•  

     

    ATTENTATS, LA FAUTE A QUI ?

     

     

    Attentats de Paris, de Nice, d’Istanbul...

     

    Poème de Léna, école primaire, 2016

     

     

     

    84 vies innocentes, fauchées de manière délibérée : affreux !

    L'assassin, de confession musulmane mais plutôt pas croyant

    Oui je me doute que c'est excessivement dur de perdre l'un des siens

    Oui je pense que mathématiquement, plus vous ajoutez la sécurité, plus on est confort. Quoi que !

    Les Tsiganes ne sont pas dupes que dans nos sociétés occidentales, la liberté, la justice, l'équité sont à géométrie variable

    Bientôt, ce sera toi, ce sera moi. Nous aurons chuté à notre tour.

     

     

     

    Cette tragédie est, pour moi, avant tout, l'échec d'une société dominée outrageusement par ses élites. Ces élites plus ou moins irresponsables qui sont la cause, en particulier de la guerre en Irak, et, par voie de fait, de la déstabilisation du Moyen-Orient.

     

     

     

    Lorsqu'on ne donne plus la priorité à l'éducation, à la culture, aux soins de santé

    La société perd le Nord

    Ceux qui décrochent ou bien n'arrive pas à s'intégrer sont bientôt happés dans un cercle vicieux infernal vers les plus funestes issues.

     

     

    Denis TOULMÉ, le 20/07/2016

     

     

    Willem après l'attentat de Nice

     

     

     

    Assez d'accord avec Willem !

     

     

     Dernière mise à jour de la page: le 23/07/2016

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique