• Le mariage gitan 1930

    Photographie issue du livre " Sur les traces des derniers nomades ", Hachette, 1962 : Baptème en plein air pour de futurs mariés ?

     

     

     

    Mariage gitan

     

     

     

     

     

     

         Le prétendant qui a vu sa future femme une seule fois la demande en mariage à son père. Ce dernier explique qu'il va calculer le prix dépensé depuis la naissance de sa fille. Ce montant, le prétendant devra le verser ; il lui sera rendu au bout d'un an si le mari n'a pas battu sa femme. Un sorte de caution en somme.

    La somme d'argent est calculée. Le père argumente ensuite en ventant les qualités de sa fille.

    Le prétendant accepte et les accordailles sont conclues d'une poignée de main.

    La promise est alors confiée aux vieilles femmes de la tribu qui vont la préparer à la vie conjugale.

    Les noces :

    Les mariés passent devant le maire, ensuite vont à l'église pour en terminer dans le cercle des roulottes.

    Commence alors la noce sous la loi romani.

    Les deux jeunes mariés, revêtus de "costumes plus propres qu'à l'ordinaire", s'agenouillent en face de leur famille sous la tente du chef. Ce dernier prononce un discours qui engage la future mère à "bien élever ses petits" et souhaite bonheur et longue vie aux nouveaux conjoints.

    Tout en parlant, le chef pose les mains tantôt sur la tête du mari, tantôt sur celle de l'épouse. Le discours terminé, le chef dépose un baiser sur leur front, avant les parents et les anciens.

    Les conjoints sortent ensuite de la tente sous les manifestations de bonne humeur.

    Les musiciens se mettent à jouer et entraînent l'assistance à danser. Sur les fourneaux, abrités du vent par les roulottes, les vieilles femmes préparent le festin.

    Bientôt, le repas est servi ; un repas copieux de circonstance.

    La durée de la noce est fonction de la richesse du mari. Elle peut durer jusqu'à huit jours " de beuverie, de danse, de chant et de musique ".

    Jadis, si le prétendant avait payé au père le prix, la jeune fille était obligée de l'épouser. Aujourdh'ui, c'est de moins en moins fréquent. Elle continue toutefois à être achetée à ses parents par celui qui l'a choisie.

    Un tradition qui tend à disparaître est le mélange des sangs. (Demeure pratiquée encore par certaines tribus d'Andalousie). Le chef faisait une incision aux bras des conjoints. Le sang était recueuilli pour être bu par les époux.

    Une autre coutume des Tziganes de Hongrie ou de Roumanie voulait que, depuis des siècles, le mari coupa le nez de sa femme infidèle. Le cas s'est vu récemment d'un violoniste bohémien de Roumanie. Des témoins coururent chercher la police. Lorsque qu'ils se présentèrent à la roulotte, le bohémien jouait du violon tandis que sa femme se mettait des pansements. Malgré l'ancienne coutume tzigane, le mari écopat de un an et demi de prison.

    Il arrive aussi quelquefois qu'un romani pas assez riche enlève la jeune fille aux parents. Cela donne lieu à des vengeances, des exécutions.

    "L'étrange peuple des gitans n'a pas fini de se signaler à nous par des pratiques curieuses que la civilisation taxe de barbarie....", (dernière phrase de l'article)

     

    Paru dans Monde et Voyages n° 168, Décembre 1937, par Jean Bazal

     

    Photographie issue du livre " Sur les traces des derniers nomades ", Hachette, 1962 : Baptème en plein air pour de futurs mariés ? (légende de la photo)

     

     

    Liens :

    Un lien direct vers l'onglet Coutumes des Tsiganes

    « UNE FEMME SE MEURT sous nos yeuxGitans ou Tziganes ou Bohémiens ou... »

  • Commentaires

    1
    luisofarles
    Mercredi 26 Juillet 2006 à 19:35
    Arrête de recopier de telles anneries... C'est trop grave parce que quelque part tu acrédites ces conneries. Faut choisir. Tu es pour nous ou pas;.. Choisi ton camp, pas plus;
    2
    Caillie
    Jeudi 27 Juillet 2006 à 00:14
    Luisofarles, merci de t'être arrêté sur mon site et d'avoir laissé quelques commentaires.
    Concernant cet article, je n'ai pas pris parti. Je l'ai laissé tel quel, témoignage de son temps. C'est pour cette raison que je mentionne toutes les coordonnées du document.
    Il va sans dire que l'auteur a tricoté son reportage en fonction des vents de l'époque : un peu de réalité, un zeste de romantisme, du racolage, de l'extraordinaire tout cela teinté en filigranne de démagogie et de xénophobie. Pour moi, l'important de la chose reste de déterminer le vrai du faux. De garder le vrai et de condamner le faux. Pas de prendre parti.

    C'est de la mémoire des Voyageurs qu'il est question, Luisofarles, puisqu'il nous reste d'écrit que ce qu'en disent les observateurs, lisons les et comprenons les.
    3
    Caillie
    Mardi 20 Mars 2007 à 23:29
    En fait, le vrai et le faux, est-ce important ? Chacun prend son vrai et rejette son faux à lui ; chacun voit midi à son heure.

    Le reste n'est que littérature
    4
    gitan du 34500
    Mardi 21 Juillet 2009 à 23:24
    Merci pour ce témoignage, le Gitan.
    C'est vrai que c'est de l'intimité que l'on parle ici. Mais, le plus intéressant est peut-être dans les détails davantage que sur le fond.
    5
    Nérina
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 00:37
    Ton témoignage est intéressant, Nérina.
    Mon regard "extérieur" ne voit pas, à priori, le mal dans la description du Gitan. Il ne s'agit pas, là, d'ablation du clitoris comme il est d'usage chez les rigoristes musulmans, au dépend des jeunes filles. Cela me fait penser qu'il n'a peut-être pas tout dit de cette coutume, le Gitan... Que, cela a peut-être ravivé des souvenirs dans ta mémoire, ce qui t'a fait réagir vivement...
    Au fait, est-ce que cette pratique a un nom ?

    (Pensez à visiter le forum Tsiganes et Gitans au sujet des coutumes tsiganes, et, le cas échéant, à réagir :
    Http://tsiganesetgitans.monforum.com Merci d'avance ).
    6
    Caillie Profil de Caillie
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 21:40
    Merci pour ce témoignage, le Gitan.
    C'est vrai que c'est de l'intimité que l'on parle ici. Mais, le plus intéressant est peut-être dans les détails davantage que sur le fond.
    7
    Caillie Profil de Caillie
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 22:09
    Ton témoignage est intéressant, Nérina.
    Mon regard "extérieur" ne voit pas, à priori, le mal dans la description du Gitan. Il ne s'agit pas, là, d'ablation du clitoris comme il est d'usage chez les rigoristes musulmans, au dépend des jeunes filles. Cela me fait penser qu'il n'a peut-être pas tout dit de cette coutume, le Gitan... Que, cela a peut-être ravivé des souvenirs dans ta mémoire, ce qui t'a fait réagir vivement...
    Au fait, est-ce que cette pratique a un nom ?

    (Pensez à visiter le forum Tsiganes et Gitans au sujet des coutumes tsiganes, et, le cas échéant, à réagir :
    Http://tsiganesetgitans.monforum.com Merci d'avance ).
    8
    Nérina
    Mercredi 22 Juillet 2009 à 23:06
    Denis Toulm?je voudrais que tu serves de repas au piranhas !

    Je suis une femme, une femme moderne ?lu?qui ne peut pas rester sourde et encore moins muette face ?ette pratique.
    Je pense que la seule chose qui diff?ncie l’excision de cette visite intime, est la douleur physique !
    Toi tu as un regard curieux de gadjo et il est presque normal que tu veuilles en savoir davantage pour mieux comprendre cette coutume. De plus de par l'int?t que tu portes au peuple rrom, je ne suis pas plus ?nn?que ?de ta r?tion. J'ai pris le plis ?orce !

    J'ai un ami s?galais et lui il est tout aussi persuad?ue l'excision est une bonne chose pour la femme, que les gitans le sont pour leur rituel de v?fication de virginit?
    Si une femme t?ignait de ce rituel ce serait acceptable apr?tout elle en est l‘actrice principale, mais l?enant d'un homme gitan qui ne semble m? pas g? de son explication naus?se…
    Chez nous, dans ma famille Manouche voyageuse et s?ntaire, si un homme parle publiquement de l'intimit?e la femme sous cette forme, il est bannit des siens, car impur !
    Alors non, pas de souvenir particulier venus ?a m?ire, car chez nous la virginit?'a d'importance que dans le couple et cela est une affaire priv?ntre l'homme et la femme !


    Je te fais parvenir s?r?nt l’article que j’avais ?is ?e sujet et les commentaires les plus respectables, si je puis dire ! Sans doute trop long pour le postez en com.

    A quand «  Ni vierge ni d?onor?» ?
    9
    Débla
    Jeudi 23 Juillet 2009 à 09:37
    Eternelle question qui se pose face aux traditions s?laires des peuples....
    Eternelle fracture entre les personnes ?qu? et celles qui ne sortent pas de leur culture, pensant agir pour le bien et l'honneur ...
    Parler, expliquer ?es hommes,?ces femmes gitanes et ce , sur du long terme sera sans doute la meilleure des solutions ... Mais comme toujours lorsqu'il s'agit d'une pratique culturelle ancr?depuis des g?rations, il faut avoir la patience du dialogue..
    Les d?ils que le Gitan donne sont crus , pour lui ces d?ils se sont voulus explicatifs d'une coutume qu'il consid? normale, comme l'a consid? son p?, son grand p? et les g?rations pr?dentes .
    Comme les hommes Gitans n'ont jamais acc??a c?monie, il ne peut que raconter ce que sa femme lui a dit ....
    Il va falloir du temps pour que cette pratique soit abandonn?, comme toutes les coutumes ancestrales qui touchent ?'intimit?e la femme....
    Comme en Inde, comme en Afrique, comme chez les Musulmans et d'autres peuples encore... Certaines ethnies pensent pouvoir " consommer " de toutes jeunes filles d?lors qu'apparaissent les premi?s menstruations , ce n'est pas mieux , la violence physique doit ?e terrrible ..... Bref , faire comprendre aux hommes que la femme, la jeune fille, l'adolescente n'est pas un objet reste un travail ?rme .... Voil?on point de vue .....

    ***Pour Denis , cette c?monie se nomme : le mocado, chez les Gitans .... Le diclo, chez les R?

    **** Pour le Gitan : mou noy , tou sas de poque bergogne d'escrire acho , es oune cose por les gitanous qu??u? por nos autros , sas botch ou qu?....
    10
    pas Nérina
    Jeudi 23 Juillet 2009 à 12:07
    Certitude ou non du bien-fond?manipulation mentale douce ou dure;
    QUE L'ON GRATTE OU QUE L'ON COUPE, il y a manipulation de l'intimit?on dans un but de r?uissance physique (mdr j'ai honte et je vous d?ste tous).
    Par ailleurs il y aurait maintient de la jeune fille ?n croire les dires du "gitan" !
    Si d? la visite chez un gyn? est une lourde ?euve pour la grande majorit?es femmes
    aucune de nous n'a jamais ? maintenue par les assistantes de ce professionnel, durant la consultation.

    Et je d?ste les voyeurs !
    11
    nichta
    Jeudi 23 Juillet 2009 à 15:02
    ce n'est pas non plus une coutume ancestrale, c'est pas une coutume romani ni indienne, et en g?rale tous les roms d?rent, et se marient avec des femmes vierges, certaines tribus sinti et roms ( en contacte avec les peuples s?tes et d'Afrique du nord ) avaient aussi cette coutume, mais l'on vite oubli?cette coutume est s?te et non romani, j'me souvient d'un reportage des ann?70, que j'ai vu dans les ann?80 ?se passe dans le sud de la France, des journalistes vont visit?des camps de gitans et de manouches, on voit, les journalistes discuter des coutumes gitanes et justement celle du mariage, les gitans expliquent en d?il, voil?e couple fait la chose, les femmes du camps attendent au coin du feu et quand la chose est fini, le mari sort avec le drap tach?e sang et le montre aux femmes..... moi je suis sinto et j'connais pas mal de gitans et pas des jeunes non plus !! et eux-m?s ils sont ?nn?du changement de cette coutume, le coup de la vieille qui vient d?orer la jeune fille... bref !!! donc apr?les gitans, les journalistes vont voir les manouches et leurs posent les m?s questions et bien s?elle du mariage, et l?y a un vieux manouche qui prend la parole, et sa r?nse a lui c'est " nous, avant on avait cette coutume l?mais maintenant c'est fini tout ?....en gros !!! j'me souvient plus de tout ce qu'il a dit, et il rajoute, et ? je l'ai jamais oubli?arce que ?en dit long; " et puis ?nous ?tent de sacrifi?ne poule !!!! " il ?it tr?int?ssant ce petit document. Maintenant, chacun ses coutumes, mais le coup des vieilles qui salissent les jeunes femmes comme ? chez nous. baaahh !!!!! c'est impur, c'est sale.

    et pour finir y a un proverbe tzigane qui dit ceci;

    les traditions peuvent ?e aussi des ?ries.

    Nichta
    12
    Tjrs pas Nérina
    Jeudi 23 Juillet 2009 à 17:37
    Pas mal le coup de la poule !
    Je n'osais m? pas l'aborder cette partie l?.

    Le manque de communication privil?e l'action ! La sexualit?st pratiqu?bien trop t?hez les rroms comme un point de rep?. La f?ie du mariage se pr?ntant comme l'une de leur plus grande distraction et le seul moyen de vivre une sexualit??li? pour les gar?s. Les gamines elles, ?reste une ?gme on ne sait pas toujours pourquoi elles le font. L'extase...non je rigole, alors le fun peut ?e ? Au secours ! Merci mon ?an de masquer mon impudeur temporaire.
    Ce que dit D?a est tout ?ait juste, d?lors qu'une fille ou fillette est r??et que ses formes laissent deviner sa f?nit?t ce, quelle ait dix ou quinze ans, l'homme (celui que je hais) y voit un sexe potentiel sur pattes ! Pas besoin d'un cerveau ni d'une personnalit?uelconque, pour l'usage qu'ils veulent en faire ?fera l'affaire...
    Le fait qu'il y ait r?n?tion ?a pratique de cet acte ( le diclo), il me parait ?dent que selon la donation il est possible de s'acheter une virginit?Oui, Grabouilla n'a qu'?e gratter la t? ??ut de gratter autre chose, non paske avec du fil et une aiguille ?risque d'?e plut??cat !

    Ah c'est trop beau l'honneur !

    Le p? de ma fille m'avait dit dans l'espoir de nous pr?rver :
    " Estelle je suis un homme et je les entends parler, regarder les femmes, ils en oublient qu'ils sont maris et p?s. Qu'aucun de ceux l?'ose s'approcher de vous"
    13
    Dan dit Dan
    Jeudi 23 Juillet 2009 à 22:02
    La liberté commence dès que l'on est en capacité de choisir. C'est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît ! Merci Dan.
    14
    Caillie Profil de Caillie
    Dimanche 2 Août 2009 à 21:51
    La liberté commence dès que l'on est en capacité de choisir. C'est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît ! Merci Dan.
    15
    gitane
    Dimanche 13 Septembre 2009 à 00:02
    Alors, raconte Gitane, fais-nous par de ta version. Il y a certainement des variantes d'une région à l'autre, d'une époque à l'autre, suivant les yeux des spectateurs aussi.

    A te lire...
    16
    Caillie Profil de Caillie
    Dimanche 13 Septembre 2009 à 00:13
    Alors, raconte Gitane, fais-nous par de ta version. Il y a certainement des variantes d'une région à l'autre, d'une époque à l'autre, suivant les yeux des spectateurs aussi.

    A te lire...
    17
    phoenix
    Dimanche 3 Janvier 2010 à 05:58
    je trouve se texte bien dégradant......
    18
    romanichelle
    Samedi 2 Avril 2011 à 17:34
    bonjour je rcherche la photo en noir et blanc d'une voyageuse assise sur la planche devant sa roulotte avec une guitard ça doit ce trouver aux anciènne fortifications à paris ils était soit chiffonniers ou rempailleurs, étameurs rémouleurs j'avais cette photos et plus moyens de mettre la main dessus les gosses ont du jouer avec sans que je les voies si vous pourriez m'aider à la retrouver dans votre site ont sait pas tro s'en servir peut étre qui y'en à qui pourron m'aider merci à tous famille rhueche
    19
    Caillie Profil de Caillie
    Jeudi 30 Juin 2011 à 23:49
    Bonsoir,

    Avez-vous retrouvé cette photo ? L'avez-vous vue sur le site des Fils du Vent sans Pays ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :