• Écraser des Tsiganes, avec Borat on ne sait pas

     

     

    Borat

     

     

    Une équipe d'anglais se fait passer pour une chaine de télévision khazak, et piège des Américains.

    Borat est mysogine, antisémite, comique, curieux.

    Exemple, dans un magasin d'armes...
    << J'aimerai un revolver pour de défendre contre les Juifs >> Borat
    << Prenez un 9mm ou un 45 ! >> Le vendeur

    Avec des féministes :
    << De toute façon, tout le monde sait que les femmes ont un plus petit cerveau que les autres >> Borat ^^

    Chez un concessionaire automobile :
    << J'aimerai une voiture assez puissante pour écraser des Tziganes >>
    << Tout dépend de la violence du choc >>
    Le vendeur...



    Le synopsis de AlloCiné :


           "Borat, reporter kazakh, est envoyé aux Etats-Unis par la télévision de son pays pour y tourner un reportage sur le mode de vie de cette nation vénérée comme un modèle. Au cours de son périple, il rencontre de vraies personnes dans des situations authentiques, avec les conséquences les plus incroyables. Son comportement à contre-courant provoque les réactions les plus diverses, et révèle les préjugés et les dessous de la société américaine. Aucun sujet n'échappera à sa soif d'apprendre, même les plus extrêmes. Un vrai choc des cultures..."

     

     

    Borat ne m'intéresse pas plus que ça. Mais si vous avez un avis sur le film, il est le bienvenu ici

    Le film vous a-t-il plu malgré son caractère outrancier ?

     

    « LICKGitanes de Jacques de Baroncelli »

  • Commentaires

    1
    Caillie
    Lundi 4 Décembre 2006 à 21:02
    Message d'Edmond sur le Quotidien gratuit Métro en date du 4/12/2006

    DE LA DÉRISION AU MÉPRIS

    Le succès du film Borat serait devenu -paraît-il un phénomène de société. Triste phénomène selon moi. J'ai ressenti en visionnant ce film un profond malaise : à force de tourner tout en dérision, de ne respecter rien ni surtout personne, ce film, sous couvert d'humour et de second degré, affiche un mépris profond pour tous les gens qu'il présente. Ce mépris, les villageois tziganes qui ont servi de figurants l'ont compris, malheureusement pour eux, un peu tard.
    Peut-être mon opinion est-elle marginale ou à contre-courant, mais je pense que ce film est porteur d'un message extrêmement négatif et destructeur. Dans une société en perdition comme la nôtre, la première des valeurs à défendre et à restaurer est le respect de l'être humain.
    Edmond
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :