• Paul Girot de Langlade, ça continue dans le racisme et la démagogie

     
     
     
     
    Paul Girot de Langlade, un raciste à l'insu de lui-même
     
     
    Dans La Nouvelle République du Centre-Ouest du 3/07/2010
     
     
     
     
    Vous qui croyez au droit, à l'égalité devant la loi, passez votre chemin. Nous sommes en Sarkozisme, retour à la barbarie, au XXIe siècle, en France.
     
    D. Toulmé le 15/07/2010
     
     
     
     
    Dans le quotidien gratuit 20minutes le lundi 28 juin 2010
     
     
     
    On voit mal M. Hortefeux désavouer ou punir son ex-préfet étant donné des propos très proches de sa part. Nous n'en sommes pas à un ministre près du gouvernement Fillon à la botte de Sarkozy, ne respectant pas les lois et les devoirs des élus, représentants du peuple.
    Qui s'étonnera encore que les Français ne votent plus ?
     
    D. Toulmé le 15/07/2010
     
     
     
     
     
     
     
     
    SOCIÉTÉ le 17/08/2009 à 18h05 

    Deux nouvelles plaintes déposées contre le préfet Girot de Langlade

    Deux agents de sûreté de la société Securitas évoquent les mêmes injures racistes qui avaient déjà valu au préfet une première plainte et une suspension par le ministère de l'Intérieur.

     

     

    Paul Girot de Langlade, alors préfet de la Savoie, en 2002 à Chambéry.

    Paul Girot de Langlade, alors préfet de la Savoie, en 2002 à Chambéry. (AFP Jean-Pierre Clatot)

     

    Deux autres plaintes pour injures racistes concernant le préfet Paul Girot de Langlade, visé par une enquête après une première plainte d'une agent de sûreté de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne), ont été déposées, selon une source judiciaire. Les plaintes, déposées les 11 et 12 août, émanent aussi d'agents de sûreté de la société Securitas.

    Elles évoquent les mêmes propos à caractère racial que le préfet Paul Girot de Langlade, 63 ans, suspendu depuis par le ministère de l'Intérieur, est soupçonné d'avoir tenus le 31 juillet vers 06h50 à l'aéroport d'Orly-Ouest.

    Le parquet de Créteil a ouvert vendredi une enquête pour «injures publiques à caractère racial» visant Paul Girot de Langlade, confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Des auditions sont programmées dans ce dossier toute la semaine, a-t-on ajouté de même source.

    «Manipulation»

    Samedi, Paul Girot de Langlade avait affirmé sur France Inter qu'il «ne voyait pas» ce qu'on pouvait lui «reprocher» dans l'affaire, parlant d'une «manipulation». «Les comportements et les propos qu'on me fait tenir dans les médias depuis deux jours ne sont pas les miens et ne reflètent ni la réalité ni ma personnalité», avait-il déclaré.

    Le 31 juillet à l'aéroport d'Orly, alors qu'on lui demandait de vider ses poches après que l'alarme du portique de sécurité a retenti, le préfet aurait répondu, selon les propos rapportés par la première plaignante : «On se croirait en Afrique ici» et «De toutes façons, il n'y a que des Noirs ici».

    Le préfet, qui était coordinateur local pour la Réunion des Etats généraux de l'Outremer, a été immédiatement suspendu de sa fonction par le ministère de l'Intérieur. La procédure n'est pas la première engagée contre Paul Girot de Langlade, préfet hors cadre, qui a déjà obtenu une relaxe et un non-lieu pour des propos concernant les gens du voyage.

    (Source AFP)

     
     
     
    Cet épisode n'est certainement pas la fin car P. Girot de Langlade est coutumier du fait (lire plus bas) et protégé par des amis haut placés... D. Toulmé 
     
     
     
    **********
    <script defer="0"></script>
     
     
    Le préfet d'Indre-et-Loire dérape sur les gens du voyage...
     
     
     
    Relaxé !
     

    img50/2229/girotdelangladerelaxyu6.jpg

    Extrait de La Nouvelle République du Centre-Ouest (Indre-et-Loire), en date du 26/06/2008)

     
    Aussi invraisemblable que celà puisse paraître dans un état de droit, ce fonctionnaire de la République Française qui se devait d'être exemplaire dans l'exercice de ses fonctions et qui a outrepassé ses prérogatives, s'en tire avec le minimum. Justice où es-tu ?
    Le pays des Droits de l'Homme malade et à la dérive...
     
     
     
     
    **********
     
     
     
    Condamné !
     
     
     
    Le 13 septembre 2007 Paul Girot de Langlade a été condamné par la 17è chambre du tribunal correctionnel de Paris à 2000 euros d'amende pour incitation à la haine raciale. Ce jugement concerne un entretien donné au quotidien régional la Nouvelle république le 23 novembre 2006 dans lequel M. Langlade s'en était pris aux tziganes, affirmant que "quand ils arrivent quelque part il y a de la délinquance. (...) Ce sont des voleurs, et comme vous le dites bien, c'est avec l'argent sale qu'ils payent leurs superbes voitures et caravanes".
     
    Wikipédia
     
    Suite à cette décision de justice, Monsieur Paul Girot de Langlade vient d’être mis hors cadre de son rôle de préfet (préfet sans territoire). Le MRAP prend acte avec satisfaction de cette décision compte tenu de la gravité des propos répétés qu’a tenu ce préfet à l’endroit des gens du voyage.
    Site du MRAP (26/09/2007)
     
     
     
     
    **********
     
     
     
     
              Imbrogiolo autour d'une interview accordée par Paul Girot de Langlade à la Nouvelle République du Centre Ouest, notamment concernant les gens du voyage.
    Par Mourad GUICHARD, correspondant à Orléans
     
    LIBERATION.FR : lundi 4 décembre 2006
     
    Paul Girot de Langlade, préfet d’Indre-et-Loire installé en juin 2006, ne pratique pas la langue de bois. Quand il donne une interview à la Nouvelle République du Centre Ouest (NR), le quotidien local, cet ancien militaire de carrière plante rapidement le décor. Il ne mâche pas ses mots notamment à l'égard des gens du voyage : « Ça m’agace. Il y a trop de gens du voyage sur l’Indre-et-Loire. On a été trop laxiste pendant trop longtemps. Ce département a fait beaucoup pour eux (…) Il faut arrêter de se voiler la face. Chacun sait que quand ils arrivent quelque part, il y a de la délinquance ».

    En la matière, Paul Girot de Langlade n’en est pas à son coup d’essai. Il rappelle volontiers un précédent l’ayant opposé au Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) : « J’ai été poursuivi à trois reprises par le MRAP pour avoir dit à un maire que les gens du voyage vivaient à nos crochets de rapines et d’escroqueries. C’est une triste réalité». A chaque fois, les tribunaux en tout cas ne l'ont pas condamné.

    À Tours, les réactions à ces propos parus le 29 novembre dans la NR, ne se sont pas fait attendre. L’association Alternative Couleur Citoyenne a publié un communiqué dénonçant « des propos qui font honte à la République qu’il représente » exigeant que le Préfet soit «démis de ses fonctions ».

    Dès le lendemain de la parution, Paul Girot de Langlade a tenu, selon notre confrère Pascal Denis, à faire savoir aux journalistes locaux sa satisfaction pour la retranscription fidèle de ses propos. Face à la protestation, il confie, aujourd’hui, à Libération.fr avoir été victime d’une « déformation de ses propos » mais n'envisage pas le moindre droit de réponse.
    © Libération
     
     
     
        Paul Girot de Langlade a fait ses études au prytanée militaire de La Flèche. Il est diplômé de Saint-Cyr. Il a été durant quinze ans officier d'active. Dans la cavalerie. Il est préfet de la République. En février 1996, Jacques Chirac l'avait fait préfet de Corrèze, ce qui témoigne à tout le moins d'une certaine confiance du chef de l'Etat. A l'automne 2002, préfet du Vaucluse, il avait fait scandale en déclarant au sujet des « gens du voyage » : « je n'ai pas de tendresse particulière pour ces gens là . Ils vivent à nos crochets, de la rapine aussi, tout le monde le sait. »
     
     
    Sarkozy, Langlade, Leclerc (sénateur), même combat au service des nantis...
     
     
     
      
    Dernièrement mis à jour le 15/07/2010
     
     
     
     
     
    Liens :
     
     
    * A quoi mène des propos sans mesure, ni distance :
    « BIBLIOTHEQUE DES AUTEURS DU VOYAGE - La galaxie des Voyageurs couchée sur du papierL'achat d'un terrain, oui mais... innondable »

  • Commentaires

    1
    visiteur_Mourad Guic
    Vendredi 28 Septembre 2007 à 04:24
    Bonjour,

    Le Préfet d'Indre-et-Loire vient d'être démis de ses fonctions suite à sa condamnation dans cette affaire qui l'opposait au MRAP.

    Au plaisir de vous lire,

    M.G.
    2
    Caillie
    Vendredi 28 Septembre 2007 à 23:34
    Bravo Mourad !

    Je n'ai fait que relayer l'information et je suis heureux de constater que, une fois n'est pas coutume, la justice peut pencher du côté des stigmatisés sans pouvoir.

    Denis
    3
    Caillie Profil de Caillie
    Lundi 31 Août 2009 à 10:54
    M. Girot de Langlade va certainement recevoir une belle voiture en cadeau de ses amis les puissants, apr?de telles sorties. Il y en a qui ne recule devant rien pour se faire bien voir et prendre ainsi du galon. Les Voyageurs sont des proies faciles pour ce genre de personnage...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :