•  

    Exposition-hommage à Odette du Puigaudeau, Vendôme, France, du samedi 16 novembre au samedi 23 novembre 2019 

    Odette du Puigaudeau, bretonne et nomade à Vendôme

     

     

    Une soirée proposée par l'association Vend'Afrik dans le cadre du second festival "Vendôme ville d'Afrik" , en 2019

     

     

     Odette du Puigaudeau, bretonne et nomade à Vendôme

     

     

    Chapelle Saint-Jacques de Vendôme, rue du Change 41100 VENDÔME

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, texte

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

     

     Contact festival : vendafrik@gmail.com

    Odette du Puigaudeau qui avait débuté sa vie professionnelle à Paris, eut bientôt l'envie de grand large. Elle partagea la vie de marins pêcheurs langoustier avant que de mettre le cap sur le désert africain à la suite de sa rencontre avec Marion Sénone avec qui elle partagera désormais sa vie.

    En sa compagnie, elles traverseront à pied la Mauritanie, étudieront les inscriptions préhistoriques pariétales, en feront des relevés sous l'égide de Théodore Monod. Puis, pris de passion pour les nomades du désert, elles s'attacheront à copier le mode de vie nomade en train de disparaître, dépassé par le modèle colonial occidental.

     Cette exposition sera une évocation des vies de ces deux aventurières à travers des objets leur ayant appartenu, mais aussi des aquarelles de Marion Sénone, photographies, dessins, etc.

     

    Horaires de l'exposition : ouvert l'après-midi au public ainsi que le matin du samedi 23, le matin étant réservé aux scolaires.

     

     

    Cette page a été mise à jour dernièrement le 06/11/2019

     

     

     

    Liens : 

    * Les Maures, peuple nomade de Mauritanie sur Filsduvent.kazeo : http://filsduvent.kazeo.com/les-Maures-en-Mauritanie-et-ailleurs-a174335372

     

    * Actualités du festival "Vendôme ville d'Afrik" sur facebook : https://www.facebook.com/pg/Vendôme-Ville-d'Afrik-182954618943906/posts/


    2 commentaires
  • Maures

     

    Résultat de recherche d'images pour "maures mauritanie"

    Tente nomade des Maures/Berbères : la khaïma (vu sur le site https://maison-monde.com, 10/2019)

     

     

     Pour les articles homonymes, voir Maure et Maures (homonymie).

     

    Les ambassadeurs castillans tentent de convaincre le roi almohade Abu Hafs Umar al-Murtada de rejoindre leur alliance. Représentation contemporaine des Cantigas de Santa Maria.

    Les Maures désignent à l'origine et durant l'Antiquité les populations berbères d'Afrique du Nord, tout particulièrement celles vivant le plus à l'ouest. Ils ne furent clairement distingués des Numides que lorsque les Romains eurent connaissance de l'existence de royaumes berbères à l'extrême-ouest (actuel Maroc). Peuples vivant dans les deux provinces de Maurétanie sous l'Empire romain, la Maurétanie Tingitane et la Maurétanie Césarienne. Pline l'Ancien écrit que, parmi les tribus de Maurétanie Tingitane, la plus célèbre était jadis celle des Mauri.

    Après la Conquête musulmane du Maghreb, au viiie siècle les armées du califat omeyyade, sous le commandement du général berbère Tariq ibn Ziyad, conquièrent la péninsule ibérique, sous le nom d'Al-Andalus. C'est le début de l'Ibérie musulmane. À partir de cette époque, le terme « maure » va désigner les « musulmans », plus particulièrement ceux vivants en Al-Andalus, qu'ils soient d'origine berbère ou non. Ces populations s'installeront essentiellement en Tunisie, au Maroc et en Algérie après l' expulsion de tous les musulmans ordonnée par la monarchie catholique espagnole au xvie siècle, à la suite de la Reconquista.

    Après avoir qualifié à l’époque moderne (jusqu'au xixe siècle) les populations urbaines et côtières du Maghreb, le terme est de nos jours plutôt utilisé pour désigner les populations arabo-berbères « blanches » (parfois quelques peu métissées) vivant dans l’Ouest du Sahara, parlant hassaniya, principalement en Mauritanie, au Sahara occidental ainsi que dans le Nord-Ouest du Mali.

    La culture mauritanienne sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Culture_mauritanienne

     L'introduction de Wikipédia au 11/10/2019. Pour faire un don à Wikipédia, l'encyclopédie en ligne : https://dons.wikimedia.fr/souteneznous/~mon-don

     

    Odette du Puigaudeau a parcouru la Mauritanie au cours de plusieurs voyages en compagnie de son amie, Marion Sénones. Elle tomba amoureuse du nomadisme et de la culture des Maures.

    Femme maure sur le site Rakuten.fr

     

    De 1934 à 1960, Odette du Puigaudeau et Marion Sénones ont parcouru la Mauritanie à la rencontre de ses hommes et de leur culture millénaire. De ces séjours avec les nomades - qui furent donc de grands voyages - elles ont tiré une oeuvre commune à la jonction de leurs talents. L'une a écrit de très nombreux articles, sept romans et, avec l'appui de Marcel Griaule et de Théodore Monod, une oeuvre anthropologique de première valeur, Arts et coutumes des Maures. L'autre a dessiné et peint croquis et aquarelles de scènes et de gens rencontrés ensemble.
    Mémoire du Pays Maure présente les meilleurs extraits de leurs carnets de voyage : textes, dessins et photos d'Odette du Puigaudeau, croquis et aquarelles de Marion Sénones. Par ces témoignages, à travers le regard sensible des deux aventurières, nous sommes introduits dans l'intimité des peuples et des gens du désert du Pays Maure.

    Grâce à Monique Vérité, conservatrice à la BNF et biographe d'Odette, quelques unes de ses œuvres ont été éditées de manières posthumes.

     

    Résultat de recherche d'images pour "puigaudeau culture maure"

     

     

     

    Liens : 

    * Des paroles d'Odette du Puigaudeau qui embrassa le nomadisme et la culture des Maures au XXe siècle : http://filsduvent.kazeo.com/Odette-du-Puigaudeau-eprise-de-nomadisme-a153509984

     


    votre commentaire
  • Après Kendji GIRAC, ces dernières années, , voici Negrita et la famille qui explosent les compteurs : spectacle phare pour 2020 : Nantes,44, France, la nuit des Gitans

     

    Prenez date, réservez vos places 

     

     

     

     

     

     

    TANIA – NEGRITA & TCHOUNE dans LA NUIT DES GITANS

    CONCERT

     

    DIMANCHE 08 MARS 2020 À 17H00

     

    A la Cité des congrès de Nantes,
    Tania, Negrita & Tchoune dans La nuit des gitans
    Negrita, la Madone des gitans, et Tania sa fille, ont littéralement explosé lors de la saison 8 de The Voice.
    Elles ont conquis le public par leur talent et leur authenticité.
    Elles seront sur scène, entouré d’une dizaine de danseurs et musiciens dans un spectacle rendant hommage à la culture gitane, tzigane, manouche, à toutes les musiques des gens du voyage.
    C’est un concert intemporel, entre tradition et modernité, danse, chant, musique, joie et douleur.
    Tania est l’emblème de la femme gitane moderne, qui s’est battue pour son indépendance et sa liberté.
    C'est avec fascination que le monde occidental écoute aujourd'hui ces fils du vent.

    "Douleur et joie, complainte et danse. Un cocktail explosif mené de mains de maître par Tchoune Tchanelas et Negrita, la madone des gitans."
    Le Parisien

    "Chant, danse, violon, accordéon, guitare, tous les artistes sont des virtuoses"
    Le Figaro

    "Tania nous envoûte, le violon nous émeut, la guitare nous fait danser. Une nuit magique."
    El Païs

    "Rien à dire. Juste à écouter"
    BFM

    Inspiré et brillant, Tchoune passe sans transition du classique au tzigane ou au swing manouche. Les musiciens se tournent autour, se cherchent. Du pur plaisir.
    Jean Barak, La Marseillaise 


    Partis de l’Inde il y a mille ans, chassés par la famine, les Gitans ont gagné l'Orient, le Caucase et la Méditerranée. Gipsies, Bohémiens, Manouches, Sintis, Tziganes, Romanichels
    Ceux qui sont passés par la Grèce byzantines sont appelés gipsies, gitans.
    Ceux de Bohème, bohémiens, ceux d’Allemagne manouches, manush signifiant « être humain »
    Le sintis d’Italie vient de Sindh, nom d’une région Indienne.
    Tsigane ou Zingari vient du grec Athinganos « ceux qui ne se touchent pas", parce qu’ils se saluaient en joignant les mains à l’indienne.
    Romanichels vient de Roma, Rome.
    Leur musique ne se ressemble pas vraiment mais elles sont cousines.
    Ces “fils du vent” ont laissé les voyages colorer leur fabuleuse musique. Une musique remplie de force, de liberté, d’énergie communicative. Enfants de cette culture, artistes produits sur les grandes scènes européennes, le chanteur-guitariste Tchoune Tchanelas et Negrita, la Madone des Gitans, puisent dans leurs racines la puissance de leur art.
    Le monde festif des musiques tziganes d’Europe centrale rejoint la puissance du flamenco espagnol dans un cocktail explosif.
    Pour votre tranquillité, achetez vos billets sur le site de l'organisateur ou via la réseaux autorisés.

     

    Auditorium 800 - Placement numéroté

    19€ - 45€

    Réservez en ligne
    Cette information est juste relayée du site internet https://lacite-nantes.fr 
     
    • Liens :

     

    * L'histoire de Boï, Negrita et Pépito dans "Boï le patchivalo", 2006 : http://filsduvent.kazeo.com/Boï-le-patchivalo-de-Shandor-et-Klein-a121151590

    * Kendji GIRAC sur le site des Fils du Vent Sans Pays : http://filsduvent.kazeo.com/Kendji-Girac-le-gitan-qui-reussit-a121153282


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires