• Alouette tsigane, gentille alouette

     

    "Pour moi, l'alouette, c'est le symbole de la liberté.

    Le symbole du voyage.

     

     

    L'oiseau des fils du vent. Les Gitans, mes frères. Toute cette race libre à laquelle on oppose des panneaux marqués : "Interdit aux nomades", à l'entrée des villages de France, le pays des droits de l'homme.

    (...) A l'alouette, l'oiseau qui monte, qui monte, le matin dans le ciel, en hurlant son hymne à la liberté."

    GENEUIL Guy-Pierre , Le Narvalo, Co-éditions Jean-Claude Lattès/Éditions N°1, 1987.

    **********

     

    img503/4660/alouettedeschampsog0.jpg

    Alouette des champs (Copyright by Alberto Masi - www.scricciolo.com)

     

     

    Légendes


           La particularité de l'alouette réside dans le fait qu'elle prend un envol brutal, puis qu'elle s'élève remarquablement haut dans le ciel avec une extrême rapidité. De même, elle se laisse retomber vers la terre tout aussi brusquement. Il n'en fallait pas davantage pour lui attribuer un rôle de médiatrice entre Dieu et les hommes. Aussi, l'alouette a-t-elle toujours bénéficié d'une image positive où se côtoient ardeur, vivacité, joie et ferveur. Quant à Gaston Bachelard, dans L'air et les Songes (1948), il compare l'oiseau à la métaphore littéraire pure, tant sa rapidité et sa petite taille l'empêchent d'être vu ! 

    Les Gaulois ont longtemps vénéré l'alouette, qui avait surtout la réputation d'apporter aide et secours aux amoureux. Par ailleurs, placée au chevet d'un malade, elle prédisait sa mort prochaine en se détournant (ou sa guérison en le fixant).

     

      

    Si le ciel tombait, il y aurait bien des alouettes de prises.

    Il attend que les alouettes lui tombent toutes rôties dans le bec.

    L'alouette en main vaut mieux que l'oie qui vole.

    S'éveiller au chant de l'alouette (se lever de bon matin).

     

    In, Peurs, croyances et superstitions, Daniel Lacotte, Éditions Ouest-France, 2001

     

     **********

     

    "Celui qui porte sur lui les pieds d'une alouette, vrais ou figurés, ne pourra pas être persécuté. Ce talisman rend victorieux des hommes comme des éléments."

    Page 17

    in Le dictionnaire des superstitions et des croyances populaires, Nouvelles éditions Marabout, 1979. Par Pierre Canavaggio

     

    Cette croyance a-t-elle été empruntée par les Gitans afin de se protéger des persécutions des sédentaires ? Pourquoi pas ? D. Toulmé

     

    **********

     

         L'Alouette, c'est aussi le titre d'un morceau célèbre de musique tzigane. Yoska Nemeth et ses Tziganes ont notamment interprèté ce morceau.

    Le son du violon imite le chant de l'oiseau.

     

    AvareRigolantClin d'oeil

     

    "... Il est aussi sûr que cet homme est né sous une mauvaise étoile que les alouettes s'envolent vers la lumière. "

    in Invitation au crime, 1851 par Joseph Sheridan Le Fanu (1814 —1873)

     

    **********

     

    "Pauvre mignonne, ce que je redoutais devait arriver. Telle une alouette se précipite naïvement sur le miroir, ma Françonnette s'était confiée au premier garçon qui lui avait tenu des propos d'amour."

    In, Raïna la Caraque - Nouvelles provençales et camarguaises, par René Barbier (P.164-165)

     

    Le miroir aux alouettes : Un miroir aux alouettes est un piège séduisant qui fascine et qui trompe.

    Pour l'étymologie, rendez-vous ici : http://www.expressio.fr/expressions/miroir-aux-alouettes.php

     

    **********

     

     

    " Paul, chargé de porter le gibier, se montra fier de cette mission, et suivit ses frères à travers un champ de pommes de terre, sans apercevoir autre chose que de tout petits oiseaux, dont il obtint la grâce. Cependant Émile tira sur une alouette qui, après avoir longtemps voltigé, planait confiante en modulant une joyeuse chanson.

    - Pauvre petite! s'écria Paul en la ramassant, elle n'est pas belle avec ses plumes grises, mais elle avait une jolie voix.

    - Tu as raison, dit Lucien ; l'alouette, qui appartient à la famille des passereaux, est une agréable musicienne. Elle vit difficilement en cage, et il faut beaucoup de soin pour l'empêcher de se briser la tête contre les barreaux. Durant l'hiver, les alouettes vivent en troupes, engraissent et prennent le nom de mauviettes. Observe la longueur de l'ongle de son pouce, qui lui permet de marcher facilement dans les sillons où elle cherche d'ordinaire sa nourriture.

    - N'y a-t-il qu'une seule espèce d'alouettes ?

    - Les ornithologistes en comptent six ou sept espèces ; la plus commune, après celle que tu tiens, est l'alouette huppée qui se montre sur les routes, où tu as dû la remarquer. "

     

     

    In, Voyages et aventures de deux enfants dans un parc, Lucien BIART, éditions Hetzel, 1883

     

     

     Que d'exemples édifiants à la lueur desquels nous comprenons pourquoi cet oiseau si particulier est si cher aux yeux des Voyageurs, nos amis. D. Toulmé 4/08/2010

     

     

     

    Dernièrement mis à jour le 5/10/2010

     


     

    Liens :

    * les références dans les livres comme dans Hakkini Bougouri - Nomadisme (1930), par Alphonse-Louis LALLY

    à cette page ci : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=730993

     * Poésie nomade et alouette

    * Des Tsiganes et autres voyageurs aux liens privilégiés avec la nature

    * Un autre oiseau, maudite elle, chez les Tsiganes : la caille : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1561168

    * Un autre animal qui ne bénéficie, lui, pas depuis longtemps de la sympathie des gadje : le niglo, hérisson des Tsiganes : http://filsduvent.kazeo.com/C-est-la-vie/Le-niglo-herisson-des-Tsiganes,a485047.html

    « Yoors l'énigmeUn court texte évoquant l'histoire des populations tsiganes de France. (H. Asséo) »

  • Commentaires

    8
    HH
    Mercredi 1er Décembre 2010 à 15:51
    ENFIN, VOILA LA VRAI VERSION, MERCI DOUYTOLAP
    7
    doujto-lap
    Mercredi 1er Décembre 2010 à 13:39
    d'où la citation manouch :

    te diké duj àtsli ap o drom,jek àki rik:o klisté
    te diké duj àtsli ketenés : hi mànesch .

    si tu vois 2 pies sur la route,une de chaque coté:les gendarmes
    si tu vois 2 pies ensemble : ce sont des manouches...

    chez moi :

    te dikesa duj kakara¨ki pre o drom, je saki rik : le klisté hi
    te dikesa duj kakara¨ki ketené je rikaki : le sinti hi

    si tu vois 2 pies sur la route,une de chaque coté: les gendarmes
    si tu vois 2 pies ensemble: ce sont des Sinti...
    6
    hh
    Mardi 30 Novembre 2010 à 14:45
    c'est comme pour la pie, si on en rencontre une au bord de la route c'est mauvais signe, il faut qu'elle soit deux, sinon on à a faire aux flics. ça fait peur, et en plus c'est pas toujours vrai j'ai testé.
    5
    katiaillusion
    Vendredi 10 Août 2007 à 14:22
    ah mais pourquoi pas ! je ^posais reellement la question car je ne sais pas vraiment. Il paraitrait que c'est un oiseau maudit a cause du fait qu'il est souvent dans les champs d'ivraie qui serait une plante toxique pour les chevaux ( animal sacré des tziganes cela va sans dire ! )...

    il faudrait maintenant le verifier
    a bientot

    LEELOU
    4
    Caillie
    Vendredi 10 Août 2007 à 13:53
    Oui Katia, pourquoi pas ?

    Parle-nous de cet oiseau maudit ou donne-nous une(des) adresses où aller pour en savoir plus. Merci
    3
    katiaillusion
    Mercredi 8 Août 2007 à 18:04
    ici Leelou

    et tant qu on y est pourquoi la caille est un oiseau maudit ?
    2
    Caillie
    Mardi 15 Août 2006 à 22:57
    Des réponses dans cet ouvrage ancien :
    De la fourmi à l'éléphant par Elian-J. FINBERT, Amiot-Dumont éditions, 1953.

    "ALOUETTE

    Me promenant dans une plaine, je tenais à la main un bâton de coudrier que je venais d'ébrancher. Tandis qu'au loin un chasseur ne parvenait pas à s'appocher à portée de fusil des alouettes, je pouvais aisément voir celles-ci picorer tranquillement jusqu'à ce que je fusse à quelques pas d'elles. Si je m'arrêtais à une faible distance, elles ne paraissaient pas effrayées, mais, si, soit en marchant, soit arrêté, je faisais semblant de les mettre en joue avec mon bâton, elles s'envolaient. Tout autre mouvement de ma part ne leur donnait aucune inquiétude.
    Ainsi les oiseaux se tiennent à distance lorsqu'ils voient reluire le canon d'un fusil. Ils savent ce que c'est que d'être mis en joue et prennent leur vol dès que l'on esquisse ce mouvement."

    Malins ces oiseaux !


    Mais l'histoire des alouettes de mer est encore plus parlante et autrement édifiante :

    [...] " C'est ce chasseur qui me rapporte l'histoire de ces alouettes de mer, ces oiseaux aux longues plumes, fonçées sur le dos et blanches sous le ventre et qui vivent en compagnies d'une centaine environ. Ils s'effarouchent vite et, au moindre bruit, s'enfuient en un vol compact si serré que la compagnie entière ne tient pas dans le ciel plus d'espace qu'un mouchoir. Le vol est irrégulier, zigzagué, mais d'un ensemble si parfait qu'à chaque virevolte, on voit dans l'air un carré noir et blanc, selon que la compagnie se présente sur le dos ou sur le ventre.
    Un coup de fusil à cendrée dans le bloc vivant, massacrant d'un seul coup trente victimes qu'il ramassa, fut pour le chasseur l'occasion de voir quatre des alouettes épargnées revenir aussitôt vers le rivage où gisaient deux blessées qui tentaient de voleter.
    Alors, il assista à un spectacle étonnant : deux par deux, avec un ensemble de mouvements parfaits et une précision admirable, les quatre oiseaux valides prirent l'extrémité de chaque aile des deux blessées dans leur bec et disparurent.
    Dans des circonstances identiques, une seconde fois, à la suite d'un coup de fusil, mon ami le chasseur fut témoin du même sauvetage d'une alouette blessée par deux autres revenues à son secours. "


    Esprit de corps, courage, malgré leur fragilité, abnégation, pas étonnant que les Gitans certainement témoins de tels faits aient fait des volatiles leur animal fétiche !
    "
    1
    visiteur_petite mano
    Mercredi 10 Mai 2006 à 21:32
    quel belle paroles et quel beau texte
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :