silence de la nuit. Elle soupira ; elle dit encore :

      - Sa main est devenue comme de la glace, de la glace morte. J'ai maintenant ce froid mort en travers de moi. Il n'a pas remué les doigts. C'est bien l'ami.

      Oui, mais sur la route du retour, je m'arrêtai dans la nuit et je respirai longuement sur ma main l'odeur anisée de la femme.

     

    In, Manosque-des-Plateaux de Jean Giono, Gallimard, folio 1998 PP51-53

     

    Page dernièrement mise à jour

     le 13 juin 2024

     

     Liens :

    * Regain illustré par Pagnol sur le site des Fils du Vent Sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/regain-ou-giono-sedentarise-une-saltimbanque-a-la-sauce-pagnol-a212419051

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • CTENDANCE.COM s'intéresse à nous

     

    La_gitanie_:_histoire,_culture_et_réalités_contemporaines_d_un_peuple_nomade

     

     

    Qu’appelle-t-on  » Gitanie  » ?

    Le terme “ gitanie ” est le nom donné à la culture et aux traditions des communautés gitanes d’origine européenne : les Tziganes. Les Gitans sont connus pour leur riche culture et leurs pratiques sociales spécifiques, comme le mariage arrangé et une grande importance accordée à la famille. Ils sont également reconnus pour leur grand esprit d’entrepreneuriat et leur engagement communautaire.

    Accueil du site Ctendance.com en date du 20 mai 2024

    Dans ce site on peut trouver une approche intéressante des "mondes gitans", simplifiés au point d'être une curiosité. Pas de date malheureusement, en dehors du 3 avril 2023, ni de citation des sources sur ce site. Curieux, mais pas malin peut-être...

     

    Voici le "sommaire" de ce site à cette même date :

    • Qu’appelle-t-on  » Gitanie  » ?
      • Leur origine
    • Où se trouve la Gitanie ?
      • Les différents groupes de l’ethnie tzigane
    • Quel est le pays des Gitans ?
    • Gitanie : comment appelle-t-on une femme gitane ?
    • Quel est le dieu des Gitans ?
      • L’importance du christianisme
    • Les discriminations envers les Gitans

    Mais lorsque on regarde ce que met en valeur ce site, on a du mal à comprendre ce que la Gitanie vient faire dans cette galère car voici le onglets principaux :

    Alors, peut-être que c'est par erreur si ce n'est pour essayer de capter des consommateurs voyageurs... D. Toulmé, le 20/05/2024

     

    Liens :

    * Cette page aurait très bien pu figurer dans l'onglet "Des fois si vous saviez" qui pose des questions inoocentes mais pas que... http://filsduvent.kazeo.com/des-fois-si-vous-saviez-c27543180

     

    * Vers le site Ctendance.com : https://www.ctendance.com/la-gitanie-histoire-culture-et-realites-contemporaines-dun-peuple-nomade/

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires