• Les Si gitans de Denise

     

    Si t’avais eu un cœur de gitan

     

     

    • Si t’avais eu un cœur de gitan
    • T'aurais balancé ton histoire
    • Sur un air de guitare
    • Si t’avais eu un cœur de gitan
    • tu m’aurais fait danser
    • sur la piste aux étoiles
    • Si t’avais eu un cœur de gitan
    • T’aurais gueulé ta douleur
    • Sur un la mineure
    • Si t’avais eu un cœur de gitan
    • T' aurais fait valdinguer ta vie
    • Sur un la majeure
    • Si t’avais eu un cœur de gitan
    • Je t’aurais raconté mon histoire
    • sur un air de guitare

     

    Dans Fenêtre II, par une Franco-Sénégalaise :

    Blog  Ceux de l'eau 

     

    Bien du talents cette dame !

    « DERLON, PierreDalida, les Compagnons de la Chanson et le Gitan »

  • Commentaires

    1
    visiteur_petite mano
    Vendredi 19 Mai 2006 à 21:30
    bien beau poème , très original , j'avais jamais vu un poème écrit comme ca
    qui est cette dame ?
    2
    Caillie
    Vendredi 19 Mai 2006 à 21:38
    Je ne peux pas t'en dire beaucoup plus vu qu'elle reste secrête. Si tu es intéressée, clique sur "Ceux de l'eau" en bleu
    3
    visiteur_petite mano
    Vendredi 19 Mai 2006 à 21:40
    je veux bien mais j'y arrive pas , je vais essayer de voir si je trouve le site
    4
    Caillie
    Vendredi 19 Mai 2006 à 21:44
    Pardon !

    Maintenant, tu peux !
    5
    visiteur_petite mano
    Vendredi 19 Mai 2006 à 21:58
    ah ! merci bien !

    tiens j'ai trouver un poème , mais je peux en n'avoir d'autre si tu veux


    le gitan

    gitan d'ame et de coeur ainsi que de naissance
    ses veines charrient le sang de ses fougeux ancetres
    depuis la nuit des temps au coeur de l'érrance
    vivant au jour le jour , sans crainte des frontières

    il est de cette race indomptée et fière qui refuse de vivre enferméé et cloitrée dans des cités étroites , qui cachent leur misère
    derrières des murs sales et jardins asphaltés

    ses yeux ont des reflets de tisons ardents
    un foulard noué sur ses cheveux d'ébène
    sur sa peau brulée par des soleils et battue par des vents
    tremble un médaillon d'or, souvenir de sa mère

    avrc pour tout bagage , un maigre balluchon
    sa guitare sous le bras , des chansons sur les lèvres
    sous sons front fleurit une poisson de rèves
    il parcourt le monde, libre , au coeur des saisons

    si un jour , par hasard , le gitan croisait votre chemin ,
    il vous fera présent d'une de ses chansons
    contre un verre d'amitié et un quignon de pain ,
    avant que de partir vers d'autres horizons
    6
    Caillie
    Vendredi 19 Mai 2006 à 22:06
    C'est gentil. Mais, c'est de qui ? Ca date de quand ?
    Merci
    7
    visiteur_petite mano
    Vendredi 19 Mai 2006 à 22:20
    je l'ai trouvé sur un site qui s'appelle geocities , je pas en dire plus
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :