• Les gens du voyage bientôt chez eux à Salbris

     

     

     

    Aire d'accueil et de stationnement des Gens du voyage à Salbris, dans le Loir-et-Cher (41)

     

     

     <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    «  Chez moi, nous allons construire 12 emplacements pour les accueillir [les gens du voyage]. Mais ce n’est pas simple. J’ai entendu dans cette France du XXIe siècle des propos racistes sidérants. Les gens n’ont pas admis encore qu’il faut prendre en compte cette population. »

     

    Pierre Albertini, maire de Salbris

     <o:p></o:p>

    Extraits de l’article de La Nouvelle République du Centre-Ouest (Loir-et-Cher), en date du 26/03/2007 par Yann-Armel Huet

     

     

     

    Contestée par l'association de défense des habitants de Salbris, l'aire d'accueil des Gens du voyage vient d'être jugée légale par la justice. (19/06/07)

     

     

     

    Devant la justice (27/11/07), le permis de construire de l'aire d'accueil était de nouveau attaqué par l'association de défense des habitants de Salbris (ADHAS) et deux particuliers.

     

    Nouveaux arguments :

     " La délégation de pouvoirs ne se présume pas. On vous dit que le préfet a entériné. Mais tous les actes sont illégaux " accuse le président de l'association

     

    " Atteinte à l'environnement " accuse un riverain

     

    "Insuffisances sécuritaires et difficultés d'accès à la RN20 ", requête elle aussi d'un riverain

     

     

    Ghyslaine Borot, le commissaire du gouvernement, a repris une à une ces trois requêtes. S'agissant de l'environnement, elle regrette " que le requérant ne donne d'ailleurs aucune précision sur les atteintes dont il serait victime. "

     

    " On est sur une construction de six blocs, le caractère paysager n'est nullement déprécié et cette personne n'a aucun contact visuel avec le projet ".

     

    Concernant le problèmes de sécurité et accès à la RN20, le magistrat a demandé qu'on les rejette en bloc. " Il y a un rond-point et une grande visibilité d'accès. " Ghyslaine Borot a demandé au tribunal de rejeter ces requêtes. Le commissaire du gouvernement a souhaité que ces trois requérants soient condamnés à verser chacun une somme de 600 euros à la commune de Salbris au titre des frais de justice.

    Le jugement mis en délibéré devrait être connu bientôt.

     

    Extraits de l’article de La Nouvelle République du Centre-Ouest (Loir-et-Cher), en date du 28/11/2007 par Renaud Domenici

     

     

    Il est remarquable que la justice pense enfin à pénaliser ceux qui freinent des quatre fers pour enrayer, gagner du temps, spéculer, etc.

    Il est regrettable, voire suspect, qu'elle n'ait pas penser encore à condamner par jour de retard les requérants qui, spécialistes du droit des sédentaires à n'en pas douter, savaient dès le début que leurs arguments seraient balayés d'un revers de main au final. Avoir gagné du temps a bien servi à quelques-uns donc. Pas à la commune de Salbris, pas aux simples riverains plutôt curieux de voir comment allait s'adapter cette entité. A qui alors ? vous avez une petite idée ?

    Alors, idiote la justice ? Aveugle ou... ? 

     

    Denis Toulmé

     

     

     Dernière mise à jour : 1/12/2007

     

     

     

     

    Voilà un peu de technique :

     

    * 12 emplacements pour 24 caravanes

    * Six bornes sanitaires

     

    Le projet est évalué à 645 000 €, supporté à hauteur de 260 000 € par l'état.

     

     

     

    L'aire d'accueil des gens du voyage d'Ingré - La Chapelle -Saint-Mesmin, travaux pratiquement terminés - 13.7 ko

    Aire d'accueil d'Ingré - La Chapelle-Saint-Mesmin(45) presque terminée (2006)

     

     

     

     

    Liens :

     

     
     
    « Thomas, un dramatique fait-divers chez les gens du voyageMéron, le camp de la honte pour les Français »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :