• LICK

     

    LICK

     

     

            Musicien, compositeur, interprète, acteur, écrivain, Lick est un Sinto de Provence dont les ancêtres venus du Piémont nomadisaient dans les Alpes Maritimes et le Var. De 1978 à 1986, il a créé et animé les "Nuits Tsiganes" de Grasse et de Mougins. Il a joué l'acteur dans le film "Le Gitan" de José Giovanni (1974) dont il a composé le thème musical "O Sinto". Il anime chaque été un nouveau spectacle musical en plein air "Aux Deux Roulottes" avec le groupe Zingaria.

     

    * Sur les routes de Provence avec les Sinti piémontais, scènes de la vie des Manouches. 1935-1945, récit, Wallâda, 1998

    Un récit dialogué, qui fait défiler sous nos yeux tous les aspects de la vie quotidienne des Sinti piémontais dans l’immédiat avant-guerre, alors qu'ils nomadisaient encore de village en village dans le sud de la France. (etudestsiganes.asso.fr)

     

     

    **********

     

    * Il était une fois les Bohémiens, Scènes de la Vie Manouche. 1945-2000, tome II, récit, Wallâda, collection Waroutcho.

     

           Lick se fait ici chroniqueur d'une triple aventure : celle de la sédentarisation de son groupe au Hameau Tsigane du Plan-de-Grasse, celle du tournage du film "Le Gitan" de José Giovanni pour lequel, jouant le frère d'Alain Delon, il a créé la musique "O Sinto". Chronique enfin du spectacle-phare de la Côte d'Azur qu'il a animé à Mougins et à Grasse jusqu'en 1986 : Les Nuits Tsiganes. "Les voici donc, les Boumians de Provence. Ceux que l'on reconnaît parmi les santons de la crèche. Ils ont traversé les siècles et vont entrer dans le millénaire. Lick nous les présente, qui s'avancent hésitants sur le seuil de modernité, ou plutôt les met en scène de son écriture cinématographique, dans la succession des grands plan-séquence de ses souvenirs. La simple grâce d'être, pour son peuple, en harmonie avec le monde malgré son dénuement, l'autuer nous permet d'entrevoir avec délicatesse, distinguant toujours le réalisme de la vulgarité et la pudeur de la pudibvonderie. Cherchez la beauté et vous découvrirez les Tsiganes. L'itinéraire bien rempli de sa vie d'homme et d'artiste aux multiples facettes, est jalonné des interrogations de Sonakaï, de Djiorgi et des anciens. Avec gravité mais désespérence, toutes les questions de la survie de l'identité romani sont posées ..." (Jean-Claude Mégret)

     

     

    Les voici donc, les Boumians de Provence. Ceux que l'on reconnaît parmi les santons de la crèche. Ils ont traversé les siècles et vont entrer dans le millénaire. Lick nous les présente, qui s'avancent hésitants sur le seuil de la modernité, ou plutôt les met en scène de son écriture cinématographique, dans la succession des grands plan-séquences de ses souvenirs.
    Cherchez la beauté et vous découvrirez les Tsiganes. A la source des parfums prestigieux des collines de Grasse, vous trouverez les mains bronzées des filles des Roms et des Sinté qui cueillaient ces milliers de fleurs odorantes entre les Alpes et l'Estérel. Cette simple grâce d'être, pour son peuple, en harmonie avec le monde malgré son dénuement, l'auteur nous permet de l'entrevoir avec délicatesse, distinguant toujours le réalisme de la vulgarité et la pudeur de la pudibonderie.
    Mais un monde est en train de disparaître, celui d'une région encore rurale et agricole avec son fleuve encore sauvage à l'embouchure duquel se baignent des naïades. Le tourisme et l'urbanisation forcenée vont avoir raison de cette Provence éternelle que nous aimons. Les Tsiganes ne peuvent rien à la folie des Gajé qui risque de les faire disparaître aussi.
    L'itinéraire bien rempli d'une vie d'homme et d'artiste aux multiples facettes est jalonné des interrogations de Sonakaï, de Giorgi et des anciens. Avec gravité mais sans désespérance, toutes les questions de la survie de l'identité romani sont posées...
    C'est pourquoi ce récit intéressera bien entendu les amoureux du patrimoine authentique de la Côte d'Azur. Mais il devrait plus largement concerner tous ceux qui sont sincèrement attachés à l'histoire véridique du peuple tsigane et à sa réalité culturelle, loin des folklores de pacotille.
    Jean-Claude Mégret
    - 4ème de couverture -

     

    * Enfances tsiganes - Merles des bois, merles des parcs -Scènes de la Vie Manouche. Tome III, récit, Wallâda, collection Waroutcho, 2007.

       Comme des bulles dans le courant d’une rivière, Lick laisse ses souvenirs d’enfance remonter naturellement à la surface.

    Avec ce dernier ouvrage de sa trilogie « Scènes de la vie manouche », Lick enrichit à nouveau le patrimoine de la Côte d’Azur et de l’Estérel. Outre les Tsiganes, ce livre réjouira tous les amoureux de ces belles régions.

     

     

    Liens :

    * Le film de José Giovanni, Le Gitan, avec Alain delon : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1293625

    * Les différents noms des Tsiganes, selon la géographie, l'histoire : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=420961

    * Un gadjo, des gadje, vocabulaire tsigane : http://filsduvent.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=281997

    * Contacter le groupe Zingaria

    Chemin de Font de Currault

    Les Basses Bréguières

    06 250 MOUGINS

    (33) 04 93 46 58 54

    « Les Roms réfugiés à Tours (Pont-aux-Oies / Gloriette )Écraser des Tsiganes, avec Borat on ne sait pas »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :