• Baudelaire - Bohémiens en voyage

    Photographie (détail) issue du livre

    " Sur les traces des derniers nomades ",

    Hachette, 1962

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bohémiens en voyage

     

    La tribu prophétique aux prunelles ardentes
    Hier s'est mise en route, emportant ses petits
    Sur son dos, ou livrant à leurs fiers appétits
    Le trésor toujours prêt des mamelles pendantes.

    Les hommes vont à pied sous leurs armes luisantes
    Le long des chariots où les leurs sont blottis,
    Promenant sur le ciel des yeux appesantis
    Par le morne regret des chimères absentes.

    Du fond de son réduit sablonneux le grillon,
    Les regardant passer, redouble sa chanson ;
    Cybèle, qui les aime, augmente ses verdures,

    Fait couler le rocher et fleurir le désert
    Devant ces voyageurs, pour lesquels est ouvert
    L'empire familier des ténèbres futures.

     

     

    Les fleurs du mal, Charles Baudelaire, 1857

     

     

    Ce poème a été inspiré par cette gravure : « Les bohémiens en marche : l’arrière garde » extrait de « Les bohémiens » de Jacques Callot (1592-1635).

     

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> 



    Jacques Callot , "Bohémiens"

    Ces pauvres gueux pleins de bonaventures

    Ne portent rien que des choses futures

     

     

     

                  Selon Jean Prévost, il faut chercher la source de "Bohémiens en voyage"de Baudelaire dans une seule planche de Callot : "Ces pauvres gueux…", soit la première de la série qui en comprend quatre.

     

    Liens :

    Pour étudier le poème : http://www.univ-tours.fr/ash/polycop/Archives/bergerault2001/CCexam/Corrige%20Bohemiens%20en%20voyage.htm

    Et de manière plus approfondie : http://w3.u-grenoble3.fr/idl/Conferences/bohemiens.htm

    Autre étude proposée, La longue route d'une Zingarina par Sandra Jayat

    « Gypsies of Lucien Clergue (photograph)Casse-noix gitan pour hiver à la (dent) dure »

  • Commentaires

    1
    visiteur_petite mano
    Mercredi 10 Mai 2006 à 20:43
    je voulais te dire de lire cette poésie mais apparament tu l'as déjà trouver tant pis , si t'aime les poésie va sur le site des poésie francaise elle sont géniale
    2
    visiteur_petite mano
    Mercredi 10 Mai 2006 à 21:00
    en parlant de poésie , j'en est écrit une dit moi ce que tu en pense s'il te plait ( tu le dit très franchement tu me raconte pas de conneries ! )

    tourbillon d'une vie

    etre artiste est un rève , un etat d'esprit
    une muse vous inspire , voir un eclat de rire
    peut etre meme un sourire , une folie ou tout est permis
    meilleur ou pire

    une femme nue la nuit , un homme accordéoniste
    contenplant les étoiles qui brillent
    danse et chante mon avenir autour du feu sans soucis
    ou autrefois bruler nos envies d'amour ou de vies

    crepite , crepite petite branche sans soucis
    tous flotte , tous est libre , les mote fusent en mon esprit
    je rève , je pense , je souris à une vie
    qui dans mon ame n'à laissée que des soucis
    meilleur ou pire

    les soirs du haut de la fenetre de mon paradis
    ici , je rève d'une ame belle et libre
    qui me laisse pour seule souvenir
    seulement deux trois rides sur mon front vieilli
    3
    Caillie
    Mercredi 10 Mai 2006 à 21:15
    C'est joli ta poésie. Quand je la lis, ça me fait penser à Marc Chagall, peintre juif biélorusse. Je me souviens de ses oeuvres où l'on voit des personnages qui flottent dans les airs, musiciens accordéoniste ou joueur de violon. Tu connais ?
    4
    visiteur_petite mano
    Mercredi 10 Mai 2006 à 22:10
    non , je connais pas faut que je fasse des recherche mais demain soir parce que la je vais me coucher ,demain je vais a la prisson ( l'école ) !! alors bonne nuit et a demain !
    5
    visiteur_petite mano
    Jeudi 11 Mai 2006 à 20:46
    tiens j'ai écrit une autre poésie :

    rève d'un jour , rève de toujours

    que sont les rèves , devant lesquels l'on dresse des barrières ?
    que deviennent ils si nous ne pouvons les réaliser ?
    o , mon ode a l'amour . o , mon ode a la joie
    qu'est la vie dans lesquel il n'y a que du noir et blanc ?
    o mon rève d'espace , et de mer
    fait moi voir la vie d'un coté plus rose
    la realité n'est qu'une bien fade facade
    devant laquel souvent bien des gens se heurte sans vouloir aller plus loin
    alors moi , je veux connaitre cette inconnu
    ou mon ame déposseras ses d'amour et de liberté
    ainsi je laiserais notre monde , pour m'échapper
    à la plus belle et plus colorés des liberté celle
    du rèveou toute folie est permis
    6
    Caillie
    Jeudi 11 Mai 2006 à 22:39
    C'est beau et profond, Petite Manouche.
    Si tu penses à tes rêves très forts, certains se réaliseront, il n'y a pas l'ombre d'un doute.
    7
    visiteur_petite mano
    Samedi 13 Mai 2006 à 13:45
    tiens je te donne un poème de charles baudelaire qui je trouve inspire vraiment la liberté

    l'étranger

    qui aimes - tu le mieux , homme énigmatique , dis?
    ton père , ta mère , ta soeur , ton frère.
    -tes amis ?
    vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu .
    - ta patrie ?
    j'ignore sous quelle lattitude elle est située .
    - la beauté ?
    je l'aimerais volontiers , déesse et immortel .
    - l'or ?
    je le hais comme vous haissez Dieu
    -Eh ! qu'aimes - tu donc , extraordinaire étranger ?
    j'aimes les nuages ... les nuages qui passent .... là - bas ....
    là-bas ... les merveilleux nuages !
    8
    visiteur_petite mano
    Samedi 13 Mai 2006 à 13:47
    est ce que tu veux que je te donne le notre père (prière) écrit en gitan ?
    pour peut etre pouvoir le mettre sur le site
    9
    Caillie
    Samedi 13 Mai 2006 à 13:54
    Bien sûr que je le veux. Je le copierai et le mettrai dans la rubrique "spiritualité", pour ceux que ça intéresse.
    10
    visiteur_petite mano
    Samedi 13 Mai 2006 à 14:07
    bon alors je te le donne

    maro dat

    marodat foun o bolébèn
    tiro lap té vèl brindjédo your kontirépèn té vèlo
    tour vila té vèli kèrdi
    ap i poup ar an o bolépèn
    dé mèndé ko divès
    tsairé mèngué maré zindi
    ar tzaira kol dé prasa mèn
    riké mèn kai hi darènès
    lé mèn vri foun o schlértèbèn
    amèn
    11
    visiteur_petite mano
    Samedi 13 Mai 2006 à 14:11
    tiens j'te donne aussi le je vous salut marie

    latcho divès maria

    latcho divès maria , pardo railépen
    ou dével hi touva
    hal hailigui marchal
    ou tchélé djouvia
    ou jésus tour tikno , nénirémen
    pétré mengué pour hi douk qué caraa
    achkané oun i chtounda fun maro mépéren
    amen
    12
    Caillie
    Samedi 13 Mai 2006 à 14:21
    C'est fait ! tu peux consulter les prières dans la rubrique "spiritualité". Merci encore
    13
    visiteur_Debby de ma
    Lundi 30 Juin 2008 à 11:35
    Merci beaucoup pour cette étude
    14
    rania
    Vendredi 20 Août 2010 à 18:07
    je veux l'explication du poéme tsigane de charles gros svp j'ai besoin de votre aide
    15
    Caillie Profil de Caillie
    Vendredi 20 Août 2010 à 22:13
    Le poème de Charles CROS se trouve ici :

    http://filsduvent.kazeo.com/Poesie-nomade/Tsigane-de-Charles-CROS,a485548.html#liste_coms

    Et suis le lien sur le commentaire en bas de page, Rania.

    Bien cordialement. Tchoummms
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :