• La Fille du vent d'Olivia Ruiz

     

    Olivia Ruiz

      

    La fille du vent

     

     

    Si j'ai du caractère
    Un sacré tempérament
    Qui ont valu à ma mère
    Du souci et des tourments
    C'est que j'ai dans les artères
    Le tanin et les pigments
    Qui font le sang de la terre
    Comme la lave d'un volcan

    Je suis la fille du vent
    Qui traverse les montagnes
    Je tourmente les passants
    En faisant voler les pagnes
    Je défie tous les courants
    Toutes les stars de cocagne
    Qui passent en rêvant
    De platine et de champagne

    Si j'ai du caractère
    Un sacré tempérament
    Qui ont valu à ma mère
    Du souci et des tourments
    C'est que je tiens de mon père
    La passion et l'engouement
    Qui font guincher les chaumières
    Et s'enlacer les amants

    Je suis la fille du vent
    Qui traverse les montagnes
    Pour violenter les passants
    Les villes et les campagnes
    Je me méfie des couvents
    Et des dieux portant le pagne
    Car je porte en mon sang
    Toutes les plaies de l'Espagne

    Si je suis entière
    Et que je vais de l'avant
    Sans écouter de mon père
    Les avertissements
    C'est que' comme ma mère
    J'ai reçu en naissant
    La lueur de l'éclair
    La force du vent

    Moi qui suis sa fille
    Je porte la folie
    Des belles de Castille
    Ou bien d'Andalousie
    Je tiens de ma famille
    Ce qu'aujourd'hui je suis
    Je pointe mes banderilles
    Face aux dangers de la vie

    Car j'ai du tempérament
    Ce foutu caractère
    Qui font dire à mon père
    Que je suis son cheveu blanc
    Que je suis son cheveu blanc

     

    Dans l'album La femme chocolat, Olivia Ruiz,  Polydor, 2005

     

     
     
     
    free music
    « Los Primos, Gitans et arabesDelzongle, Jacques »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :