• Matéo Maximoff pompette dans Tintin ?

     

    img87/6822/matomaximoffop7tk2.jpg

     

    Des indices qui portent à croire que c'est Matéo Maximoff, le premier écrivain tsigane, représenté ici sous les traits d'un musicien de fanfare qui a bu plus que de mesure.

    Dans cette bande dessinée d'Hergé, Les bijoux de la Castafiore, l'un des Bohémiens se prénomme Matéo. Peut-être se connaissaient-ils Hergé et Maximoff ? Peut-être le dessinateur a-t-il voulu immortaliser M. Maximoff de cette façon ?

    Qui voudra bien éclairer notre lanterne ? Merci d'avance les amis.

     

    Liens :

    * La Bd de Tintin, Les Bijoux de la Castafiore sur Filsduvent.oldiblog : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1666382

     

    * Humour, la suite dans la rubrique comique voyageur, c'est Fred qui s'y colle : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1807415

    « Poésie et humour noir, un mélange détonnantLettres voyageuses par routes et sentiers »

  • Commentaires

    1
    visiteur_nouka
    Lundi 4 Février 2008 à 18:58
    Je n?ai jamais lu cette BD mais je vais vite me la procurer. Il faut bien reconnaître que le personnage ressemble bien, physiquement, à mon papa, Matéo Maximoff : même rondeur du visage, mêmes petites lunettes, même petite moustache). La comparaison s?arrête là car d?une part, mon père n?a jamais fait de musique (surtout dans une fanfare) et il ne s?est jamais montré en public en état d?ébriété. Je ne peux pas dire si Hergé et mon père se sont jamais rencontrés, mais si cela n?est pas probable, ce n?est toutefois pas impossible. Il se peut également qu?Hergé ait connu Matéo par la presse. En tous cas, la ressemblance est frappante. Maintenant, est-ce en hommage ou par dérision ? Je ne saurais le dire. L?un et l?autre étant partis pour un ailleurs où, je l?espère, on peut encore rire des autres et de soi-même, j?imagine qu?ils sont en train de trinquer ensemble en se tapant sur l?épaule comme deux vieux potes.
    2
    Caillie
    Mardi 5 Février 2008 à 00:03
    Tu l'as découvert avant que je t'en parle Nouka. J'espère que tu ne m'en voudra pas trop. Oui, la coïncidence est troublante n'est-ce pas ! Les deux prénoms Tsiganes utilisés dans ce livre sont Matéo et Miarka, ce qui agrave la coïncidence ! Je suis content de te l'avoir faite découvrir. Tchoum Denis
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :