• MOUTOUH, Hugues

     

     

    Hugues MOUTOUH

     

    * Les Tsiganes, Flammarion, collection dominos, 2000

     

     

            Depuis qu'ils sont apparus pour la première fois en Europe, au début du XVe siècle, les Tsiganes incarnent la figure de l'étranger. Différents, les Tsiganes le sont. Qu'il s'agisse de leurs langues, de leur organisation sociale ou de leurs traditions, tout ou presque les distingue des autres, les gadjé. Aujourd'hui, la peur du bohémien n'a pas disparu, elle s'est civilisée. Le vagabond a laissé place au marginal. Les pouvoirs publics se sont attachés à gommer toute richesse culturelle pour faire émerger le problème social et l'inadaptation économique. Conséquence : le peuple tsigane est amené à remettre en cause profondément son identité. Et l'urgence n'est plus de savoir si les Tsiganes peuvent s'adapter à la société moderne, mais comment ils peuvent continuer à être tsiganes.

     

     

    Liens :

    * <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p>Le livre suivant dans la rubrique Au petit bonheur..., un documentaire de M. Gastou : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1955798</o:p>

    « Julio Romero de Torres, peintre (trop) méconnu des GitanesTsigane de Charles CROS »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :