• U, dessin animé au parfum de voyage

     

     

    Grégoire Solotareff

    Film français d'animation. (1 h 15.) de Grégoire solotareff et Serge Elissalde, 2005 (sortie 10/2006)

    Film pour enfants à partir de 6 ans

     

          U est l'histoire d'une princesse orpheline, Mona (longue tige efflanquée aux allures de basset blasé), qui vit en compagnie d'un monstrueux couple de tuteurs plus ou moins incestueux, Monseigneur et sa mère Goomi (deux rats bêtes et méchants qui ont quelques affinités physiologiques et spirituelles avec la pomme de terre). Un bon génie protège heureusement la douce enfant et la distrait de sa solitude, en la personne de U (une licorne aux yeux bleus mélancoliques).

    Jusqu'au jour où une troupe de musiciens ambulants, les Wéwés, passe aux alentours du château. Ceux-là sont gais, insouciants, joyeux, colorés, et forment un groupe aux individualités marquées mais solidaires. Le placide Baba et la plantureuse Mama, deux improbables lapins, dirigent dans la bonne humeur la troupe non moins haute en couleur. Elle compte Lazare, lézard volubile et bilingue, Rouge, loup-compositeur souffrant de troubles gastriques, Mimi la souris fofolle et Kulka le chat-guitariste, rêveur et super-cool.

    [...]

          La musique d'inspiration tsigane, composée par Sanseverino, y fait merveille, et le travail original sur l'adéquation des voix et des personnages (les premières ayant servi à définir les seconds) y est tout particulièrement remarquable. Le timbre et le phrasé d'Isild Le Besco (Mona), de Vahina Giocante (U), de Bernadette Lafont (Mama) et de Sanseverino lui-même (Kulka) contribuent fortement à conforter leur identité graphique. Cette dimension performative du verbe est bel et bien le credo artistique de ce film, qui ne porte pas pour rien le nom d'un personnage (U) littéralement matérialisé par la grâce des pleurs de Mona enfant (uuhh...).

     

    Jacques Mandelbaum

    Quotidien Le Monde en date du 10/10/06, mis à jour le 16/10/10

    "U" : la jeune fille et la licorne
    LE MONDE | 10.10.06
    © Le Monde.fr

    Les albums de Grégoire Solotareff sont publiés aux éditions L'Ecole des loisirs.

     

     

     

    Liens :

    La page Sanséverino à la guitare manouche dans filsduvent.oldiblog

     

    « Démêler le vrai du faux chez Geneuil ?SOLET, Bertrand »

  • Commentaires

    3
    Jeudi 6 Mai 2010 à 09:40
    Je suis bien d'accord avec toi Lu6fer que les Ricains ne rêvent plus qu'à se raconter des âneries, bien au chaud devant la télé, à siroter les richesses de leurs colonies à travers la planètes.
    N'épouse pas en revanche tes idées sur le "totalitarisme juif" qui me paraît proche de l'antisémitisme.
    De très bons Américains par millions, de très bons Juifs par millions et de très bons Tsiganes par millions itou. Certains tordus, mégalo, fous se partagent la planète. Ca c'est sûr !
    2
    lu6fer
    Samedi 17 Avril 2010 à 19:20
    Une poésie qui guérit de l' horreur du cinoche américain où les armes à feu et la mort en misère urbaine remplacent maintenant les vrais rêves humanos .
    Avec Jean François Laguyonie ( Gwen ,Le livre des sables ) ou Topor ,(la planète) , Solotaref nous rappelle qu' avant le totalitarisme juif , il y avait une vie qui rêvait vers le haut , et des enfants et des montagnes pas cotables à wall-street .
    Quand on a eut la chance de vivre le grand éclat de rêve des années 70 . Comment accepter cet âge du froid ?
    1
    mourdy
    Jeudi 5 Novembre 2009 à 22:11
    jes deja vue le film u avec ma classe
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :