• Rroms et Gens du voyage, c'est pas pareil !

     

    Rroms et gens du voyage : une éclaircie

     

     

     

                          Évidemment, rassembler sous un même nom des choses différentes, ça gagne du temps. On dit l'homme est apparu sur Terre pour parler des hommes et des femmes ; lorsqu'on évoque les fruits, ça va plus vite que d'énumérer chaque espèce : c'est bien pratique.

    Seulement, il y a des choses qu'on associe à dessein. En effet, beaucoup englobent dans le terme gens du voyage les forains, les Tsiganes, les Rroms, les bonimenteurs, les circassiens, les colporteurs ou vendeurs ambulants, les sans-papiers, les sdf, etc. Et comme tout ce qui est mal identifié, on s'en méfie, le terme gens du voyage a une connotation péjorative. On l'associe à une "population suspecte". Ainsi est-on conforté dans cette position lorsqu'on lit dans un quotidien "vol de métaux par des gens du voyage". C'est pratique et ça ne coûte rien : on n'accuse pas directement quelqu'un en particulier ou un groupe précis, mais on suspecte tout un ensemble de gens qui ne vivent pas comme les sédentaires, les stigmatisant et les repoussant dans des situations misérables.

    Or, il existe une différence très importe entre la personne ou le groupe qui a fait le choix de ce mode de vie et les mêmes qui auraient quitté leur pays chassés parce qu'indésirable ou obligés pressés par la faim ou le rêve d'une vie meilleure. A l'arrivée, ils se ressembleront, en caravanes sur le bord des routes mais leurs motivations, leurs espoirs sont aux antipodes.

    C'est pourquoi, il est important de préciser les différents termes.

     

    Les Rroms sont sédentaires à 80 % :

    "Rrom" signifie à la fois "homme tzigane" et "époux".

    Les Tsiganes sont composés de trois groupes principaux : les Rroms (dont vient le mot "romanichel"), les Manouches (ou Sintés ou Sintis) et les Kalés (appelés d'ordinaire "Gitans"), parlant respectivement des langues apparentées : le romani, le sinto (nommé manouche dans une bonne partie de la France) et le kalo.
    Ces langues ont des similitudes avec le sanskrit et avec certains parlers actuels de l'Inde. En France, on trouve des Manouches (dont l'installation est ancienne), des Sinté venus du Piémont, des Gitans (originaires de Catalogne ou d'Andalousie), et enfin des Rroms, arrivés assez récemment d'Europe orientale.

    Si l'on constate que l'histoire de ces minorités est marquée par la migration et la mobilité, il convient de préciser que les Rroms roumains ne sont ni des nomades, ni des gens du voyage. Ce sont des sédentaires qui ont fui les discriminations et l'exclusion extrême dont ils sont victimes dans leur pays.

    Les Rroms roumains ont été esclaves dans les principautés roumaines et moldaves jusqu'en 1856.
    Entre 1941 et 1945, ils ont été exterminés par centaine de milliers dans des camps de concentration.
    Jusqu'à la chute de Ceausescu en 1989, ils ont subi un régime totalitaire, dont la politique à l'encontre de cette population minoritaire, avait pour seul mot d'ordre : "aucun droit ".

    De nos jours, dans une Roumanie en proie à des difficultés économiques importantes, les Rroms demeurent les premiers touchés. Plus de 80 % d'entre eux sont au chômage. Sans ressource, sans assurance maladie, ils ne peuvent se faire soigner ni même assurer tous les jours la nourriture de leurs enfants et vivent dans des quartiers défavorisés à l'écart des villes et des villages.

    Tiré du site kodklic.free.fr, par Marie Borrelli, non daté.

    On peut compléter l'illustration de ce qu'englobe le monde des Rroms par la page vocabulaire consacrée justement à ce sujet : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1720296

     

    Maintenant, qu'entend-t-on par Gens du Voyage ? :

    L'expression « gens du voyage » a été [officialisée] par deux décrets français des années 1972, qui se référaient à la loi de 1969 sur l'exercice des activités économiques ambulantes.

    In, Wikipédia, l'encyclopédie en ligne

     

    Liens :

    * Vocabulaire : qu'entend-t-on par Rom ou Rrom ? : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1720296

    * Exemple d'assimilation subliminale gens du voyage/population suspecte : les médias à l'oeuve et le vol de métaux : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1685692

    * Les appellations des peuples nomades d'Europe, en France et ailleurs, gens du voyage pour beaucoup : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=420961

    * Les gitans n'aiment eux non plus pas beaucoup ce terme de gens du voyage. Connaissez-vous le terme générique qu'ils plébiscitent ? : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=216300

    * Les Circassiens, un peuple ou un métier ? : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=262087

     

    * La page suivante, c'est sur le désoeuvrement et ce qui en découle chez les nomades d'Europe : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1684450

    « VERNE, JulesUn quizz sur le Gens du voyage, venez vous y frotter »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :