• Des tresses en 2 mots, des graminées en 1 seul : mystère tsigane

     

     

     

    Le secret d'une tresse de graminée

     

     

    Photographie © Michel-marie SOLITO DE SOLIS

     

    "...J'ai moi-même été très surpris de cette rencontre avec ces épis d'herbe noués. Ces tresses se situent à la limite de la ville de Herstal, là où lorsque j'étais plus jeune je pouvais voir les caravanes et les roulottes former des cercles et des groupes de vie. Ce terrain vague était proposé par la commune aux tsiganes ou gens du voyage qui passaient dans la région. Aujourd'hui, le terrain vague est devenu industrieux et comporte des pompes à essence et des garages de voiture et des entrepôts. Mais par contre un peu plus loin, à 500 mètres un autre lieu a été proposé aux gens du voyage qui y habitent parfois en permanence (mais ce sont surtout des forains) et c'est l'un d'entre eux qui m'a renseigné sur l'origine de ces tresses à l'endroit souvenir où je les ai trouvées; mais il n'en savait pas plus... "

    Témoignage de Michel-Marie Solito de Solis en date du 09/08/2008

     

    Vous en savez certainement un peu plus. Avez-vous peur de vous confier ? Est-ce un secret si important ? Nous comptons tous sur vous. D. Toulmé

     

     

    Réaction d'Estelle le 10/08/2008

    "... j'ai peut être une explication quant à sa présence sur un des lieux de passage
    des voyageurs.
    Si tu fait bien attention à un passage du film "latcho drom" à un moment on voit si je me souviens bien, un manouche à la recherche des siens.
    Sur un grillage me semble t-il, il trouve un bout de tissus, signe de leur passage, ce qui lui indique qu'ils sont dans la région.
     
    Quand ma maman avait vue cette partie du film, elle à eu les larmes aux yeux, car à l'époque où elle voyageait, cette pratique était courante.
    C'était leur moyen de se signaler.
     
    Maintenant je ne peux t' affirmer qu'il s'agit du même symbole.

    Re-réaction d'Estelle en date du 13/10/2008 :

          Ma grande soeur vient de me confirmer qu'il s'agit effectivement d'un symbole lié aux passages des nomades.
    Elle m'a aussi rappelée que chaque groupe a (car cela se fait encore) une manière de procéder.
    Ce peut être aussi bien sous forme d'herbe tressée, ou comme je l'ai citée, par de simple morceaux de tissus accrocher à un buisson ou à un grillage etc. etc. Ceux-ci par leur couleur, donne aussi une indication supplémentaire sur l'identité de la famille de passage.

    Tchoum Estelle ! Merci pour ces petits morceaux de vie. Bero Denis en redemande 


     

    Liens :

    *Tsiganes, Voyageurs, amis de la nature : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=730993

    * La page suivante de la rubrique Des fois, si vous saviez... hésite entre canular et antitsiganisme : votre avis svp : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2005277

    « Texte de la loi Besson du 31 mai 1990Jargeau, un camp pour les Tsiganes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :