• ALLAIN, Paul Marie Edmond Marcel (dit Marcel ALLAIN)

     

    Paul Marie Edmond Marcel Allain, dit Marcel ALLAIN

    1885-1969

    Tigris La Roulotte maudite 1929

     

    *  Tigris - La Roulotte maudite, Ferenczi et Fils, 1929.

     

    Tigris se confond avec Fantômas tellement ils ont de points communs. En effet, la série des Fantômas fut coécrite au départ par Marcel Allain et Pierre Souvestre. Ce dernier disparu en 1914, Allain reprendra Fantômas à partir de 1926 et crée Tigris en 1928.

    Dans ce roman populaire, Tigris est épris d'une bohémienne et fait de "mauvaises affaires" avec les Romanis ou autres roulotiers. Le policier Rude et son fils enquête...

     

    Je ne sais si Marcel Allain s'est documenté sur les Tsiganes pour composer cet ouvrage mais on trouve des choses intéressantes sur le mode de vie des Bohémiens de l'époque. A vous de commenter, réagir et nous faire part de vos remarques à la lectures des notes qui suivent. Ne soyez pas surpris que beaucoup de notes soient des a priori négatifs concernant nos amis car l'époque en étais friande.

     

    A la lecture et la consultation de cet ouvrage, assez rare de nos jours, il m'a manqué un nombre non négligeable de pages (déchirées et disparues de 121 à 158). Pour cette raison, il n'est pas fait mention ici des mots et expressions situés à cet endroit.

     

     

     

    * Appellations des Tsiganes : Romanis du diable, p.57, roulottiers, vagabonds de grand chemin p.117, Bohémiens p.97, romanichel p.40, 57, 97,178, nomade p.57, gitane p.40, ducs ou princes des routes p.39 perpétuels errants p.118, pauvres gens p.118, une race qui vient on ne sait d'où et qui va vers on ne sait quoi p.39, sans-patrie p.97, 119, peuple mystérieux p.77, peuple hongrois p.77 errants éternels p.119

     

    * A cette époque là, il semble que...

    Les roulottes étaient numérotées, "bariolées de vert et de rouge... immatriculées..." (?) p.51 et 53

    Les roulottes se transportaient sur des trains (?) p.110

    On parlait de roulotte concernant l'habitat des Tsiganes.p.109

    Les roulottes, bout-à-bout, formaient une caravane. p.57

    Les roulottiers étaient parmi les plus pauvres des Bohémiens. p.77

     

     

    * Expression remarquable concernant les Bohémiens :

    "Un bijou de bohémienne", "une bague de bohémienne"p. 35

    "C'est un bijou bohémien, continuait-il." p.77

    En quoi un bijou de Bohémien, une bague de bohémienne diffèrent-ils des autres bijoux. En ce cas, y a-t-il moyen de les reconnaître ?.. A vous la parole.

     

    "La fameuse soupe de hérisson" : "régal traditionnel des nomades de Bohème" p.184

    On ne peut s'empêcher de penser en lisant ces lignes, à une ironie mordante de l'auteur... Voire du mépris...

    Mais, certains connaissent peut-être cette "fameuse" soupe...

     

    Le campement bohémien p.117

    " Dans la tranquilité parfaite de la campagne verdoyante, une troupe de bohémiens est installée à la sortie d'un bois, et, dans la nuit venue, goûte les joies d'un paisible campement.

      Les chevaux ont été entravés, puis, laissés en liberté, rôdent de droite et de gauche , savourant l'herbe drue des fossés.

    Les roulottes ont été rangées en demi-cercle. Des tentes se sont dressées. Il y a un feu qui pétille, lançant des volutes de fumée vers le ciel, un feu autour duquel se dressent une vingtaine d'individus, les hommes fumant, les femmes raclant des guitares ou des mandolines : c'est la paix du soir."

     

    Paysage idyllique, n'est-il pas ?

     

    Description de la Bohémienne Maha la jeune p. 39-40 : 

    " Il examinait la fille.

      Très jolie vraiment cette romanichelle. Dix-huit ans peut-être, de grands yeux où demeurait une flamme d'or. La peau mate de celles qui vivent au soleil. Et des mains toutes petites de duchesse ou de princesse des routes.

      Sur ses cheveux bruns, en façon de mantille ou de bonnet, des loques multicolores. Sur sa jeune poitrine palpitante, encore des couleurs vives. Et sa robe s'effilochait, dentelle déchirée, oripeaux sales, voyants ayant quand même toute la poésie des vêtements d'une race qui vient on ne sait d'où et va vers on ne sait quoi ? "

    [...]

    " Elle était extraordinaire, cette romanichelle, dans la façon familière dont elle osait s'appuyer à la table du policier. Mais, plus extraordinaire encore, était justement la façon précise dont elle s'y appuyait.

      Ses deux mains étaient au cercle de cuivre. Et ses deux mains se fermaient de même, le pouce et le petit doigt avançant, les autres doigts repiés derrière la paume.

    [...]

    " Autrefois, il y avait longtemps, très longtemps, cela remontait à ses débuts dans la police, les indicateurs ne faisaient-ils pas ce geste pour se faire connaître des policiers ? N'était-ce pas un signal de ralliement ?"

     

    Mais aussi : 

    " Une bohémienne, une gitane, l'une de ces filles de la route qui font peur un peu, en dépit de leur beauté étrange." P.38

     

    Prophétie, prédiction 

    "Certe, il ne croyait guère à ces prophéties faciles que les romanichels font métier de vendre au hasard de leurs rencontres et qui sont bonnes ou redoutables en raison de la générosité du curieux qui les écoute." P.40-41

    Il s''agit pour Maha de "faire la croix" à l'étranger. Du moins l'appelle-t-elle comme ça. Dire la bonne aventure ? p.39

     

    Préjugés sur les Tsiganes :

    Le livre en est truffé comme le prouve les quelques passages évoqués, dits ou suggerés, sur cette page web. Mais il y a aussi :

    * Tricheurs : p. 119 les roulottes font penser que ses habitants fréquentent les champ de foire (cirque). Pour donner confiance aux passants et ainsi

    * Les Tsiganes portent malheur : p.179 "C'est que, des fois, ces gens-là, ça vous met la maladie sur les poules."

    * Voleur, menteur, impudique : p.97

    * Les Bohémiens seraient doubles, voir triple : difficile de leur faire confiance : p.51 et 53 "Une bande de bohémiens lui sert [à Tigris] à se cacher aux yeux de tous... Bohémiens véritables ou non..." "que l'on croirait voués à la perpétuelle recherche d'un paradis terrestre;" p.119

    * Idiotie par nature, des Bohémiens : les plus beaux bijoux sont portés par les bohémiennes vendeuses de paniers, au risque de les perdre. p.77 Ces dernières s'échinent à vendre de vulgaires paniers quelques sous alors qu'elles portent des fortunes sur elles. "loin, naturellement, de soupçonner la valeur des joyaux qu'elles portent."p.77

    "donner des cartouches de chez Dranes à des gens pareils..." p.97

    * Causent le désordre : "Quand ils ont tout cassé dans le pays, M. le comte paye..." p.98

    * Sont un peuple décadent p.77 (voir ci-dessous)

    * Les Gitans tirent leur subsistance de ressources louches : p.118 "il faut tout de suite deviner que le vol est la resource habituelle de la bande, le vol qui n'est jamais bien grave assurément, mais le vol qui fait ue les paysans montrent le poing à la caravane et que les gardes champêtres la pourchassent, la refoulant impitoyablement loin des villages, sur les champs dévastés prévus pour le stationnement des nomades."

    * Les moeurs des Tsiganes s'apparentent à ceux d'animaux : p119 "Les hommes murmurent une mélopée sauvage, et la femme danse, éperdue, n'étant bientôt plus qu'une sorte de tourbillon vivant qui s'excite soi-même et pousse de véritables hurlements."

    D'ailleurs, il n'y a que Maha qui soit nommée dans tout le livre., réduisant de ce fait le reste à une masse informe, bizarre, dangereuse, etc.

     

     

    Prénoms "tsiganes" usités :

    Maha, 

     

    Présentation des Tsiganes par un expert en joaillerie :

    " Les bijoux, de tous temps, ont été l'apanage des classes riches. Cependant, il est un peuple mystérieux, aujourd'hui déchu de sa splendeur, autrefois à la tête de la civilisation élégante, qui en posséda de merveilleux. Je parle du peuple hongrois et, mieux encore, du peuple bohémien..." p. 77

     

     

     

     

    Dernière mise à jour concernant cette page le 16/10/2015

     

     

    Liens :

    * Appellations des Tsiganes, ça change avec le temps, le lieu... : http://filsduvent.kazeo.com/vocabulaire/gitans-ou-tziganes-ou-bohemiens-ou,a485272.html

    * Versions concernant la cause des couleurs vives des roulottes : http://filsduvent.kazeo.com/idees-recues-et-autres-perceptions-faussees/couleurs-des-roulottes-caravanes-et-autres-verdines,a485185.html

    * Su les Bohémiennes cartomanciennes, les lignes de la main : http://filsduvent.kazeo.com/c-est-la-vie/Bohemienne-cartomancienne-diseuse-de-bonne-aventure,a485094.html

     

    * Beauté des femmes tsiganes : http://filsduvent.kazeo.com/c-est-la-vie/Beaute-des-gitanes-tsiganes,a485082.html

    « Construire une roulotteLes Lambert à la Convention annuelle de la Mission évangélique tsigane de France, 2015 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :